samedi, mars 18

Plus je m'accepte, plus j'accepte le mariage gay ?

Y a-t-il une corrélation entre l'estime de soi des gays et lesbiennes et leurs opinions relatives à l'accès au mariage et à l'homoparentalité ?

Martine Gross, ingénieur en sciences sociales au CEIFR(Centre d’Etudes Interdisciplinaires des Faits religieux)(CNRS-EHESS)et présidente d'honneur de l'APGL, a tenté de répondre à cette question dans le cadre de la première enquête portant sur les valeurs et les pratiques religieuses des chrétien/nes gays, lesbiennes et bisexuel/les en France. 389 personnes (dont 78% d'hommes) ont ainsi répondu à un questionnaire.

Ont été définis 5 indicateurs de l'estime de soi:
- valoriser la vie spirituelle intérieure et l'expérience personnelle
- concilier foi et sexualité
- trouver un lieu de culte accueillant
- être à l'aise vis-à-vis de l'homosexualité
- être visible
Puis, la chercheuse a cherché s'il y avait des liens entre le niveau d'estime de soi et les opinions.
Elle a ainsi pu déterminer que, parmi les gays et lesbiennes qui ont une bonne estime d'eux-même, 85% sont favorables aux lois autorisant le mariage civil et 71% le sont vis-à-vis de l'homoparentalité. Ces taux sont respectivement de 26% et 48% pour ceux qui ont une mauvais estime de soi.

Ces résultats sont intéressants mais pas vraiment suprenants. En effet, il n'est pas étonnant que les homosexuel(el)s qui vivent une homophobie intériorisée la projettent à l'extérieur d'eux-mêmes sous forme d'opinions négatives sur le mariage gay ou l'homoparentalité. Cela leur permet de réduire la dissonance cognitive qu'ils peuvent ressentir entre ce qu'ils pensent d'eux-même et la manière dont ils jugent les autres gays et lesbiennes. Par cette "stratégie", ils ou elles restaurent un certain équilibre cognitif, autrement dit ils restent cohérents avec eux-mêmes. Moi-même je me souviens d'avoir été opposé au mariage homosexuel ou à l'adoption par les gays et homosexuels. Plus je m'accepte tel que je suis (c'est l'affaire de toute une vie), plus mon opinion évolue positivement. Et vous ?

L'enquête du CEIF examine aussi les stratégies d'affiliations associatives que les homosexuel(le)s mettent-ils en place pour concilier foi et homosexualité.

Si cette enquête vous intéresse, Martine Gross viendra présenter ces résultats ce dimanche 19 mars à 18h15 à la Cathédrale Américaine de Paris (pour en savoir plus, envoyez-moi un mail(gayanglican@free.fr).

7 commentaires:

XTIAN a dit…

quand j étais un enfant je parlais comme un enfant...et je disais beaucoup de sottises...
j ai eu aussi un moment durant lequel je trouvais ridicule le mariage gay et l'homoparentalité.(il s agissait surtout d un transfert,le juge anti homo intériorisé jugeait l homo qui veut se libérer et
s assumer...ridicule,un arrangement de fripouille apeurée)
.aujourd hui ,davantage construit en tant que chrétien homo,je pense autrement
Je continue à penser que "pour moi aujourd hui(et demain je me donne le droit de penser autrement)"le mariage est une institution dépassée ,désuète ,qu il faut inventer d autre modes de vie et d autre part,je crois pouvoir etre fecond autrement qu en enfant( d autant que je m occupe de gamins toute l annee et je n ai pas envie d en avoir en plus a la maison!)mais cet avis ne vaut que pour moi...comment être né et purifié du regard libérateur d un Dieu d 'amour et me permettre de juger mon frère que mon sauveur lui même ne juge jamais ...comment oser etre malhonnete à ce point ,je laisse cela aux chrétiens remplis surtout d'eux-mêmes...je ne juge que les juges...
en fait je crois que tous les discours de morale qui ne visent pas à rendre l autre heureux de son propre bonheur ne sont bons qu à jeter au feu
bises

Philip a dit…

Coucou Jean-Marc !

Ben alors ! Ou es tu passé. Cela fais un moment que tu n'as pas mis à jour ton blog. J'y passe régulièrement et ... rien de nouveau.
Alors reviens-nous vite !
Cordialement. Philip

domilyon a dit…

un peu inquiet par ce silence toi le très bavard. mais bientôt Pâques
éclatera...pour te retrouver...

Jean-Marc a dit…

Pas de panique, je suis toujours là ! J'étais en congés, mais je vais poster de nouveaux articles très bientôt ! Bonne semaine sainte ! Jean-Marc

Philip a dit…

OUF !!!
Je commençais à m'inquiéter !
A Caen, çà chauffe avec le CPE. L'Université où je travaille est toujours bloquée. La raison a été abdiquée et les heurts entre pro- et anti-blocage sont très fréquents.
Cette violence, je ne la supporte plus. Je comprends les différents points de vue : les craintes pour l'avenir et aussi une frustration certaine des étudiants qui se sont mobilisés contre le CPE, mais aussi le désir tout aussi légitime d'autres étudiants de terminer leur année. La fac de Droit est devenue un abcès de fixation et notre microcosme universitaire est en proie à une véritable petite guerre civile. Le blocage des bâtiments est perçue comme de la violence par ceux et celles le subissant. A quoi répond la violence de certains partisans du déblocage pour "libérer" les locaux. Je refuse de cautionner la violence d'où qu'elle vienne. J'affirme cela en tant qu'humaniste et chrétien. Pourtant il va falloir que les étudiants qui "tiennent" les bâtiments universitaires finissent par mettre un point final à leur protestation. Sinon, pour reprendre une idée de J.F Kahn, le bouchon poussé trop loin pourrait finalement pousser l'opinion à préférer l'ordre et la sécurité à la liberté d'expression, à la liberté tout court. Nous devons avancer en veillant à ne pas sacrifier notre droit au bonheur, notre véritable liberté. J'ai souvent le sentiment que notre société de surconsommation est un peu comme le peuple de l'Exode. Nous rejetons un temps les fausses idôles, conscients qu'elles nuisent à notre véritable liberté. Puis la mer franchie, dans le désert, nous rêvons de notre sécurité d'esclave et chutons une fois de plus...
Je ne voudrais pas que ce légitime désir de sécurité, paradoxalement, nous fasse collectivement échouer dans un frigo !
Pour changer de sujet :
J'ai regardé hier soir un reportage sur le fameux "Evangile selon Judas". Très intéressant. Reportage diffusé sur " National Geographic" :
Voici le lien :http://www9.nationalgeographic.com/lostgospel/index.html
Qu'en penses-tu ?
Cordialement. Philip

XTIAN a dit…

et voila pendant que l on s inquietait pour monsieur ...il etait en vacances...c est trop injuste...de te lire

Jean-Marc a dit…

To Philip

Il y aurait beaucoup à dire sur ce mouvement anto CPE. Je partage en tout cas ton sentiment qu'il faut s'avoir s'arrêter.
Quant à l'Evangile de Judas, il s'agit d'un de ces nombreux apocryphes écrits par des groupes gnostiques et qui n'ont pas été reconnus par l'Eglise. Intéressant comme révélateur de certains courants de pensée à l'époque.

Une erreur est survenue dans ce gadget