lundi, octobre 18

La Commission Lambeth appelle l'Eglise Episcopale à s'excuser d'avoir nommé un evêque ouvertement homosexuel

la-Croix.com - AFP



L'Eglise anglicane a appelé lundi sa branche américaine, l'Eglise épiscopale, à s'excuser d'avoir nommé un évêque homosexuel l'an dernier et à ne pas en ordonner d'autres, sous peine de provoquer un schisme dans la Communion anglicane, qui rassemble 70 millions de fidèles dans le monde.
Le rapport de la Commission Lambeth appelle les évêques américains à s'excuser pour les "profondes blessures" qu'ils ont causé dans la Communion anglicane par leur décision l'an dernier de nommer un homosexuel, Gene Robinson, sans consulter les autres Eglises anglicanes dans le monde.
Il appelle l'Eglise épiscopale à observer "un moratoire" sur l'ordination d'homosexuels, et averti des risques de schisme si elle refuse.

L'Evêque Président de l'Eglise Episcopale, Frank Griswold, a immédiatement réagi à ce rapport par une lettre dans laquelle, il "réaffirme la présence et la contribution positive des personnes gay et lesbiennes à tous les aspects de la vie de notre Eglise et à tous les ordres des ministères. Les autres Provinces (c'est-à-dire les autres Eglises de la Communion Anglicane) sont également bénies par la vie et le ministère des personnes homosexuelles. ". Par ailleurs, il "regrette qu’il existe des lieux, au sein de notre Communion, où ces personnes ne peuvent pas parler en toute sécurité à partir de la vérité de ce qu’elles sont. ". Voici un autre extrait de cette lettre:"dans l’Eglise Episcopale, nous cherchons à vivre l’évangile dans une société où l’homosexualité est discutée ouvertement et de plus en plus reconnue dans tous les secteurs de la vie publique.
Au cours des trente dernières années, notre Eglise a écouté les expériences et a réfléchi à partir du témoignage des personnes homosexuelles dans nos congrégations. Parmi nous, certains perçoivent le fruit de l’Esprit comme étant profondément présent dans la vie de chrétiens gays et lesbiennes, à la fois à l’intérieur de l’Eglise et dans leurs relations avec les autres. "

Décidémment, je suis fier d'être épiscopalien...

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget