mardi, mai 30

Au Kenya, un évêque indésirable parce que gayfriendly !

C’est sur l’ordre de l'archevêque anglican du Kenya, le révérend Benjamin Nzimbi que la visite officielle menée au Kenya par un évêque anglais, le révérend John Gladwin, sa femme et une délégation d’une vingtaine de personnes a été brusquement interrompue. Le groupe aurait été «abandonné en rase campagne», rapporte la presse britannique, dans la région d'Embu, au nord-est de Nairobi, ceci en plein milieu d’une visite de 15 jours dans ce pays d’Afrique de l’ouest. La rupture se serait opérée lorsque l’archevêque kenyan aurait découvert que l’ecclésiastique anglais était l’un des parrain de «Changing Attitude», un groupe de défense des droits des personnes homosexuelles actif en Angleterre.

L'archevêque de Canterbury, chef de l’Eglise anglicane, a envoyé un émissaire au Kenya pour tenter de ramener les responsables de l’Eglise kenyane à de meilleurs sentiments. Toutefois, l'incident illustre le débat qui fait rage entre les Eglises anglicanes d’Afrique et d’Asie d’un côté, et le courant libéral qui domine actuellement l'Eglise anglicane européenne et nord-américaine, de l'autre, incarnée par son chef actuel Rowan Williams .

Source: 36° magazine

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget