lundi, février 21

Les homosexuels privés du Royaume de Dieu ?

J'animais hier une étude biblique dans le cadre du programme Affirmer la Promesse .Je suis toujours émerveillé des échanges que ces réunions suscitent. Nous avons étudié 1 Corinthiens 6:9-10, que la traduit ainsi:

Ne savez-vous pas que ceux qui pratiquent l'injustice n'auront aucune part au royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: il n'y aura point de part dans l'héritage de ce royaume pour les débauchés, les idolâtres, les adultères, les pervers ou les homosexuels, ni pour les voleurs, les avares, pas plus que pour les ivrognes, les calomniateurs ou les malhonnêtes.

Il n'est pas étonnant que certains chrétiens, s'appuyant sur ce texte, vouent les homosexuels aux flammes de l'enfer.
Pourtant, d'autres traductions ne mentionnent pas les homosexuels, par exemple celle de Louis Secong (1910) :

Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

Comment expliquer ces différences ? En fait, les 2 termes grecs employés par Paul sont malakoi et arsenokoitai. D'après les exégètes les plus récents, le premier signifierait effeminé, dans le sens de non viril, mou, ou encore "indulgent envers soi-même", et serait révélateur des préjugés machistes du temps de Paul. Selon l'exégète William Countryman, le terme arsenokoitai désigne les hommes - esclaves ou libres - qui usent de leurs charmes pour s'attirer les faveurs de riches amants ou maîtresses. Leur motivation est de remplacer les héritiers légitimes - selon les normes de la société patriarcale - et de recevoir des biens. D'autres exègètes proposent d'autres significations, par exemple prostitués masculins, mais aucune ne correspond en tout cas à ce qu'est un homosexuel aujourd'hui. D'ailleurs, le terme homosexuel n'est apparu qu'au 19ème siècle.

Alors pourquoi certaines traducteurs continuent-ils d'utiliser le terme "homosexuels" pour arsenakoitai ? Ne sont-ils pas conscients du risque de stigmatisation des gays que ce choix entraîne ? On peut aussi imaginer que cela les conforte dans leur homophobie. Quoiqu'il en soit, Paul n'a jamais prétendu que les homosexuels seraient exclus du Royaume de Dieu. Ca peut sembler évident pour certains, mais ça va mieux en le disant :)

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget