lundi, novembre 21

Un talk show pour "guérir " de l’homosexualité !

Sourire, commisération et haine (de soi?) au programme d’une nouvelle émission diffusée bientôt sur le web. Enjoy !

"Straight Talk» est le premier programme de radio destiné à «guérir» les homosexuels. L’émission quotidienne d'une demie-heure est diffusée des Etats-Unis sur les ondes et sur le web. Son ititiateur, Stephen Bennett, est un pasteur évangélique du Connecticut, par ailleurs «compositeur de chansons». Il propose aux réseaux de stations de radio chrétiennes fondamentalistes de relayer l’émission… «ce qui est déjà chose faite dans pas moins de huit Etats», assure le site web du show.

Sourire radieux, brushing impeccable, Stephen Bennett, 41 ans, est un «ex-homosexuel» «qui s’est battu avec l’homosexualité jusqu’à l’âge de 28 ans. Alcoolique, boulimique et drogué, son mode de vie l’a presque tué.» Jusqu’à ce qu’un jour, il tombe nez à nez avec «une femme chrétienne qui avait frappé à sa porte une bible à la main. Il ne serait jamais plus le même.»
«Qui encouragerait un toxicomane…?»
Rendons grâce au Seigneur! Finies les conséquences funestes de cette effroyable maladie «due à quelque dysfonctionnement ou traumatisme de la petite enfance.» D’ailleurs, comme le rappelle opportunément le site de l’émission: «Qui encouragerait un toxicomane ou un alcoolique à poursuivre son comportement destructeur? – la même chose doit s’appliquer aux individus homosexuels.»

Aux côté d’Irène, «la femme avec la bible à la main», devenue son épouse, Stephen a établi les Stephen Bennett Ministries, une florissante affaire qui outre ses activités radiophoniques, édite DVD et CD et autres méthodes pour ramener un homosexuel dans la voie de Christ (pour la modeste somme de 99 dollars). Mi-conviction, mi-fonds de commerce, le combat de Bennet contre l'homosexualité est mené «dans l'amour», même si la commisération de circonstance cède bien souvent la place au mépris et à la dénonciation paranoïde d'un lobby homo («‘l’évangile’ de l’homosexualité selon Hollywood», «la conspiration Matthew Shepherd», etc.)

Source: 360.ch

11 commentaires:

REALITY a dit…

Terrifiant !

Anonyme a dit…

Terrifiant ou bête ?

Cela ressemble à de la publicité mensongère, annoncer systématiquement des protocoles et procédures de changement d'orientation sexuelle est une légende urbaine destinée à flatter des ultra-conservateurs et une certaine homophobie.

Je reconnais qu'il est possible que des personnes qui aient eu des comportement homosexuels pendant l'adolescence (qui peut durer jusqu'à 30 ans d'après Tony Anatrella) adoptent des comportement hétérosexuels.

Mais ce nombre est rare, très rare, il faut que l'orientation soit présente pour exister.

Il existe aussi, cela existe des hétérosexuels "mals dans leur peau" ou qui peuvent se "penser" homosexuels.

Je déplore l'usage d'une certaine mentalité qui recherche des résultats apparents au mépris de la vérité,de l'intégrité.

Comme le dit un des mes amis "le papier ne refuse pas l'encre".

Jean-Marc a dit…

Pour ma part, ce type d'émission me fait rire. Mais il est possible que certains homos en souffrance pensent que cela va les aider. Ils risquent au final de souffrir encore plus, une fois qu'ils auront réalisé qu'ils ne peuvent pas devenir hétéros.

Anonyme a dit…

Mais il est possible que certains homos en souffrance pensent que cela va les aider

C'est justement parce que ce sont des gens en souffrance qui vont souffrir encore plus que c'est scandaleux.

Ils vont s'investir, pour être acceptés quelque part ou mieux s'accepter eux mêmes, pour quel état de dépression après?

Jean-Marc a dit…

Effectivement !

dominique a dit…

Bien tant mieux pour ce cher Bennett s'il croit fermement à ce changement qui lui est arrivé. Pardonne moi cette méchanceté mais je serais curieux d'ouvrir le placard pour regarder s'il n'y a pas quelques squellettes qui trainent par terre ou si lui même n'est pas accroché et cadenassé sur un ceintre pour ne plus en sortir...du placard. Ça fait vraiment propagande à l'américaine. Trop gros...c'est vraiment trop gros.
Vivre et laisser vivre dit le dicton. Je dois avouer honnêtement que je manque de la plus élémentaire charité envers ce genre d'individu.Que Dieu m'aide à devenir plus tolérant. Dans un cas comme celui-là, j'ai grandement besoin d'être exaucé.

Jean-Marc a dit…

Faut-il préciser que je ne crois pas du tout à la possibilité de changer d'orientation sexuelle. Mon post était plutôt à lire au second degré...

Dominique a dit…

Ne t'en fais pas Jean-Marc, je l'ai même lu au troisième degré. Que veux-tu, le genre Bennett et compagnie, ça me rend furieux. Je devrais peut-être demander à Dieu qu'il me donne plus d'humour pour en fin de compte en rire. Là dessu aussi, j'ai besoin qu'Il m'exauce Lo!

Jean-Marc a dit…

Oui, me voilà rassuré :)

Ben a dit…

Il y a bien d'autres mouvements ou associations qui ont cet objectif de nous "guérir" de notre homosexualité...
Un ami m'a parlé de "Torrents de vie". C'est consternant !
En effet, dans ce désir, il y a un refus du réel et la projection d'un désir qui se fixe sur une certaine conception de la normalité...
Or, si ,on veut utiliser ce concept de normalité et si on considère un bien portant au milieu d'un groupes d'handicapés, c'est lui l'anormal !
Ce que le Seigneur nbious invite à vivre, c'est l'accueil et l'amour incinditionnel de l'autre.
Qu'il suffise de relire Lc 7, l'épisode du repas chez Simon.

Anonyme a dit…

Totalement vomitif, donnez moi un fusil que je m'en occupe !

Une erreur est survenue dans ce gadget