lundi, novembre 14

Les gays et le futur de l'anglicanisme

Ce WE, j'ai eu la joie de participer à une Conférence organisée par le LGCM (Lesbian and Gay Christian Movement) sur "les gays et le futur de l'anglicanisme", suite à la récente sortie d'un livre de référence sur le même thème. Je recommande vivement la lecture de cet ouvrage où 22 auteurs de renom, la plupart théologiens, s'expriment en faveur de l'inclusion des gays et lesbiennes dans l'Eglise (vous pouvez l'acheter ici). Environ 80 personnes y participaient, dont plusieurs prêtres et un évêque. Plusieurs ateliers et panels ont permis d'aborder des questions diverses: la nature de la Communion, les gays sont-ils les bienvenus dans la Communion Anglicane? Les gays sont-ils les otages d'une lutte de pouvoir ? Questions d'autorité. La valeur de la diversité. L'homophobie est-elle endémique à l'anglicanisme ? Justice pour les gays.
Are Gays Pawns in A Power Struggle?

Les interventions et les échanges étaient d'une grande qualité. Mais j'ai été un peu gêné par la forte connotation militante, voire politique, de cette Conférence. J'ai aussi regretté qu'il n'y ait pas de temps de prière ou des thèmes plus spirituels. Mais il est vrai que la Communion Anglicane est aux prises avec une lutte entre des clans qui ont des positions antagonistes: les libéraux d'une part, et les conservateurs de l'autre. Il est bien difficile de sortir de cette lutte. Et il est vrai que, contrairement à ce que je peux vivre à Paris dans l'Eglise épiscopale, l'homophobie semble encore bien présente dans l'Eglise d'Angleterre. Mais je ressens un certain malaise face à ce combat. J'espère que l'Esprit Saint nous aidera à sortir de ces divisions et à vivre l'Unité dans le Diversité.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il est certain que la question est très controversée actuellement chez les théologiens.

Il y a des précédents


Comme elle l'était au 19eme siècle sur la vente des êtres humains, un sujet de conflit à l'intérieur de l'église Anglicane (Heureusement que Lord Wilberforce a fait entendre sa voix)

Il disait "Traite le comme un homme et un frère" (Philemon)

Reconnaitre les frères et soeurs chrétiens dans leur diversité peut être une grande source de remise en cause, mais aussi de progrès.

Jean-Marc a dit…

Effectivement, cela ne serait pas la première fois que l'Eglise reviendrait sur ses positions excluantes (cf esclaves, femmes, juifs, etc.)

Une erreur est survenue dans ce gadget