mercredi, novembre 1

Héroïsme ou sainteté ?

Bonne fête à toutes et à tous en cette fête de tous les saints ! En effet, par notre foi en Christ, nous sommes rendus justes devant Dieu, autrement dit seule compte en définitive la sainteté dont le Christ nous a revêtu. D'ailleurs Paul, dans ses épîtres, parle souvent des saints à propos des croyants. Mais, il est vrai que nous avons encore du chemin à faire pour nous sanctifier, pour que notre vie toute entière soit une manifestation de l'amour du Seigneur et que l'Esprit Saint puisse "couler" en nous.

Comment s'y prendre pour réussir dans cette entreprise ? D'ailleurs, s'agit-il de réussir quoi que ce soit à la manière d'un héros ? Ecoutons plutôt Timothy Radcliffe qui s'exprimait hier à Bruxelles au cours de l'évènement Toussaint 2006:
Nous regardons les héros comme des êtres appelés à régler les problèmes, à poser des actes de bravoure, à vaincre tout opposant. Mais nous, nous devons incarner une vérité plus profonde, celle des saints. Le héros est au centre de la scène, et nous nous cramponnons à notre siège lorsque nous le voyons à l'œuvre. Les héros sont condamnés à réussir. Les saints, en revanche, ne jouent qu'un rôle secondaire dans le drame plus large de l'histoire de Dieu. Le professeur Samuel Welles de la Duke University a écrit qu'"un saint peut échouer d'une manière qu'un héros ne peut se permettre parce que l'échec d'un saint révèle le pardon et les nouvelles possibilités que Dieu donne et que le saint n'est qu'un personnage de second plan dans une histoire dont Dieu sera toujours le thème fondamental."

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget