dimanche, septembre 25

Commentaire de Mt 21 : 28-32

Voici le commentaire biblique de ce dimanche rédigé par Théo et proposé par "Miettes de la table ", une nouvelle revue (bientôt en ligne) destinée à favoriser une approche régulière, personnelle mais aussi communautaire de la Bible.
Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : 'Mon enfant, va travailler aujourd'hui à ma vigne.'
Celui-ci répondit : 'Je ne veux pas.' Mais ensuite, s'étant repenti, il y alla.
Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : 'Oui, Seigneur !' et il n'y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ».Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n'avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole.
Mt 21 : 28-32
Commentaire

Dans ce passage extrait du nouveau testament, Jésus raconte une parabole dont on peut tirer deux enseignements majeurs ainsi qu’une mise en garde importante.

D’abord, ce qui compte avant tout dans la vie du chrétien, ce sont les actes et non les paroles. Jésus met en exergue la différence qui existe entre le fait de proclamer et celui de pratiquer le bien. Il attire ainsi notre attention sur une vérité essentielle : les hommes seront jugés non pas en vertu des paroles qu’ils auront pu professer, mais à l’aune de leurs actes. Il ne sert à rien de proclamer le bien, si on ne le met pas en pratique. En d’autres termes, le vrai juste c’est celui qui met en pratique le bien qu’il proclame par ailleurs.

La parabole des deux fils nous fait également comprendre que Dieu laisse toujours au pécheur la possibilité de changer de comportement. La voie n’est jamais sans issue avec Dieu, car il n’est jamais trop tard pour tourner son cœur vers Dieu et se présenter devant lui dans une attitude de repentance. Cette parabole reprend donc, de façon imagée, l’enseignement du passage d’Ezékiel : quiconque se repent sincèrement devient héritier à part entière du royaume des cieux, et ce quelle que soit son histoire personnelle passée. Jésus lui-même dit dans un autre passage de l’Evangile qu’il est spécialement venu pour sauver les malades et les exclus. En acceptant Jésus comme Sauveur et Seigneur dans leur vie ces personnes retrouvent la dignité qui leur avait été ôtée, car le regard de Dieu se porte vers le cœur et ne s’arrête pas aux apparences.

En outre, Jésus met ses auditeurs en garde contre l’endurcissement des cœurs : voilà le plus grand obstacle au rayonnement de la Parole divine. Jésus valorise l’attitude du pécheur repentant par contraste avec le pécheur au cœur endurci qui s’enorgueillit de pouvoir lui-même diriger sa vie en se passant de Dieu.

Du reste, il est intéressant de remarquer que Jésus envisage la conversion des uns comme un moyen efficace pour convertir les autres. Ce n’est pas seulement par la proclamation de la Bonne Nouvelle, mais également par la transformation concrète des vies que Dieu touche les cœurs. Nous sommes donc tous invités à prendre place dans cette merveilleuse chaîne de témoins grâce à laquelle le message de l’Evangile est parvenu jusqu’à nous et continuera d’être porté aux générations futures jusqu’au retour du Christ.

Pour aller plus loin


1. Dans quelle disposition de cœur arrives-tu dans le Temple de Dieu ?

2. Que faut il penser du système de récompenses et de punitions destiné à l’homme en fonction de sa conduite sur terre ?

3. Comment peut-on évaluer une vie juste ?

4. Qu’est ce que vivre dans l’humilité pour toi ?

Prière

Seigneur, je te demande pardon pour toutes les fois où je pense, où je parle et où je me comporte avec orgueil. Aide moi à comprendre que tout ce que j’ai vient de toi, que je ne puis rien faire sans toi et aide moi à avoir conscience de ta souveraineté sur toute chose afin que toute gloire te revienne, à toi seul. Amen.

4 commentaires:

Furyo a dit…

Très belle prière...Amen!

François (REALITY) a dit…

J'aime vraiment ton blog ! Du coup, je t'ai même mis dans le mien et ainsi il me sera facile pour moi et d'autres d'y venir souvent.

Amitié en Christ

Jean-Marc a dit…

Merci.J'ai aussi référencé ton blog dans le mien.
Sais-tu que tu peux aussi t'abonner aux nouveaux articles en mettant ton adresse à droite, en dessous de mon profil ?
Il y aussi la solution que j'utilise de l'agrégateur de contenu. Personnellement j'utilise www.bloglines.com

François a dit…

Et bien voilà Jean-Marc, c'est fait ! Je me suis abonné aux nouveaux articles de ton blog.
C'est Tip-Top parfois le progrés !!!

Une erreur est survenue dans ce gadget