mardi, février 22

"Shrek 2" accusé de promouvoir de "subtils messages sexuels"



Le long métrage d'animation Shrek 2 est le dernier film en date à être la cible des chrétiens fondamentalistes américains, qui s'en prennent à son soi-disant contenu homosexuel latent.Sur son site Internet, l'organisation traditionaliste "Traditional Values Coalition" prévient les parents que le film-vedette de DreamWorks cache des messages sur les travestis et personnes dites transsexuelles.

"Shrek 2 est présenté comme un inoffensif divertissement, mais il contient des messages sexuels subtils", soutient cette organisation, qui se présente comme un groupe de pression pluri-confessionnel regroupant plus de 43.000 églises. Les parents qui pensent emmener leurs enfants voir ce film devraient tenir compte des éléments suivants, affirme-t-elle encore. L'article décrit ensuite l'un des personnages, un "méchant" barman en voie d'être transformé en femme qui exprime un désir sexuel pour le Prince Charmant.

Dans une autre scène, Pinocchio est appelé à sauver le personnage principal, Shrek, et l'âne (Donkey) du donjon où ils sont emprisonnés. Pour faire allonger le nez du garçon de bois, nez qui deviendra une passerelle permettant aux deux prisonniers de prendre la fuite, on l'amène à mentir en lui demandant s'il porte des sous-vêtements de femme.

Le rapport de la coalition reproche à DreamWorks de promouvoir le travestissement et la transsexualité. L'attaque contre "Shrek' fait suite à une série d'autres cas de personnages de films d'animation accusés d'introduire subrepticement dans l'esprit des petits Américains des messages pro-gay au détriment des valeurs familiales traditionnelles.

Source: Associated Press

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget