jeudi, juillet 22

Au Canada, des lesbiennes mariées demandent le droit de divorcer


A force de parler de mariage, on en avait presqu'oublié que plus d'un tiers des mariages se soldent par un divorce en France (35% exactement selon un article de France 5 ). C'est mon frère Eliots qui le révèle, citant le New York Times : "Deux femmes de Toronto, mariées le 18 juin 2003, ont demandé le divorce". Or, rien n'est prévu pour la loi ! Il est vrai que le mariage des lesbiennes n'est reconnu en Ontario que depuis juin 2003 . Certaines mauvaises langues pensent qu'il ne s'agit là que d'une manoeuvre de plus destinée à provoquer une bataille judiciaire en vue d'accroître les droits des gays et lesbiennes. Mais il faut être logique: si on a le droit de se marier, il faut aussi avoir le droit de divorcer ! Les principales Eglises (dont l'Eglise Anglicane) admettent d'ailleurs que les couples puissent divorcer et se remarier à l'église. Ces deux femmes revendiquent donc les mêmes droits que les couples hétérosexuels qui divorcent. À leur avis, la définition d'époux dans la Loi sur le divorce est inconstitutionnelle, puisqu'elle les définit comme étant un homme et une femme mariés.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget