samedi, mai 4

Refaire son coming out (de chrétien) !

Traduction d'un sermon donné par la Révérend Dr. Caroline Hall lors d'un service de Taizé à la Cathédrale de l'Incarnation de Baltimore, MD, pour la fête de St Mark le 25 avril 2013

Les dirigeants du peuple juif ont essayé de pousser Jésus à un aveu accablant qui leur donnerait l'occasion de l'accuser d'un crime majeur. Ils voulaient qu'il déclare qu'il était le Messie, afin qu'ils puissent crier à la trahison et de se débarrasser de lui. Non seulement Jésus était une menace pour leur autorité parmi les Juifs, mais ses idées pourraient leur causer des problèmes dans leurs relations avec les autorités romaines. Ils ne veulent pas que le bateau soit secoué.
Pourtant, et de façon typique, Jésus ne leur donne pas la réponse qu'ils veulent. Il dit plutôt "les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi." C'est une idée familière dans l'enseignement de Jésus - ne vous contentez pas d'écouter ce que les gens disent mais regardez ce qu'ils font, comment ils vivent leur vie - sont-ils plus saints, plus justes, ont-ils plus de compasion ou pas? Le troupeau de Jésus est composé de ceux et celles qui écoutent - ceux qui prennent son enseignement et son exemple au sérieux et les utilisent pour faire du Royaume de Dieu une réalité dans leur vie et dans la vie de la communauté autour d'eux.Chacun de nous est appelé à faire partie du troupeau. Chacun de nous est appelé à témoigner de la puissance de l'amour de Jésus dans nos vies par la façon dont nous vivons. Et on nous regarde. Tout comme Jésus a été regardé, nous, ses disciples, sommes regardés.Je pense que c'est particulièrement vrai pour ceux et celles d'entre nous qui sont lesbiennes, gays , bisexuels ou transgenres, ou ceux qui ont moins de trente-cinq ans. Il fut un temps où il était vraiment difficile de faire son coming out à l'église - aujourd'hui, pour beaucoup d'entre nous, il est plus difficile de faire son coming out à nos amis et à nos connaissances en dehors de l'église. Nous sommes tous regardés - et la plupart du temps, l'Église est jugée inadéquate.



Les gens disent qu'ils ne veulent pas faire partie d'une religion institutionnelle à cause de l'hypocrisie - et c'est vrai qu'il y en a beaucoup. J'ai tendu dire que Edward Peters, un leader catholique, a récemment déclaré que les catholiques qui soutiennent le mariage de même sexe ne devraient pas tenter de recevoir la communion et, s'ils le font, cela devrait leur être refusé. Ce n'est là qu'un exemple de plus de ce genre de comportement qui reçoit beaucoup d'attention des médias et conduit les à quitter nos églises. Nous savons que ce n'est pas ce que pensent les épiscopaliens, mais la plupart des gens ne font pas de distinction entre une église et une autre, mais nous sommes tous mis dans le même panier.Ce qui signifie que nous devons être encore plus attentifs à faire des œuvres qui «témoignent du Père." Les choses que nous faisons ne nous conduiront probablement pas à nous retrouver atterrir  en première page du Washington Post. Elles sont plus susceptibles d' être des actions calmes d'amour et de bonté, qui grandissent à partir d'un lien spirituel profond avec notre Père Abba. Elles sont plus susceptibles d'être des choses qui ne se voient pas mais qui contribuent au bien-être profond de notre monde.Et dans le monde étrange de notre Dieu, ces petites choses vont se révéler être plus importantes que les déclarations fracassantes qui font la une des journaux. Dieu n'a pas choisi de s'incarner à Rome, au centre de l'Empire. Dieu n'a pas choisi de s'incarner dans une famille riche et importante. Non, Dieu a choisi de s'incarner dans une petite nation qui a toujours été au centre de problèmes internationaux, au sein d'une petite famille non conventionnelle,  dans une petite ville et dans une grange. Dieu ne choisit pas un acte bien senti pour racheter le monde, mais a plutôt permis que Dieu lui-même se fasse tuer d'une manière ignominieuse que personne ne comprend vraiment, même à ce jour. Et quand Jésus ressuscite, il n’apparaît pas devant des foules de gens, au sein du Sanhédrin ou du palais de Pilate, mais plutôt devant ses disciples, seuls ou deux par deux ou en petits groupes.Donc, ne croyons pas que les petites choses ne font pas la différence. Dans le royaume de Dieu, ce sont les petites choses qui ont le plus d'impact. Parfois, nous pouvons voir ce qu'elles réalisent, mais le plus souvent leurs résultats sont cachés.Il y a quinze ans, l'idée que les couples gais ou lesbiennes pourraient un jour être légalement mariés était presque risible. Mais aujourd'hui, elle est devenue presque banale. Nous venons de voir la France légaliser le mariage homosexuel. Alors que je parle, il y a un projet de loi au Parlement britannique. Rhode Island est sur le point de devenir le 10e État à légaliser le mariage gay aux États-unienne et la Cour suprême étudie la question. En outre, la majorité des Américains pensent maintenant que c'est OK. Quel chemin parcouru en si peu de temps ! Il y a beaucoup de choses qui ont alimenté ce changement étonnamment rapide, mais la plus importante est le témoignage tranquille des gais et des lesbiennes qui ont fait leur coming auprès de leurs amis, sur leurs lieux de travail, et dans leurs églises.

Nous avons à nouveau besoin de faire notre coming out aujourd'hui. Mais cette fois, nous n'allons pas le faire en tant que gay mais en tant que... chrétien ! Tout comme nous avons eu à combattre les préjugés de notre société quand nous avons fait notre coming out en tant que gay, aujourd'hui, nous avons à combattre les préjugés de la société que nous admettons que nous aussi nous sommes chrétiens. Et de même que nous avons dit aux gens que nous étions gays, nous devrions aussi leur dire que nous suivons un Dieu qui aime tous les hommes d'une même manière, y compris les homophobes - il ne suffit pas d'espérer que les gens vont recueillir les indices et les utiliser pour tirer les conclusions qui s'imposent - nous devons prendre notre courage à deux mais mains et témoigner du Père.Ce qui a fait la différence pour les gais, les lesbiennes et les transsexuels est que, grâce à notre coming out,  le fantasme de l'homosexuel diabolique qui est là pour s'en prendre à vos enfants et au votre mariage  a diminué. Cela n'a pas tout à fait disparu, mais il est de moins en moins possible de maintenir ça, et de plus en plus de gens connaissent des personnes gais ou lesbiennes et savent qu'ils les aiment et les respectent.Il est temps maintenant pour nous tous qui écoutons Jésus et le suivons de faire la même chose de l'image du chrétien juge et à l'esprit étroit. Il est temps pour nous qu'on nous voit vivre des vies qui sont joyeuses, généreuses et avec un cœur ouvert. Il est temps pour nous de nous assurer que tout ce que nous faisons glorifie Dieu. Il est temps pour nous de témoigner du Père par nos vies, mais pas moins par nos paroles.

Chacun de nous influence grandement un petit groupe de personnes, et un peu beaucoup de gens , tout comme Jésus a influencé grandement les disciples, et un peu le peuple juif un . Il est temps d'utiliser l'influence que nous avons. Il est temps de montrer que nous appartenons au troupeau de Jésus en témoignant au Père dans nos conversations et dans nos vies.

Il est temps pour nous, que nous soyons gay, hétéro ou ni l'un ni l'autre,  d'oser faire son coming out de chrétien!

1 commentaire:

Georges a dit…

Cher Jean-Marc, je me réjouis de voir que tu as repris la mise à jour de ton blogue.

Une erreur est survenue dans ce gadget