lundi, avril 18

Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme...

Le Lévitique est le seul livre de toute la Bible où une loi condamne spéficifiquement les relations entre hommes (mais pas entre femmes), et ce à deux reprises:
"Tu coucheras pas avec un hommes comme on couche avec une femme. C'est une abomination" (Lv 18:22)
"Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux" (Lv 20:13)
Pourtant, et même en prenant la Bible au sérieux, peut-on dire que cette condamnation reste toujours valable en 2005 ?

Rappelons que le Lévitique, écrit vers l'an 500 avant J-C, est composé d'un ensemble de règles rituelles destinées avant tout aux lévites (une des 12 tribus d'Israël) et aux prêtres chargés de réaliser les sacrifices dans le Temple de Jérusalem. Les versets sur les relations entre hommes sont issus du Code de Pureté, aussi appelé Code de Sainteté. Pour pouvoir s'approcher du Saint des Saints, lieu le plus sacré du Temple, il fallait soi-même être pur, être le plus saint possible.Le terme "abomination" fait référence à cette perte de pureté, et non une condamnation morale. Il y avait ceux qui étaient purs, et ceux qui ne l'était pas. Par exemple, les femmes était considérérées comme impures quand elles avaient leurs règles ou qu'elles mettaient au monde un enfant.

Ces règles ont été édictées alors que les chefs d'Israël revenaient d'un long exil à Babylone. Ils avaient retrouvé Jérusalem et le Temple en ruine, ainsi qu'une population pauvre et qui s'était mélangée avec les étrangers qui s'étaient installés. Les règles sur la sexualité, l'héritage, et bien d'autres étaient destinées à séparer Israël des autres nations, à lui permettre de maintenir son identité et finalement de survivreUne attention particulière fut portée au non mélange des genres sexuels: la femme était considérée comme inférieure à l'homme (et même sa possession) et son rôle ne devait pas être confondu avec celui de l'homme.

On voit donc pourquoi les relations entre hommes étaient condamnées: elles portaient atteinte à la survie d'Israêl et à la supériorité masculine. Aujourd'hui, c'est plutôt la surpopulation qui nous menace. Et, plus personne (ou presque !) n'accepte l'assujetissement des femmes. Les prescriptions rituelles du Lévitique ne nous concernent donc guère, que ce soit ceux sur les relations homosexuelles, ou ceux interdisant de manger du porc, des crustacés, ou de mélanger des fibres dans un même vêtement.

Mais, plus important encore, c'est Jésus lui-même qui a aboli ces règles de pureté. Pour lui, "rien de ce qui vient du dehors et pénètre l'homme ne peut le rendre impur" (Marc 7:18, et seul ce qui sort du coeur de l'homme peut le rendre impur (Marc 7:20-23). Il a lui-même fréquenté de nombreux "impurs", que ce soient des femmes, des prostituées, des samaritains, ou de nombreux non-juifs. Il a enfreint délibérément des règles fondamentales pour son époque, par exemple le respect du Shabbat. Le modèle de sainteté proposé par Jésus, loin d'être excluant comme celui du Lévitique, est inclusif: tout le monde peut être saint, quelque soit son origine religieuse ou son sexe. Jésus sauve ceux qui croient en lui, et non ceux qui appliquent telle ou telle règle. L'Esprit Saint est accordé largement aux non juifs malgré leur "impureté" rituelle (voir Actes 10 et Actes 15).

Alors, à qui ressemble notre Dieu et quel est le cœur du message évangélique pour nous autres chrétien(e)s ? Adhérons-nous à un système de pureté basé sur une sainteté exclusive? Ou disons-nous avec Jésus que le cœur de la Loi est d' « aimer Dieu et son prochain comme soi-même » ? La réponse à ces questions influence notre manière de comprendre les deux versets du Lévitique qui condamnent les pratiques homosexuelles.

Pour en savoir plus: téléchargez l'étude biblique complète (8 pages au format PDF)

9 commentaires:

Anne a dit…

c'est la fête.

Mais nous essaierons d'aller de l'avant.

A bientôt.

Anne

Anonyme a dit…

"Jésus sauve ceux qui croient en lui, et non ceux qui appliquent telle ou telle règle". Donc, je peux délibérement faire obstacle aux préceptes bibliques que nous appelons "Règles" sans rendre compte qu'aux yeux de Dieu je mène une vie absurde ou immorale. En peu de mots: TOUT EST PERMIS. Jésus lui-même a dit que nous devons respecter la Parole sans enlever un iota. Alors, si j'agis
à l'encontre de la Bible, je pense que je dois commencer à prier et demander à l'Esprit Saint de m'aider à choisir la bonne voix pour éviter toute condamnation divine, n'est-ce pas? J'ai vu des homosexuels et des lesbiennes qui ont laissé tomber leur homosexualité et désire de se marier avec des gens de sexe opposé dans le but de fonder une famille en vue de procréer. Cela veut dire qu'ils finissent par comprendre que l'homme doit avoir pour partenaire une femme vice et versa. Il n'y a nulle part dans la Bible le mariage de même sexe, sinon, il y aura plus d'animaux que d'êtres humains. En raison que les animaux respectent leur sexe et jouissent du même coup l'importance de la procréation. Si croire en Jésus ne demande aucune rénonciation aux actes immoraux, l'être humain travaille pour l'enfer. Paul a raison de dire: Le salaire du péché c'est la mort. Amen!

Anonyme a dit…

comment peut on encore proférer de pareilles condamnations au nom d un dieu d amour... c est entrer dans le jeu des institutions ecclésiales dont le seul but est d etre gardiennes d un modele societal et d empecher toute différence...cela n a rien a voir avec le message evangelique,cela rend triste ,peureux et malheureux...est ce là l expression de ce que dieu souhaite pour ceux qui l aiment...je sais de quoi je parle cette manière de penser a brisé ma vie et celle de milliers d autres,c est vraiment n importe quoi !cela continue et le pire c est que cela fonctionne encore
christian

Fafali a dit…

Ne pensons-nous pas qu'au lieu d'être guardiennes d'un modèle sociétal degenerescent, les institutions ecclesiales sont guardiennes de notre humanité, de notre supériorité par rapport à ce morceau de chair qui nous obstrue la parfaite vision des choses.
Une question plus élevée se pose. Pourquoi l'homme possède-t-il un sexe? Dans un but de reproduction. Toute tentative de s'en servir à d'autres fins qui se résument souvent aux plaisirs charnels est un outrage au Corps du Christ dont nous sommes les membres 1 Cor 6:15.
1 Corinthiens 6:10 :"ni les efféminés, ni les homosexuels n'hériteront du Royaume de Dieu."
Amen.
Aucune alternative possible à la Loi de Dieu. Elle est immuable et éternelle.

DIDIER a dit…

"ni efféminés, ni ceux qui abusent d'eux-mêmes avec des hommes, ni voleurs, ni avares, ni ivrognes, ni outrageux, ni ravisseurs, n'hériteront du royaume de Dieu"

Pour information, et confirmation du côté désuet de ces dires, les "efféminés" ne choisissent pas de l'être. Ils ont juste un taux d'hormones femelles anormalement supérieur à la norme. Mais cela, à l'époque de cet écrit n'était pas connu. La science n'en était pas encore à ce niveau.
Quand on prend l'écrit dans sa totalité, personne n'héritera du royaume des Cieux. Donc, devons-nous tous devenir prêtres? Qui assura la pérennité de l'espèce alors?

Il faut bien comprendre une chose. C'est ce que nous avons réellement dans le cœur et nos œuvres sociales qui nous ouvriront ou pas les portes du Royaume des Cieux.
Je ne pense pas qu'un hétéro, marié, mais adultérin mérite plus sa place auprès de Dieu qu'un couple d'homos fidèles (oui, il en existe).

Ceci dit, la justice de Dieu n'est pas celle des hommes.

Anonyme a dit…

1coranthiens6.9-10: Ne vous y trompez point: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes,
10 ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les calomniateurs, ni les rapaces ne posséderont le royaume de Dieu.

1coranthiens6.14-20: Et Dieu qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.
15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ? Prendrai-je donc les membres du Christ pour en faire les membres d'une prostituée? Loin de là!
16 Ne savez-vous pas que celui qui s'unit à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, dit l'Ecriture, " Ils seront les deux en une seule chair. "
17 Au contraire celui qui s'unit au Seigneur est un seul esprit avec lui.
18 Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps.
19 Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous n'êtes plus à vous-mêmes?
20 Car vous avez été rachetés à prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps.

Anonyme a dit…

Oui il faut aimer les homos sexuels ,comme tous les hommes ,comme le christ les aime et nous aime
Il a aimé Marie Madeleine ,les publicains ,les prostituées ...mais leur a til dit "vous pouvez continuer,votre prostitution? et aux publicains"continuer d'anrnaquer les contribuables, ? moi j'ai commis l'adultère ,je sais que Dieu m'aime,je sais qu'il connait ma souffrance,mais c'est parce que je veux moi aussi aimer Jésus Christ que j'ai découvet que le péché était condamné par Dieu ,et non le pécheur Mais pour aimer Dieu ,il faut ,avec son aide,renoncer au péché L homosexualité est elle condamnable ? je ne sais pas;ce que je sais c'est qu'elle ne peut pas procéder du dessein de Dieu qui a créé l'homme"Il le créa homme et femme"et que Jésus dit bien en parlant du mariage "L'homme quittera sa famille pour suivre sa femme...ou l'inverse Mais Je suis sur que si j'aime les homos sexuels comme Jésus nous demande de nous aimer les uns les autre ,la ,oui je sais ,Dieu est avec moi

Anonyme a dit…

Bonjour, je ne suis pas croyant mais Athée, personnellement je me demande, pourquoi accorder tant d'importance de nos jours a un livre parmi d'autres qui n'est jamais que la compilation de légendes qui sont antérieures aux Hébreux (notamment issues de la mythologie Sumérienne) ? Que la Bible condamne ou non l'homosexualité qu'est-ce que ça peut bien faire ? A part bien sûr justifier la persécution des homosexuels de la part de gens qui n'ont de toute façon pas besoin d'un livre pour le faire. On le sait aujourd'hui la Bible n'est pas la parole de "Dieu" et d'ailleurs ce "Dieu" d'ou vient il ? Il est issus du syncrétisme de plusieurs mythes de la région du Moyen-Orient, mythes qui s'expliquent par l'incompréhension des phénomènes naturels a l'époque. Quand au Jésus de la Bible, il n'a rien a voir avec un Jésus Historique. Mon conseil, vivez votre vie parce qu'après il sera trop tard, en effet personne n'est venu nous prouver qu'il y a une vie après la mort, quand a la résurrection elle est évidemment tout bonnement physiquement impossible. Bien cordialement.

queer chrétien(ne) a dit…

Excellent article. Je suis convaincue moi aussi que ce chapitre en particulier concerne plus particulièrement le fait de ne pas copier les pratiques des cultes païens, comme la prostitution sacrée (dont la prostitution sacrée masculine qui est aujourd'hui interprétée par beaucoup comme une condamnation de l'homosexualité en général), Moloch, ou encore le mariage entre frère et soeur rituel... Bref, c'est un truc qui concerne le temple, et non la vie de tous les jours. Il y a plusieurs exemples de choses interdites dans ce chapitre que de grandes figures juives ont pratiqué (comme le mariage avec sa demie-soeur qu'Abraham a fait et qui pourtant a été béni par des promesses sur la postérité du couple).
Ce blog est une jolie découverte !

Une erreur est survenue dans ce gadget