lundi, novembre 29

L'Archevêque de Canterbury condamme fermement toute expression homophobe provenant du clergé

Lettre complète sur le site Anglican Communion (en anglais)



A trois mois du processus officiel de "réception" du récent rapport WIndsor par les Primats de la Communion Anglicane, l'Archevêque de Canterbury vient de leur adresser sa lettre pastorale pour le temps de l'Avent, dans laquelle il regrette que le débat actuel autour de l'homosexualité ait pu conduire certains membres du clergé à tenir des propos homophobes et, de manière générale, à avoir des préjugés vis-à-vis des gays et lesbiennes.

Voici quelques extraits des 4ème et 5ème paragraphes du point 3 de cette longue lettre:
"Et nous ne devrions pas oublier ces questions qui nous gênent le plus. Au coeur de cette controverse, des choses ont été dites à propos des personnes homosexuelles qui ont conduit beaucoup d'entre elles, y compris celles qui vivent le célibat, à avoir l'impression qu'il n'y a pas de "Bonne Nouvelle" pour elles au sein de l'Eglise. Souvenez-vous que, dans beaucoup de pays, de telles personnes font face à la persécution et à la cruauté; et même là où il n'y a pas de sanction légale, elles souffrent d'un sentiment de rejet. Des jeunes sont conduits au suicide parce qu'ils sont convaincus que personne ne les écoutera avec une oreille attentive; Beaucoup pensent qu'ils sont condamnés non pas à cause de leur comportement mais en raison de leur nature. Au moment où j'écris ces mots, j'ai en tête le meurtre brutal et non provoqué à Londres d'un homosexuel par un groupe de jeunes violents et ignorants. [...] La violence des mots, des actes et des préjugés à l'encontre des personnes homosexuelles est inacceptable et elle constitue pour les chrétiens un comportement pêcheur. [...] Toutes parole qui pourrait faciliter l'attaque ou l'abus par quelqu'un d'une personne homosexuelle est une parole dont nous devons nous repentir. Nous sommes dans l'obligation de nous interroger, avec le plus grand soin, sur la manière dont nous pouvons communiquer le mieux possible possible le défi de l'Evangile aux personnes homosexuelles, et sur la manière dont nous pourrions nous libérer de notre propre peur, et parfois même de notre haine."

Lire aussi:
Article du Sunday Times (en anglais)
Dépêche sur Tetu.com (en français)

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget