mercredi, novembre 30

Pour Tony Anatrella, homosexualité et prêtrise sont incompatibles !

Monseigneur Anatrella, psychanalyste et conseiller du Vatican auprès du Conseil pontifical pour la famille, est bien connu pour son opposition à l'accueil inconditionnel des gays et lesbiennes dans l'Eglise catholique romaine. Il serait même l'un des principaux artisans de la récente Instruction sur les critères de discernement vocationnel au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en vue de l'admission au séminaire et aux ordres sacrés, qu'on peut télécharger sur le site de la Croix.

Invité par l'Osservatore Romano, le quotidien officiel du Vatican, à commenter cette Instruction, Tony Anattra enfonce le clou (source: Chrétien.info) :
"L’homosexualité apparaît comme un inachèvement et une immaturité foncière de la sexualité humaine", et par conséquent les homosexuels "ne sont pas dans l’état adéquat pour se marier, pour adopter des enfants et pour accéder au sacerdoce","Les prêtres homosexuels ont tendance à détourner leur fonction à des fins narcissiques. Ils sont dans la séduction et ont de sérieuses difficultés pour se situer institutionnellement dans la coopération avec les autres".
"Quelques uns adoptent des conduites affectives douteuses, formulent des critiques mettant en cause des réalités essentielles de la vie sacerdotale et contestent les vérités enseignées par l’Eglise"
Comme pour mieux souligner le caractère officiel de l'Instruction du Vatican, Mgr Anatrella souligne que ce document a été "préparé de longue date" avec le concours de psychiatres (!) et de théologiens. Outre les "risques de passage à l’acte sexuel", il énumère les comportements développés, selon lui, par les prêtres homosexuels. En voici le florilège:
"relations souvent fusionnelles", "repli sur un clan de personnes de même type", "élections effectives exacerbées", "position narcissique face à une communauté qui la perturbe", "rapport à l’autorité fait de séduction et de rejet","exercice du gouvernement manipulatoire des idées et des personnes".
Sympa, non ? Les évêques et les personnes en charge de la formation des séminaristes sont en conséquence appelés à détecter les "candidats à problèmes" et, dans sa grande sagesse, le prêtre-psychanalyste leur donne quelques clés de discernement. Il leur conseille par exemple d'être vigilants face:"aux candidats qui ont rencontré des difficultés d’identification à leur père",
"à ceux qui demeurent dans des hésitations identitaires, qui ont tendance à s’isoler, qui ont du mal à s’interroger sur eux-mêmes, qui sont parfois dans le déni des questions sexuelles, qui ont une propension à s’idéaliser","aux séminaristes qui ont une amitié sélective avec un autre étudiant", "qui ont eu durant l’enfance ou l’adolescence des expériences homosexuelles qu’ils ont tendance à minimiser", "qui visitent des sites pornographiques sur internet"," qui manifestent un sentiment de culpabilité", " qui se vivent comme des victimes". C'est clair , c'est net: la chasse aux sorcières est officiellement lancée !

Non sans humour, le prélat met cependant en garde contre "les conduites de soupçon et de délation" qui pourraient se développer au sein de l’Eglise après la publication de la directive du Vatican. Mais il ne donne aucun conseil pour éviter ces conduites ! Il précise également que l’instruction ne vise pas les homosexuels qui sont déjà ordonnés prêtres, et qui le demeurent. Il leur est cependant demandé de s’abstenir de vivre dans des communautés "regroupant le même type de personnalité", de ne pas revendiquer un ministère auprès des homosexuels, et de ne pas participer à des associations militant en faveur de l’homosexualité. Ben voyons !

Comme si cela ne suffisait pas, il affirme, dans une interview audio du 29/11/2005 sur Radio Vatican, que "l'homosexualité est un critère qui empêche de devenir prêtre".

Last, but not least, Tony Anatrella donnera le jeudi 16 décembre 2005 à 20h un enseignement intitulé "quelle place pour les homosexuels dans l'Eglise ?" à l'église St Séverin (métro St Michel), prélude à une nuit d'adoration. Je vous laisse apprécier le goût douteux de la photo (cf sur la droite) qu'on peut trouver sur le site de Semeurs d'espérance, l'organisateur de cette soirée.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j'ai une furieuse envie d'aller à cette conférence. Et pas pas pour y entendre prêcher "la bonne parole" ! Chiche ?

21 commentaires:

Philip a dit…

Et si l'Eglise catholique était poursuivi par des séminaristes "dépistés" comme homos pour comportement discriminatoire ? Son sacro-saint "Ministère universel" ne doit pas la mettre au-dessus des lois de la République.
En fait, comme en Pologne et en Italie, l'Eglise catholique ne rêve que d'une chose, s'immiscer de manière arrogante dans la vie publique et pourquoi pas dans la vie privée des gens. Les homosexuel(le)s ne seraient alors que les premières victimes d'une (vaine ?) tentative de retour à "l'ordre moral".
La perversité et la pornographie sont plutôt à rechercher dans les propos de Monsieur Anatrella. Et il se dit psychiatre ! A quand les électrochocs pour "soigner" les prêtres homos réfractaires au retour dans le "droit chemin" ?
Il y a une grosse probabilité pour que Act-Up soit au rendez-vous de la "conférence" de cet ignoble personnage. Il a du être inquisiteur dans une autre vie. Son acharnement est louche. Serait-il un homo. refoulé ?
Quand je pense qu'à Noël mon beau-frère (homo.)veut nous emmener dans sa paroisse réputée pour être conservatrice ! Si dans le sermon il y a la moindre allusion au retour à l'ordre moral je me casse !
Philip

Anonyme a dit…

"relations souvent fusionnelles", "repli sur un clan de personnes de même type", "élections effectives exacerbées", "position narcissique face à une communauté qui la perturbe", "rapport à l’autorité fait de séduction et de rejet","exercice du gouvernement manipulatoire des idées et des personnes".

Lamentable totalement, ce genre de comportement existe partout sans qu'il soit lié à une orientation.

Cela s'appelle des personnalités difficiles, rebelles,narcissiques, obsessionnels.

Quand à l'exercice manipulatoire des idées et des personnes les hommes politiques et les cadres d'entreprises le font.

De même les élections affectives affirmées, cela se voit dans les entreprises ou dans les communautés étrangères.

Repli sur un clan de personne du même type. Donc le fait de se réunir avec un point commun fait de s personnes des homosexuels.

Les croyants qui fréquentent les lieux de culte vont être heureux de l'apprendre, de même les joueurs de Rugby et les clubs de sports.

Je vois dans le discours d'Anatrella un rejet et une méconnaissance de ce qui fait la trame de la vie, la relation humaine, ce qui pour un psychanalyste (il n'est pas psychiatre est quand même grave).

C.

Jean-Marc a dit…

To Philip,

Tony Anatrella est psychanalyste mais pas psychiatre. Il se dit spécialiste en psychiatrie sociale, une discipline qu'il a dû inventer pour renforcer sa crédibilité !

le sphinx a dit…

Le sphinx se sent aujourd'hui bien seul... et comme un catholique sans Eglise. Il réalise à quel point ce qui ne sont pas concernés par l'homosexualité voient tout cela de loin et nous prennent vraiment pour des bêtes de sexe!
Il y a rupture avec le catéchisme de l'Eglise catholique. Je me rends compte qu'entre homos, nous avons besoin de nous soutenir pour ne pas sombrer, même si nous ne sommes pas daccord entre nous. Oui, aujourd'hui, je suis las...et même un peu plus...je n'arrive plus à prier...on nous culpabilise etc...j'ai même pas envie de discuter, car "ils" auront toujours raison... le 16, je ne serai pas à Paris, mais j'admire le courage de ceux qui y seront. Cette organisation s'occupe des plus petits et je les admire...mais il n'y a pas de place pour nous...à moins qu'ils aient décidé de "piéger" Atrnellmachin, mais ce dernier a déjà dû prévoir le coup. Si vous le pouvez, allez-y faîtes circuler l'info, mais quoiqu'il arrive, mes frères bien-aimé, je vous en prie, demeurez digne. Si l'on vous culpabilise, ou même si l'on vous insulte à cette soirée, montrez vous enfants de Dieu et restez calmes mais fermes. Faisons-nous entendre. Jean-Marc, tu sais exactement ce que je pense, je l'ai écrit ici, je prierai pour vous tous, et même pour Anatromachin. Heureusement que je me change les idées ces jours-ci, en union de prières, frères et soeurs bien-aimés en Christ. Amen!

Jean-Marc a dit…

Je trouve qu'une initiative de mes frères catholiques romains serait la bienvenue, car ils sont les premiers concernées. Pourquoi ne viendraient-ils pas à cette conférence en portant des pancartes en signe de protestation ?

Philip a dit…

Bonsoir,

La détresse et la tristesse de Sphinx me fait mal.
Jésus le Christ n'est-il pas venu pour les "petits", les réprouvés ?
N'est-il pas aussi notre Consolateur ?
L'Eglise catholique, orgueilleuse Babylone des temps modernes, est bien loin de cette philosophie, même si elle en s'en défend. Avec elle, les mots sont creux !
Philip

+VENERABILIS+ a dit…

Terrible !

Certes Mons. Anatrella fait un portrait robot dell'homosexuel mais ... même si ses termes sont techniques, cela sonne horriblement aux oreilles de ceux qui les lisent.

Dommage qu'un tel portrait robot des homosexuels fassent d'eux des MONSTRES. Imaginons ce que M.Toutlemonde de Province peut avoir comme image d'un homosexuel ...

Que Dieu vous bénisse !

Priez pour moi, je prie pour vous.

Pr. Steve

+VENERABILIS+

www.venerabilis.tk

le sphinx a dit…

Cher Philippe,
J'aime l'Eglise catholique...même si mon coeur est triste aujourd'hui de ne voir pas une seule fois écrit le mot AMOUR. Elle n'est constituée que de pécheurs: Anatremachin, moi, tant d'autres. L'arbre qui nous blesse profondément ne doit pas cacher la forêt des fruits de l'Esprit qui se réalisant chaque jour en son sein. Ce texte nous fait mal et il dessert l'Eglise: personne n'est gagnant. A qui profite le crime?? j'ai mon idée...
Jean-Marc, je te remercie de ta remarque pertinente, car le catholique que je suis (même mis au ban) voudrait bien être présent au moins silencieusement ce soir du 16 décembre), et le sphinx se demande s'il ne va pas sauter dans le train s'il trouve un hébergement à Paris: on nous en propose un dans l'église!
Je suis le dernier à revendiquer quoique ce soit. Je ne cautionne ni la gay-pride ni act-up (qui a profané ND de Paris). Je ne suis pas sûr qu'il faille y aller avec des pancartes. Pour moi, j'aurais plutôt envie d'y aller en portant ostensiblement ma croix des JMJ et un chapelet à la main. Je suis d'abord un chrétien aimé de Dieu et qui aime Dieu. Pas de scandale dans l'Eglise où la présence réelle du Christ lui-même nous est proposé à l'Adoration. Il faut aussi respecter les personnes qui ont cette foi, même si elles nous détestent. Mais si nous arrivions à nous organiser, on pourrait se réunir avant d'y aller pour trouver la meilleure "tactique", authentiquement chrétienne.
Simplement montrer que nous existons, que nous sommes capables d'aimer et d'être aimés (au sens évangélique du terme), que nous ne sommes ni des monstres ni des tarés, ni des pervers assoifés de sexe.
Je prie de nouveau pour vous tous, frères et soeurs bien-aimés en Christ. Amen!

Jean-Marc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean-Marc a dit…

Aller à cette conférence n'a de sens, à mons avis, que si nous sommes clairement identifiés comme gays et lesbiennes. Elle a lieu semble-t-il, dans l'église elle-même, donc là où les catholiques localise la "présence réelle".

le sphinx a dit…

Cher Jean-Marc,
Je n'aime pas trop les étiquettes (on nous en met déjà assez commeça), je ne me sens pas gay. Par contre, il est évident que ce que j'ai écrit dans mon précédent commentaire ne veut pas dire que je pense qu'il faut y aller sans révéler qui on est. Mais il faut faire très attention afin que rien ne se retourne contre nous. Oui, la conférence devrait lieu dans l'Eglise, en Sa présence. Je voulais dire que je ne m'identifie pas d'abord comme homosexuel, mais comme enfant de Dieu. J'ai commencé à lire "je vous appelle amis", de Timothy Radcliffe. Effectivement, ce qu'il dit de l'aceptation à la vie religueuse et sacerdotale est maintenant en contradiction avec le document qui nous préoccupe: il est bien cet homme là. Ca a été une petite lumière dans ma nuit.

Furyo a dit…

Mes réponses :
- Anatrella, mon amour : http://blog.furyo.gayattitude.com/20051203194036/

- Appel lancé aux Panthères Roses :
http://blog.furyo.gayattitude.com/20051203200004/

J'ai conscience du caractèrediscutable de ces articles mais je suis dispo pour en discuter dans les commentaires de ces deux billets.

REALITY a dit…

Un tout petit mot mes amis. L’idée des tracts n’est pas mauvaise en soit, mais je crains qu’elle ne donne un côté « militant » qui nous sera encore reproché de même si nous déployons le drapeau gay.
Les écrits comme les interventions de Mgr Tony Annatrella sont, certes, affligeants, blessants et parce qu’injustes et outranciers, terriblement outrageants. Nous sommes bien d’accord ! Mais essayons cependant, peut être, de nous rendre à cette conférence-débats/veillée de prière le cœur et l’esprit en paix, sans chercher à donner de leçon mais simplement à témoigner avec force et amour du bel équilibre que peut revêtir la condition d’homosexuelle.
Contrairement à ce qui a été écrit dans le document romain interdisant l'ordination de prêtres homosexuels, par-delà les larmes, les épreuves et les imperfections et les immaturités qui peuvent être les nôtres, exactement comme chez des personnes hétérosexuelles il sera important de le rappeler, le beau, le bon sont bien des directions que nous désirons avant tout vivre et partager. Et cela avec joie, par notre dignité d’homme et de chrétiens.
Oui, la maturité affective, nous la connaissons et nous le dirons ; elle est un trésor que nous chérissons avec l’être aimé avec qui certains partages leur vie ou voudrais la partager. Voilà ce qu’il nous faudra dire !
Cependant, loin d’être idiot, croyez bien que Mgr Tony Annatrella doit lire certains de nos blogs en ce moment, lui ou ses conseillers, et qu’il doit donc en ce moment préparer des réponses. Préparons bien les nôtres et montrons-lui que nous aussi, le bon sens ne nous est pas inconnu et que nous pouvons argumenter avec talent ce qui fait notre bonheur, nos responsabilités, nos engagements d’hommes et de femmes gays. Je ne suis pas certains qu’ils nous faillent en rajouter de façon ostentatoire lors cette soirée ce qui aurait pour inconvénient de nous stigmatiser un peu plus. Que l’Amour, avec toute l’intelligence et l’audace qu’il revêt, soit notre seul désir.
Hélas, j’aurais donné beaucoup pour m’y rendre, mais ma santé m’en empêche totalement.
Mais je prierais ce soir-là, je prierais Jésus oui et la Bonne Mère comme on dit tendrement à Marseille ; nous prierons tous, chacun à notre manière, main dans la main et avec celle des autres aussi, s’ils le veuillent.
Mille baisers à chacun,
François.

Jean-Marc a dit…

To Reality,

"essayons cependant, peut être, de nous rendre à cette conférence-débats/veillée de prière le cœur et l’esprit en paix, sans chercher à donner de leçon mais simplement à témoigner avec force et amour du bel équilibre que peut revêtir la condition d’homosexuelle."

La question est de savoir comment témoigner de notre condition homosexualité ? Elle n'est pas écrite sur nos fronts et il faut bien, que d'une manière ou d'une autre, nous puissions nous exprimer et qu'on nous identifie comme gayfriendly .
Distribuer un tract à l'entrée de l'église n'est pas forcément un geste militant. Les catholiques aussi font ça de temps en temps. Tout dépend du contenu du tract. As-tu lu http://gayanglican.blogspot.com/2005/12/pourquoi-pas-nous.html ?
On pourrait faire de ce texte un tract.

le sphinx a dit…

François, je suis d'accord avec toi sur la forme de notre présence à cette veillée. Tu écris de si belles choses, quel dommage que tu ne puisses y être...ne peut-on t'y amener?
Pour la lecture de nos échanges par le KGB et le FBI d'Anatremachin, j'y ai déjà pensé. Il nous faudra donc tous communiquer en privé entre nous, et seulement avec ceux que nous connaissons.
Courage à tous frères bien-aimés en Christ.

Ichtus75000 a dit…

Comme je l'ai écrit sur le blog de cathogay, il y a un piège diabolique dans toute cette affaire pour les prêtres catholiques gays. En effet, la grande idée de Tony Anatrella (et d'autres...), c'est qu'il y a dans l'Eglise, comme dans le monde, une puissance occulte qu'il appelle le "lobby gay". Et Anatrella est dans la hantise de ce prétendu "lobby" Il veut donc le faire apparaître au grand jour. Par ses texte violents, il veut pousser les prêtres qui sont homosexuels à réagir et à se déclarer, pour savoir qui fait partie de ce prétendu "lobby". C'est comme lorsqu'on enfume le terrier d'un renard pour le faire sortir ! Il n'attend que ça, pour nous mettre dans un sac, serrer le noeud et nous envoyer dans des ministères paumés, "en Sibérie" (comme dit cathoLorenzo). De plus, cela accréditera sa thèse de lobby gay, il pourra dire : "vous voyez bien qu'ils sont partout".
Il ne faut donc pas céder à cette intimidation et entrer dans les rêts qui nous sont tendus, mais il faut continuer à travailler là où nous sommes sans se décourager, sans baisser les bras.
Par ailleurs, en bonne théologie, il n'y a pas d'identité homosexuelle, il n'y a que des hommes et des femmes créés à l'image de Dieu, et pour les baptisés, une seule et même identité chrétienne devant Dieu et devant les hommes. A mon avis, il ne faut pas lâcher non plus sur ce point, sans nier bien entendu notre différence.

REALITY a dit…

Hélas non Le Sphinx, mais je serais avec vous, totalement, par la prière, toute là soirée, ça tu peux en être certain ! Merci de ton mot si gentil.
François.

Philip a dit…

Posté ce soir sur "Libres paroles..." :
"Je vous conseille à tous deux (et aux autres) d'aller faire un tour sur le blog de Jean-Marc ce soir : http://gayanglican.blogspot.com à la rubrique : " Pour Tony Anatrella, homosexualité et prêtrise sont incompatibles !" et lisez les commentaires, surtout les derniers. Ils en disent long sur la détresse de ces hommes (séminaristes, prêtres, diacres etc.) et de ces femmes engagés de tout leur coeur et de toute leur âme dans le Ministère de la Parole.
Certains bloggers pensent (à raison ?) que ce décret d'exclusion des séminaristes "dépistés" comme gays viserait en réalité à pousser les prêtres qui vivent dans l'intimité de leur vie leur spécificité - spécificité qui ne fait pas toute l'identité d'une personne mais peut ou pourrait tout au plus la colorer, lui donner une certaine saveur... - à sortir de leur réserve... pour mieux les "fixer", voire même pour mieux les stigmatiser, accréditant le vieux fantasme du "lobby gay". Il faut dire que dans les milieux conservateurs on aime particulièrement se vautrer dans ce bon vieux prétexte à "purger" qu'est le fantasme du complot. Il n'a pas plus de "lobby gay" que de "lobby juif", pas plus de "complot gay" que de "complot juif". Pourquoi vouloir toujours trouver un bouc émissaire lorsque le monde s'y entend très bien tout seul pour se foutre dans la M... ? Je crois et je le répète, en fond, il y a le terrible désir d'individus convaincus de porter sur leurs épaules le "salut" d'une institution et qui aimeraient bien couper toutes les têtes qui dépassent. On fait le grand ménage, on se débarrasse des brebis galeuses (les gays, les féministes, les progressistes et relativistes de tous poils etc.) et on se replie bien au chaud sur le "petit reste", le "verus israël". C'est la tentation sectaire ! Ils ne se rendent pas compte que l'Eglise est plurielle, une bonne foi pour toute, parce qu'il n'y a pas une seule manière de vivre sa foi, de se sentir chrétien. C'est une immense respiration, une immense aspiration que leurs anathèmes ne pourront étouffer. Le Christ est pleinement en chaque individualité humaine, gratuitement, et Il est un trésor (ou un royaume) caché qui veut simplement être cherché ni au ciel, ni sur la terre, ni dans la mer mais au plus près de nous, au coeur même de notre être ! Alors, les gesticulations de l'Eglise catholique et au-delà de toutes ces autorités autoproclamées gardiennes de l'ordre, de la morale et que sais-je encore, ne sont que VANITES !" Courage ! Amicalement. Philip

REALITY a dit…

Oui cher Jean-Marc, c’est toi qui as raison, c’est tellement évident. Le texte « Pourquoi pas nous » est excellent car il dit l’essentiel de ce que nous portons, de ce que nous vivons, de ce que nous croyons. Il mériterait d’être édité sous forme de tract.
Je voudrais encore, avant mon départ de Paris demain, te dire merci pour ton blog qui permet à chacun de s’exprimer et de retrouver des frères en Christ, des frères si souvent merveilleux. Pour la qualité de tes interventions aussi, pour ta générosité, pour la force de ta foi qui motive ce blog. Oui merci Jean-Marc, simplement.
François.

Jean-Marc a dit…

Merci, François, pour ton soutien. Plus nous serons de chrétiens gays à témoigner , plus l'Eglise reflètera l'amour de Dieu pour l'humanité.
Je demanderai aux fidèles de prier pour toi ce samedi soir à la Cathédrale Américaine pendant l'eucharistie.

Quand au tract, nous sommes déjà deux à être OK pour le distribuer le 16 décembre au soir à l'entrée de St Séverin. Ce serait bien qu'il y ait d'autres volontaires, dont un catholique au moins...

le sphinx a dit…

Je suis retourné sur le détail du site des Semeurs d'espérance". Si on regarde le compte rendu des conférences précédentes, il y avait des questions posées. Je suppose qu'on nous donne de quoi écrire et qu'un tri est fait ou non...est-ce judicieux d'y assister? Personnellement, j'ai peur que ça me détruise, mais si d'autres entrent dans l'Eglise, peut-être tiendrais-je...Je suis pourtant prêt à venir, si quelqu'un peut m'offrir un hébergement! (car je ne pourrais pas dormir dans l'Eglise).
J'ai par ailleurs décidé de suspendre tout don financier à l'Eglise (denier de l'Eglise) et je l'écrirai à mon évêque avec copie au Vatican. Pour ceux qui sont d'accord, faîtes de même (et que Dieu me pardonne). J'espère qu'Anatremachin et d'autres liront ceci.
En union de prières, frères et soeurs bien-aimés en Christ.

Une erreur est survenue dans ce gadget