dimanche, décembre 5

Eglise et homosexualité: l'impossible dialogue ?

Article de citegay.com
De la nomination schismatique d'un évêque Gay anglican au rejet du mariage Gay par l'église espagnole...

Les instances religieuses chrétiennes réagissent de manière épidermique et passionnelle quant il s'agit de questions touchant à l'homosexualité.

Deux exemples actuels ne font que confirmer un rejet viscéral éprouvé : l'ordination d'un évêque Gay au sein de l'Eglise épiscopale américaine menace l'union des églises anglicanes à travers le monde. Dans le même temps, les dignitaires religieux catholiques espagnols s'égosillent en indignations et propos apocalyptiques concernant l'ouverture du mariage civil aux homosexuels.

Outre Atlantique, Gene Robinson a été nommé évêque l'an dernier. L'Eglise épiscopale américaine fait partie de l'Eglise Anglicane qui vient de demander à sa branche frondeuse de s'excuser d'avoir nommé un évêque homosexuel et à ne pas en ordonner d'autres, sous peine de provoquer un schisme dans la Communion anglicane. L'évêque Robinson vient de déclarer qu'il était désolé que des conservateurs soient dérangés par sa consécration mais a ajouté qu'il n'avait aucun regret au sujet de son élévation au sein de la hiérarchie épiscopale. Reste à savoir si l'Eglise épiscopale engagera un bras de fer avec ses cousins anglais et les branches réactionnaires africaines. Le temps est à l'apaisement semble-t-il, le diocèse américain du New Hampshire, qui a nommé gene Robinson, a présenté ses excuses pour la douleur causée, tout en réaffirmant son soutien à la nomination.

De ce côté ci de l'atlantique, l'Eglise catholique romaine s'agite en Espagne, pays fortement religieux s'il en est, au sein duquel le nouveau gouvernement formé par le socialiste Zapatero est en train d'ouvrir le droit au mariage civil pour les couples de même sexe. Bien qu'une majorité de la population soutienne le projet de loi, les instances religieuses locales font une surenchère dans les propos indignés et prédisent un avenir funeste au pays au cas où de telles unions seraient permises. Le Cardinal d'Alcala de Hénarès, Jésus Catala, vient d'affirmer «que l'homosexualité est une anomalie psychologique, et que si des homosexuels adoptent des enfants, il y a 80% de chances que ceux-ci le deviennent aussi», son confrère le cardinal d'Avila Jésus Garcia Burillo affirmant pour sa part qu'«Il n'y a que durant les coups d'État, que de telles réformes ont été menées, c'est un tremblement de terre culturel.».

L'appréhension du fait homosexuel par les hiérarques religieux, comme la question du droit à l'avortement, à la contraception ou au port du préservatif, illustre le clivage grandissant entre les sociétés modernes et leurs Eglises.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget