mercredi, février 7

Sarkozy favorable à la reconnaissance de l'amour homosexuel

Lundi dernier, Nicolas Sarkozy était l'invité de la nouvelle émission politique de TF1 « J'ai une question à vous poser » où le candidat à l'élection présidentielle était face à 100 français, dont deux (au moins) gays.

Une dizaine de minutes a été consacrée à l'homosexualité. Voici le passage concernant la question du mariage homosexuel:


Sarkozy s'y montre opposé au mariage homosexuel car cela conduirait forcément à accepter que les couples homosexuels puissent adopter. Par contre, il affirme que l'orientation sexuelle n'est pas un choix et surtout que l'amour homosexuel doit être reconnu socialement. Pour cela, il propose aux couples homosexuels un contrat d'union civile, célébré en mairie, et leur accordant les mêmes droits fiscaux, successoraux et patrimoniaux que les couples hétérosexuels. Bref, Sarko propose ni plus ni moins un mariage sans le nom et sans possibilité d'adoption.

Personnellement, je trouve qu'il s'agit là d'une avancée spectaculaire.
Il suffit de se rappeler les discours de la droite lors du débat sur le PACS. Je ne pense pas qu'on puisse qualifier d'homophobe le refus d'ouvrir l'adoption aux couples homosexuels. Personnellement, je suis plutôt pour mais je m'interroge néanmoins. Y a-t-il un droit à l'enfant ? En tout cas, je crois que c'est une question qui mérite d'être débattue et que les différentes opinions sont respectables.

Qu'en pensez-vous ?

2 commentaires:

Georges a dit…

Jean-M,

Tu dis: "Personnellement, je trouve qu'il s'agit là d'une avancée spectaculaire."

Soyons sérieux! Il le fait, pour attirer aussi des LGBT. Mais une fois élu, il ne s'en soucierait plus.

"Y a-t-il un droit à l'enfant ?"

Quand les hétérosexistes posent cette question, ils se donnent en effet la réponse suivante: "Les hétéros ONT le droit; les homos NE l'ont PAS."

Or ce sont eux-mêmes qui croient qu'il y a un droit à l'enfant.

La question est autre: y a-t-il un droit aux parents? Donc, encore une fois, du point de vue de l'enfant. Mais cela suppose que l'enfant soit déjà là (ce qui est le cas, vu le nombre d'orphelins dans le monde).

En quoi les couples hétéros ont droit à la procréation?

Or si les orpheliens ont le droit d'avoir des parents, alors il paraît que les couples gais et lesbiens soient les premiers à pouvoir y servir, vu que la plupart des hétéros pensent avant tout à la procréation.

Harry a dit…

Notre histoire, l'histoire chrétienne, c'est une histoire des parents qui n'avons pas eu le droit à l'enfant. Contre tout loi, les enfants arrivent! Bien venue Issaac, Samuel, Jésus...

C'est pas, après tous, pour nous, pas une question. C'est l'esprit qui met l'idée d'un enfant dans le coeur de n'importe qui. Mal y soit qui ne parle que du doigt dans ce cas.

Une erreur est survenue dans ce gadget