mardi, décembre 6

Au Malawi, rejet de la confirmation d'un évêque anglican gay-friendly

Des responsables de l'Église anglicane ont refusé de confirmer un pasteur au poste d'évêque au Malawi, à cause de son soutien à la cause homosexuelle, a annoncé vendredi 2 décembre l'archevêque Bernard Malango. La confirmation du pasteur britannique, Nicholas Henderson (photo ci-contre), à la tête du diocèse du Lac Malawi a été rejetée lors d'un rassemblement d'évêques à Lilongwe la semaine dernière, a précisé Bernard Malango, chef de l'Église anglicane pour le Botswana, le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe.

L'archevêque a justifié la décision par le fait que le pasteur soit le secrétaire général de l'Union des gens d'Église moderne, qui milite pour les droits des homosexuels. «Cela démontre clairement qu'il (Henderson) n'a pas une foi solide», a affirmé Bernard Malango. Les relations du pasteur avec le mouvement homosexuel sont «incompatibles avec notre tradition et notre foi», a-t-il ajouté.

M. Henderson avait été élu évêque du diocèse du Lac Malawi en juillet et devait être confirmé fin octobre, mais l'archevêque avait suspendu sa confirmation jusqu'à ce que le pasteur lui précise son orientation sexuelle, ce que ce dernier a refusé de faire. Bernard Malango s'était auparavant fermement opposé à la nomination de Gene Robinson comme évêque du New Hampshire et à la décision canadienne de reconnaître les mariages entre personnes du même sexe.

Source: Tetu.com et AFP

5 commentaires:

Furyo a dit…

Visiblement on a tous nos réactionnaires...

christianc a dit…

Visiblement on a tous nos réactionnaires...
Une partie du problème provient du décalage Nord Sud.
Les églises africaines ont été fondées sur des théologies "évangéliques" et "bibliques" par des gens du siècle dernier et d'avant, tous venant d'Europe.

Il n'était pas rare à l'époque qu'un missionaire reste 40 ans sur un champs de mission à reproduire le modèle chrétien dans lequel il avait été éduqué, et il se retrouve déphasé en revenant dans son pays d'origine.

(Quand il voit des femmes pasteurs par exemple, alors qu'il était resté sur la doctrine "Que la femme se taise dans les assemblées ..")

Il ne s'agit pas de "réactionnaire" mais de décalage, l'Afrique n'a pas connu Mai 68, cette transformation , ce passage
- de la société de devoir à la société de droits
- de la société patriarcale à la la société d'égalité hommes-femmes
- de la responsabilité du "chef de famille" à la co-responsabilité

Et de plus tous ces pays sont sous la pression des islamistes radicaux, qui allient l'homophobie au discours anti-occidental.

Tant que les conditions de vie de l'Afrique ne seront pas comprises aucun dialogue ne sera possible.

Un détail 98% des contaminations par le SIDA sont liés à des relations hétérosexuelles.

christianc a dit…

Une remarque complémentaire


Les dispositifs législatifs du Botswana, du Malawi, de la Zambie et du Zimbabwe condamnent l'homosexualité.

Ces pays tirent leur législation de l'ancienne législation anglaise.

Pour les évêques de ces pays là, c'est affronter la législation discriminatoire.

Tout le monde n'est pas Desmond Tutu,
"Quand j'ai dit que les chrétiens devaient aider les pauvres on a dit que c'était très bien
Mais quand j'ai demandé pourquoi les pauvres étaient pauvres ... J'ai été traité de communiste".

Jean-Marc a dit…

Je suis assez d'accord avec toi, Gandalf. Cela permet de mieux comprendre certaines attitudes hostiles aux gays, même si cela ne les justifie pas.

christianc a dit…

Je ne comprend pas ce comportement de ces évêques , vraiment pas, le texte évangélique invite à ne pas faire de discrimination entre les croyants.

Gal 3:28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus Christ.

Et d'autre part la charte des Nations Unies dans ces articles 55 et 56 bannit toute discrimination entre êtres humains.

On peut se demander quel "exemple" ces évêques montrent ils ? L'exemple de la discrimination ?

La discrimination est elle un exemple à suivre, il y a des jours où je me demande si nous sommes vraiement de la même foi...

Ils avaient des bases solides soit pour s'opposer aux lois soit pour les ignorer.

Dieu ne tient pas compte des temps de l'ignorance n'est ce pas ?

Une erreur est survenue dans ce gadget