jeudi, juillet 25

Vivre d'amour selon Thérèse de Lisieux

Thèrèse de Lisieux, carmélite morte en 1897 et reconnue sainte par l'Eglise catholique romaine, est aussi appelée la petite Thérèse, pour la distinguer de Thérèse d'Avila. La nouveauté de sa spiritualité, appelée la théologie de la « petite voie », de l'enfance spirituelle, a inspiré nombre de croyants. Elle propose de rechercher la sainteté, non pas dans les grandes actions, mais dans les actes du quotidien même les plus insignifiants, à condition de les accomplir pour l'amour de Dieu. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages , dont le célèbre et posthume "Histoire d'une âme" mais aussi de poèmes. Je suis touché par l'approche de Thérèse car elle met en valeur la relation entre Dieu et l'homme/la femme, qui est une histoire d'amour (cf le Cantique des Cantiques) dont Dieu a toujours l'initiative, Lui qui offre son amour par pure grâce.

Thérèse est remise à l'honneur en ce moment grâce à l'album "Vivre d'amour" interprétée  notamment par Natasha St-Pierre et Anggun. Il s'agit en réalité à la base d'une initiative du chanteur chrétien Grégory Turpin, moins médiatisé mais bien connu dans le milieu catholique. La musique est de Grégoire. J'apprécie beaucoup la voix de Grégory Turpin et aussi sa profonde foi et son enthousiasme pour Dieu. Je suis allé le voir en concert il y a quelques mois, et j'avais été enchanté. En plus, il est charmant, ce qui ne gâche rien ! Voici son interprétation du poème de Thérèse "Vivre d'amour" (voir le texte intégral qui en vaut la peine), à comparer avec l'interprétation plus sirupeuse de Nathasa St-Pier.


1 commentaire:

Georges a dit…

Et il y a une troisième (en fait, une première) Thérèse, à savoir Thérèse de Nole, épouse de Paulin, dont la vie me semble plus exemplaire et plus parlante que les deux autres Thérèses.

Une erreur est survenue dans ce gadget