dimanche, février 20

Etre gay et renaître de nouveau

Le passage biblique sur l'entretien de Jésus avec Nicodème est un des plus beaux que je connaisse. A chaque fois que je le lis, il me touche et je me sens concerné. C'est justement ce texte que propose la liturgie de l'Eglise en ce deuxième dimanche du Carême:

Jean 3:1-7 (Traduction Louis Segond)

Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs,
qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui.
Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître?
Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit.
Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

Pour moi, être chrétien ce n'est pas d'abord adhérer à un corps de doctrines, ou appliquer des règles et commandements, c'est ce laisser transformer par l'Esprit de Jésus, et être ouvert à une nouvelle manière de vivre. C'est une expérience du pouvoir régénérateur de Dieu. J'ai connu une telle expérience en 1982 , au cours d'un rassemblement (Pentecôte 82) à Strasbourg. C'est la première fois que j'ai senti combien Dieu était accessible. Une deuxième expérience spirituelle très forte a été mon coming out en 1995 dans une famille profondément catholique. Cela a été une libération, une nouvelle naissance. Honorer ce que Dieu m'a donné, l'assumer et ne plus le cacher ont libéré en moi des énergies enfouies.

Je crois que Dieu nous appelle à renaître sans arrêt. Puissions-nous le laisser faire Son travail régénateur en nous, et faire de nous une "nouvelle création". (St Paul), spécialement en ce temps de Carême.

1 commentaire:

eliots a dit…

en effet, c'est un très beau passage

Une erreur est survenue dans ce gadget