mercredi, septembre 1

Le n°2 de l'Eglise d'Angleterre démissionne

la-Croix.com : L'archevêque d'York sur le départ
Un an après la crise qui a déchiré l’Église anglicane au sujet de l’homosexualité du clergé, l’annonce du prochain départ du «numéro 2» de l’Église d’Angleterre n’est pas passée inaperçue outre-Manche. Le docteur David Hope, archevêque d’York, a fait en effet savoir fin juillet qu’il renoncera à sa fonction au printemps prochain. C’est lui qui, dans la hiérarchie de l’Église d’Angleterre, suit immédiatement le docteur Rowan Williams, archevêque de Cantorbéry et primat d’une Communion anglicane qui rassemble 77 millions de fidèles dans le monde.
David Hope, en poste à York depuis 1995, a expliqué qu’il préférait un ministère «plus modeste». Âgé de 64 ans, prêtre depuis quarante ans, il avait encore devant lui six bonnes années de ministère avant la retraite. Mais à sa demande, il rejoindra l’an prochain la petite ville d’Ilkley (5.000 habitants), où seulement quelques centaines de fidèles assistent en général à l’office.

Le docteur Rowan Williams a rendu un hommage appuyé à l’archevêque d’York, affirmant qu’il le considérait comme «l’un des plus grands cadeaux de Dieu à l’Église». Ce vibrant hommage n’a cependant pas empêché les médias britanniques de spéculer et de relier ce départ à la crise qui secoue la Communion anglicane.
Certains se souviennent aussi qu’il avait fait l’objet d’une intense campagne de pression de la part de collectifs homosexuels qui l’avaient publiquement sommé de se déclarer homosexuel. David Hope avait alors reconnu que sa sexualité était «une zone grise», mais il avait aussi fait valoir qu’il «vivait dans le célibat et trouvait son compte dans ce mode de vie».

1 commentaire:

Anonyme a dit…

je desire representer les eglises evangelique en afrique et en particulier en cote d ivoire.

mon adresse email est pastlob@yahoo.fr

Une erreur est survenue dans ce gadget