samedi, juillet 23

Témoignage d'un jeune rêveur !

Depuis que j'ai redécouvert la foi, que je me suis engagé dans mon église il y a deux ans et que j'ai créé GayAnglican, je rencontre plein de gays et lesbiennes qui ont à coeur de vivre pleinement leur foi en Jésus. Jeune Rêveur (un pseudo...) est de ceux-là ! C'est un garçon que j'apprécie beaucoup et qui me motive à aller plus loin dans mon engagement pour le Seigneur. Son parcours est étonnant. C'est un miraculé ! Lisez son témoignage intégral dans la nouvelle rubrique témoignages du site GayAnglican. Faites aussi un tour sur son blog
Ca vaut le coup et ça lui fera plaisir !

Voici quelques extraits de son témoignage qu'il m'a autorisé à publier:

"Je suis né et j'ai grandi dans une église protestante évangélique à Strasbourg. Ma mère étant très croyante et pieuse, nous sommes régulièrement allés à l'école du dimanche. Très tôt, j'ai pris conscience de l'importance de Dieu et des questions religieuses. J’ai notamment participé à des camps de jeunesse chrétienne où j’ai été très tôt confronté à la foi. C'est là que j'ai choisi, vers l'âge de 13-14 ans, de donner mon coeur à Jésus, de lui laisser la première place dans ma vie."
"Je ne voulais pas aimer les garçons, je ne voulais pas me sentir attiré par eux, je voulais être "normal". J'ai donc prié. J'ai prié pour que Dieu supprime mes mauvais désirs. J'ai tant prié pour qu'il me délivre de ces mauvaises pensées qui m'oppressaient. Mes prières étaient ferventes et sincères. J'ai donc complètement refoulé mes sentiments."
"Cette période très dure dans ma vie a duré jusqu'à mes 18 ans. J'ai lutté contre mes penchants homosexuels pendant huit ans. Pas une seule fois je n’ai eu d’expérience homosexuelle entre mes 10 et mes 18 ans. Huit ans de renoncement et de chasteté. Huit ans de prière pour que je sois délivré de mon penchant homosexuel. Au final, j'étais complètement au bout du rouleau. Psychiquement j'étais très mal. Je voulais me suicider."
"Voilà comment je suis arrivé à concilier homosexualité et foi chrétienne:
1) j'ai pris mes distances par rapport au discours officiel des églises traditionnelles qui condamnent l'homosexualité.
2) j'ai lu les Ecritures et j'ai changé mon approche du texte biblique. J'ai essayé de comprendre ce qui est essentiel dans le message de l'Evangile, en l’occurrence il s’agit de l’Amour, et non de la fidélité rigide et intolérante à une prétendue « vraie doctrine ».
3) j'ai rencontré d'autres homosexuels chrétiens qui vivent véritablement leur foi et leur homosexualité.
4) j'ai trouvé des églises ouvertes aux personnes homosexuelles."
"Maintenant, je vais beaucoup mieux. J'ai 22 ans. Je suis heureux car Dieu ne m'a pas rejeté et car j'ai trouvé des frères et des sœurs dans la foi avec lesquels je peux parler de mon homosexualité librement. En vivant mon homosexualité de manière chrétienne, dans le cadre de relations aimantes et stables, je rends témoignage de ma foi aux autres personnes homosexuelles et aux autres chrétiens. Oui, on peut vivre à la fois en tant qu'homosexuel et en tant que chrétien. Le dilemme entre homosexualité et foi chrétienne est artificiellement construit par les hommes. Ce dilemme est faux !!! C'est sur l'essentiel de ce message évangélique que je fonde ma foi."
"Ce que je sais, aussi certain que j'ai l'assurance d'avoir reçu l'Esprit Saint, c'est que Dieu m'aime comme je suis, y compris le fait que je sois homosexuel. Ce qui est décisif, c'est de savoir ce qu'on fait de son homosexualité. J'ai décidé de vivre mon homosexualité de façon chrétienne, en veillant toujours à aimer mon prochain (ce qui exclut des relations simplement sexuelles, des plans "sexe"). L'amour efface tous les péchés. Quand on aime quelqu'un, même si c'est une personne du même sexe, on ne peut pas commettre de péchés. Je continue d'avoir une relation personnelle avec Dieu, avec des hauts et des bas. Dieu ne m'a pas rejeté. J'ai l'assurance d'être aimé par lui quoiqu’il m’arrive."

9 commentaires:

Emmanuel a dit…

Rendons grâce à Dieu qui travaille nos coeurs.....JMarc comprendra....de la part d'un autre de ses petits frères dans la foi....je citerai à cette occasion le psalmiste qui nous dit

"Ah qu'il est bon qu'il est doux pour des frères de vivre ensemble, ainsi unis,
c'est une huile excellente sur la tête, qui descend sur la Barbe, la barbe d'Aaron, sur le col de sa tunique,
C'est comme la rosée de l'Hermon qui descend sur les hauteurs de Sion,
Là le Seigneur te bénit, te donne la vie à jamais." (Ps 132 ou 133 selon les nvelles normes liturgiques)

Cole a dit…

J'aime bien venir sur ton site. Je suis en démarche de réconciliation avec Dieu et envers moi-même. Il y a beaucoup de chemin à parcourir. Bien que je sois catho de baptême, j'ai repris le livre de la prière commune des épiscopaliens que j'ai acheté il y a une dizaine d'années. Je suis même allé à la cathédrale anglicane de Québec cette semaine. Je ne suis pas allé plus loin pour l'instant. Je cherche et j'ai besoin de pardonner pour me libérer. Il y a des blessures qui guérissent difficilement parfois. Ce serait trop long à expliquer. Merci pour ce témoignage sur ton blog. Prie pour moi.

Anonyme a dit…

Courage a tous, dans les réparations de vos blessures.

Jean-Marc a dit…

C'est une belle chose, Cole, que tu chemines sur le voie de la réconciliation avec Dieu et toi-même. Je t'encourage à t'engager dans une église où tu puisses grandir dans la foi tout en étant toi-même. Et merci au Jeune Rêveur pour son témoignage. J'en mettrai bientôt d'autres sur ce blog.

Anonyme a dit…

très beau témoignage jeune réveur et merci à toi Jean-Marc de le faire connaître.
vos exemples sont encore tellement rares !
tibère

Jean-Marc a dit…

Peut-être manquons-nous simplement d'audace pour témoigner ?

Anonyme a dit…

manque d'audace peut-être mais surtout manque de réseau ce que justement peut tendre à pallier un site comme le tien :-)
tibère

Jean-Marc a dit…

Cole, envoie mon un email si tu veux à gayanglican@free.fr. Moi aussi j'aime bien ton blog. Je l'ai d'ailleurs référencé sur mon blog.

cole a dit…

Jean-Marc. Je t'envoie un e-mail bientôt. Bonne Journée!

Une erreur est survenue dans ce gadget