samedi, janvier 22

Aux Etats-Unis, une église épiscopalienne oppose un moratoire aux mariages hétérosexuels

Article du New York Times(anglais)


Afin de protester contre le refus de l'Eglise Episcopale d'autoriser les mariages de même sexe, les responsables d'une église du New Haven (Etats Unis) ont annoncé qu'ils ne célèbreraient plus du tout de mariage !

Cette décision, annoncée jeudi dernier dans une lettre du prêtre en charge adressée aux 115 familles de l'église épiscopalienne St Thomas, est un nouveau défi à l'encontre des barrières sociales et religieuses posées au mariage entre homosexue(le)s.
Certaines congrégations de l'Eglise Episcopale ont traité ce problème en offrant aux couples de même sexe une cérémonie qui n'est pas considérée légalement comme un mariage. Les responsables laïcs de St Thomas ont quant à eux décidé que l'absence d'un rituel au coeur des fonctions spirituelles et sociales de l'église serait un puissant geste de protestation contre ce qu'ils considèrent comme une discrimination religieuse. Cette politique a été adoptée par l'église alors même qu'aucun couple gay n'a demandé à s'y marier. Seulement 5 couples hétérosexuels environ se marient chaque année à St Thomas. Le Révérend Michael F.Ray (voir photo), le prêtre de la paroisse, a indiqué qu'il dirigerait ces couples vers une des 10 églises épiscopaliennes de la région. Il a aussi ajouté qu'ils demanderaient aux couples de " reporter leur mariage et de montrer leur solidarité avec les couples de même sexe de manière à ce qu'ils réalisent ce que cela signifie de ne pas avoir ce privilège".

Les autorités de l'Eglise Episcopale ont affirmé que les prêtres n'ont aucune obligation de célébrer des mariages et que, par conséquent, la décision du père Ray de leur opposer un moratoire ne viole aucun canon ecclésiastique.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget