vendredi, janvier 14

Aux Etats-Unis, l'Eglise Luthérienne recommande la tolérance dans l'application de sa politique vis-à-vis des gays

Article du New York Times (anglais)

Hier, un groupe de travail de l'Eglise Evangélique Luthérienne, la 6ème plus importante dénomination chrétienne aux Etats-Unis, a recommandé le maintien de sa politique interdisant les bénédictions d'unions de même sexe et les ordinations de gays, mais a suggéré de ne pas sanctionner les pasteurs et les congrégations qui choisissent de passer outre. L'Eglise Luthérienne espère ainsi résoudre ce que le groupe de travail appelle "un profond et envahissant" désaccord concernant le rôle et le traitement des gays et lesbiennes.

Le groupe de travail, composé de 14 membres du clergé et laïcs qui ont travaillé pendant 3 ans sur ces questions, a recommandé que l'Eglise prenne en considération la possibilité de ne pas engager de sanctions contre ceux qui ne respectent pas la politique définie. Actuellement ceux qui agissent ainsi s'exposent à série d'actions disciplinaires. Selon le groupe, la nouvelle approche permettrait à la fois à ceux qui sont en accord et à ceux qui sont en désaccord de rester à l'intérieur de l'Eglise. Sa présidente a ainsi précisé:"je pense qu'il s'agit plus de laisser les gens être responsables vis-à-vis de la conscience humaine que d'une décision capricieuse laissant les gens faire ce qu'ils veulent".

Cette décision permettrait donc aux personnes de chaque camp d'être des objecteurs de conscience, les autorisant en toute légitimité à exprimer leur désaccord et à agir à selon ce désaccord sans être sanctionné pour cela".
Selon Word Alone, un groupe luthérien attaché à l'orthodoxie biblique, cela reviendrait à faire croire que la politique de l'Eglise reste inchangée alors même qu'aucune sanction ne serait encourue.
Par contre, selon Lutherans Concerned, un groupe qui vise à une meilleure acceptation des gays dans l'Eglise, les recommandations ne vont pas assez loin et ne permettent pas de dissiper l'atmosphère qui entoure les questions liées à l'homosexualité. Son directeur sexécutif a ainsi déclaré:" nous avons été consternés et profondément attristés par les recommandations car nous avons eu l'impression qu'elles perpétuent un système de discrimination sélective à l'encontre des gays et lesbiennes dans l'Eglise Luthérienne".

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget