lundi, février 5

Le corps, expérience de Dieu

Le corps est un peu le parent pauvre du christianisme. L'Eglise a longtemps minimisé son importance, voir même considéré qu'il était dangereux pour l'homme, car source de péché (celui de chair évidemment!). Seule l'âme serait noble.
Pourtant cette attitude consistant à dénigrer le corps, et à briser l'unité qu'il forme avec le coeur et l'esprit est fondamentalement anti-chrétienne et anti-biblique. le Père Christophe Vairon l'a rappelé récemment au cours d'un très bel enseignement sur la chasteté donné lors d'un WE organisé sur ce thème par DUEC (lisez cet enseignement ici). Tout notre être est appelé à être sauvé. Ne disons-nous pas dans le Credo que nous croyons à la résurrection des corps ? Un chrétien devrait donc prendre soin de son corps, car celui-ci est le temple de l'Esprit Saint, autrement le "véhicule" que Dieu a choisi pour communiquer avec nous mais aussi pour communiquer l'amour autour de nous. Il est donc important de veiller à l'alimentation, le sommeil, l'exercice physique, la détente, etc., que nous lui apportons.
Pour approfondir cette question, je vous recommande d'assister à l'atelier sur "le corps, expérience de Dieu" qui sera proposé le 11 février par le groupe Lambda dans le cadre de la série "Vers une théologie du corps ?". Frère Jean-Michel, prieur de la Communion Béthanie abordera, pour mieux l'habiter, le sens corporel du toucher. Se laisser toucher, être touché au coeur: notre corps est médiation de la tendresse de Dieu, si nous le voulons... Plus d'informations ici.

Pour finir avec un peu d'humour, voici une vidéo qui vaut son pesant d'or. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le langage du corps sans jamais oser le demander !

1 commentaire:

Georges a dit…

C'est une très bonne initiative!

La redécouverte de la théologie du corps a été pour moi un grand pas de mon cheminement chrétien.

Mais enfin, pourquoi parle-t-on de "spiritualité"? N'y a-t-il pas un autre mot?

Une erreur est survenue dans ce gadget