mercredi, février 16

Un couple marié "confronté" à l'homosexualité...

Abonné à la liste de diffusion de Croire.com, site du Bayard Presse que j'apprécie par ailleurs, j'ai reçu un mail où l'on évoque les difficultés d'une femme à qui son mari a révélé son homosexualité. Ma curiosité étant aiguisée, j'ai voulu en savoir plus et je suis donc allé dans la rubrique "le coin des experts". L'article est intitulé "le couple confronté à l'homosexualité".
Le problème est évoqué à ces termes:""mon mari m' a revele l' ete dernier son homosexualite. Il a lutte peniblement contre ses tendances qui le hantent depuis toujours. En me rencontrant il pensait avoir trouve la force de lutter contre et etre capable de vivre avec moi cette vie de famille dont il revait tant." C'est un résumé car les propos exacts de cette femme (Cec) sont sur le forum où de nombreus internautes prodiguent leurs conseils.

La réponse des experts (des conseillères conjugales dans la mouvance du renouveau charismatique) est elle édifiante. Morceaux choisis: "Votre mari a beaucoup de courage. En faisant cette démarche de psychothérapie, il accepte de lutter contre ses fantasmes, ses pulsions, et ses tendances, qui, comme vous le dites hantent, et habitent son imaginaire". "une personne ne se réduit pas à son homosexualité et votre mari n’est pas que cela, ne se réduit pas à son problème"."Quelle sera l’issue de cette psychothérapie ? Peut-être une résolution du problème, peut-être l’acceptation de ces tendances homosexuelles et la force de ne pas passer à l’acte.".

Si j'ai bien compris, ces "expertes" assimilent l'homosexualité à un problème, des fantasmes, des pulsions et laissent entendre qu'un psychothérapie pourrait résoudre ce "douloureux problème". On croit rêver.
Pour ma part, j'ai plutôt l'impression que cet homme a toujours été homosexuel ou au moins bisexuel, qu'il ne l'a pas assumé et qu'il a pensé que son mariage serait sa thérapie. Il constate aujourd'hui que les choses ne sont pas aussi simples et accepte de voir la réalité en face en révélant son homosexualité à sa femme. Celle-ci refuse cependant d'accepter cet état de fait et vit dans l'illusion d'une éventuelle guérison. Sans doute aurait-elle plus besoin que lui d'une psychothérapie. Triste mais plus fréquent qu'on ne croit.

Qu'en pensez-vous ?

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget