vendredi, décembre 17

Le Parlement espagnol apporte son soutien aux victimes gays de la dictature sous Franco

Article sur citegay.fr

Un vif débat agite l'opinion publique espagnole depuis plusieurs mois sur la question de l'ouverture du mariage civil aux couples homosexuels. Les représentant locaux de l'Eglise catholiques ont joué la surenchère dans les propos haineux et homophobes alors que l'opinion publique, réputée pourtant traditionaliste dans ses valeurs familiales, est majoritairement favorable au projet de loi du nouveau gouvernement dirigé par le socialiste Zapatero. Les opposant au projet de loi annoncent une journée d'action durant les fêtes.
Dans ce contexte les symboles sont importants et celui impulsé par le parlement hier a de quoi renvoyer dans les heures sombres de l'histoire espagnole ceux la même qui soutenaient activement le régime franquiste.

Ainsi, le parlement a formellement reconnu la souffrance infligée aux homosexuels emprisonnés et persécutés sous le régime fasciste du dictateur Franco. Sous les applaudissements des députés, le Président du parlement, Manuel Marin, a fait une déclaration publique de reconnaissance des persécutions subies par les Gays durant les années noires espagnoles, apportant publiquement l'appui moral du parlement aux victimes.

Des centaines d'hommes et femmes homosexuels ont été emprisonnés dans deux "centres de rééducation sexuel" entre 1939 et la mort du général en 1975. Il a fallu attendre 1979 pour que les derniers prisonniers homosexuels soient libérés, deux ans après l'adoption une loi d'amnistie générale.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget