samedi, janvier 29

Plusieurs archevêques anglicans ont rejeté les "excuses" de l'Eglise Episcopale américaine

Gay News From 365Gay.com

Les archevêques anglicans d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latin ont annoncé vendredi dernier que les excuses présentées par l'Eglise Episcopale n'allaient pas assez loin et ne permettaient pas de guérir la fissure créée parmi les anglicans suite à la consécration du premier évêque ouvertement gay de cette dénomination chrétienne.

15 archevêques étaient réunis à Nairobi, capitale du Kenya, afin de discuter des recommandations de la Commission Windsor destinées à résoudre le désaccord sur l'homosexualité au sein de la Communion Anglicane. L'archevêque nigérien Peter Akinola a relevé que les évêques américains avaient demandé des excuses aux membres individuels de l'Eglise dans une lettre publiée ce mois-ci exprimant le "regret sincère" d'avoir consacré V.Gene Robinson comme évêque du New Hampshire sans tenir compte des objections d'autres anglicans. Mais Akinola a précisé aux journalistes qu'ils avaient négligé de se repentir pour un acte qu'il estime contraire à leur foi. "Cela nous amène à vraiment nous demander si nous sommes unis ou non", a souligné l'archevêque du Malawi Bernard Malango.

Certains leaders ecclésiastiques africains, y compris l'archevêque Njongonkulu Ndungane, se sont demandés pourquoi la Communion Anglicane passait tant de temps sur la question de l'homosexualité, alors que le continent africain faisait face à des questions urgentes comme la guerre, le SIDA et la pauvreté. Mais il s'agit pour Akinola d'une question de foi. "Je n'ai pas créé la pauvreté. L'Eglise n'a pas créé la pauvreté" a-t-il précisé. "Ce sont deux choses séparées".

Source: 365gay.com

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget