jeudi, décembre 29

L'Eglise orthodoxe russe s'oppose aux bénédictions de même sexe

L'Eglise orthodoxe russe a décidé de "geler" ses relations avec l'Eglise luthérienne de Suède depuis que celle-ci a mis en place une liturgie de bénédiction des partenariats homosexuels, et a dénoncé une décision violant selon elle "les traditions séculaires" du christianisme, selon un document publié mercredi sur le site officiel du Patriarcat.

"La bénédiction des partenariats homosexuels vaut approbation d'une déformation de l'image de Dieu en l'homme, d'une déformation de sa nature", estime l'Eglise orthodoxe russe dans une déclaration adoptée mardi lors d'une réunion du Saint-Synode. Estimant que la décision de l'Eglise de Suède marque "un écart vis à vis des principales valeurs de la morale chrétienne", le patriarcat se dit contraint "d'annoncer le gel des relations bilatérales". L'Eglise orthodoxe russe estime également que "cette innovation sape les fondements de la civilisation européenne et porte un coup irréparable à son rayonnement spirituel dans le monde". "Il est évident que cette décision va à l'encontre de la doctrine biblique sur la famille et le mariage, les Saintes Ecritures ne laissant aucun doute quant au fait que l'homosexualité doit être considéré comme un péché et une confusion", poursuit-elle.

Une majorité de 160 représentants de l'Eglise luthérienne suédoise avait voté en octobre dernier pour cette décision, 81 ont voté contre et 8 se sont abstenus. Les homosexuels, qui s'étaient déjà vu accorder en Suède le droit d'adopter des enfants, disposent, selon la législation en vigueur, des mêmes droits que les couples mariés hétérosexuels, bien que le mariage homosexuel dans les pays scandinaves ne soit pas encore légalement institué. A noter également que cette Eglise est en pleine communion avec l'Eglise episcopale (nom de l'Eglise anglicane aux Etats-Unis).

Source: la Croix

10 commentaires:

eliots a dit…

C’est drôle, mais sur le texte officiel de la déclaration (sur le site du Patriarcat) a des termes beaucoup plus doux que la traduction française. Mais, en effet, le sens est le même.

http://mospat.ru/index.php?page=28998

brunolyrique a dit…

Je trouve qu'il est toujours intéressant de s'imprégner des uns et des autres car les orthodoxes comme les luthériens ont des choses à nous dire de la part de Dieu, et aident à le faire connaître dans leur spécifité. La réaction orthodoxe me paraît pertinente sur le plan des dogmes et des références bibliques, celle des luthériens dans l'approche des situations de vie concrètes.
Ce que je regrette surtout ici, c'est l'attitude de "rupture des relations diplomatiques" entre les deux confessions. C'est une attitude qui ne peut pas contribuer à l'unité, laquelle ne peut se faire qu'à l'écoute de Dieu et du prochain. Peut-être le dialogue aurait-il dû être plus intensifié avant.
Mon seul souhait ce soir: prier pour l'unité, UT UNUM SINT

christianc a dit…

Il est intéressant de s'imprégne de la la manière de voir orthodoxe, mais comme "conservateur" et hétérosexuel je pense que leur exploration des textes bibliques n'est pas allée assez loin.
Ce n'est pas parce qu'ils lisent le grec ancien qu'ils ont raison.

Même si je partais de leur point de vue je reconnaitrais que la bienveillance, la bénédiction envers les alliances entre deux personnes devrait être reconnue par l'église.

Il y a des églises (comme l'église ortgodoxe) qui bénissent les animaux, alors ... si ils bénissent les animaux, alors que ne devraient ils pas faire pour les êtres humains?

Jean-Marc a dit…

Je crois moi-aussi que chacune des Eglises ont à nous apprendre quelque chose de Dieu. Aucune ne détient la Vérité à elle toute seule. Mais je n'irais pas jusqu'à dire que la position de l'Eglise orthodoxe russe est pertinente sur la question des références bibliques.

brunolyrique a dit…

Chers amis, je ne suis pas exégète et il est vrai que certaines questions dépassent mes compétences!!! il faudrait vraiment être spécialiste pour interpréter les Saintes Ecritures...Je voulais dire qu'en fait j'imagine que l'interprétation de la Bible par l'Eglise orthodoxe Russe sur ces questions me paraissait suffisamment approfondi pour être prise au sérieux. Par contre, je trouve que la formulation n'est pas adaptée à une pastorale chrétienne. (auraient-ils demandé l'avis de monsieur Anatrella?????)
Quant à la façon pour une Eglise de reconnaître ou de ne pas reconnaître les unions de fait des personnes de même sexe, j'y réfléchis beaucoup en ce moment. Je préfère ne pas me prononcer, car ma conviction doit être affinée et confrontée à ma foi.
Enfin, puisque nous sommes dans la période des voeux, je prie pour que le voeu d'unité tant désirée par le Christ soit celui des chrétiens du monde entier et se réalise.
Amicalement

eliots a dit…

Je reviens à la charge et je tiens à dire qu’il ne faut pas dramatisé la situation. Tout d’abord, il faut dire que l’Eglise orthodoxe (dans son ensemble) n’est pas très « expert » pour la question homosexuelle : il n’existe AUCUN texte conciliaire qui condamne les unions des homosexuels. (Je vous rappelle que c’est le Concile et lui seul, qui représente la plus haute autorité dans l’Orthodoxie) Autrement dit, on évite la question et laisse les gens vivre leur vie. Donc, tout dépend de la vie paroissiale où les homos ne sont si rejetés que ça… Quant à la « rupture des relations » avec les Luthériens suédois, cela signifie tout simplement qu’une rencontre avec le Patriarche ne serait pas possible, mais les contacts à des niveaux plus inférieurs peuvent exister. De toute façon, les relations en questions ne sont jamais allées au-delà des visites de courtoisie et des banquets à volonté.

Jean-Marc a dit…

To Gandalf

Tu crois que les russes orthodoxes utilisent le grec ancien ?

brunolyrique a dit…

Cher Gandalf, tu écris "De toute façon, les relations en questions ne sont jamais allées au-delà des visites de courtoisie et des banquets à volonté." Et c'est bien cela qui me désole, entre enfants du même Père et frères en Jésus Christ. Qu'il est long le chemin..
quand au fait que "on évite la question et laisse les gens vivre leur vie", ça aurait été un moindre si on en était resté là dans l'Eglise catholique au lieu de sortir un document qui lui fait beaucoup de mal.
Bien à vous

brunolyrique a dit…

1000 pardons! je répondais à Eliots!!! et non à Gandalf!

christianc a dit…

Cher Gandalf, tu écris "De toute façon, les relations en questions ne sont jamais allées au-delà des visites de courtoisie et des banquets à volonté." Et c'est bien cela qui me désole, entre enfants du même Père et frères en Jésus Christ. Qu'il est long le chemin..
quand au fait que "on évite la question et laisse les gens vivre leur vie", ça aurait été un moindre si on en était resté là dans l'Eglise catholique au lieu de sortir un document qui lui fait beaucoup de mal.
Bien à vous


Je n'ai pas écrit celà mais j'aurais pu être d'accord avec cette manière de dire les choses.

L'église "catholique" ne pert elle pas chaque année un peu plus de son universalité?

Cela m'intrigue car je connais des milieux très "bibliques" qui n'ont reconnu qu'en 1997 que les noirs avaient une âme en les autorisant à faire partie du SBC (Southern Baptist Conference).

Et pour moi l'Eglise catholique ('universelle' pour ceux qui ne pratiquent pas le grec) était un "modèle".

Si elle n'est plus "universelle" elle ressemblera aux clubs fermés des fondamentalistes.

Et ils me semble dérisore que l'église orthodoxe se soit décidée aussi à transformer l'Eglise en un petit club fermé... (avec ségrégation sur base ethnique ou culturelle).

Je n'aime pas la ségrégation et l'ostracisme, mais je sais, pas la lecture des écritures, que ceux qui ont voulu une Eglise inclusive :

- aux femmes, aux esclaves, aux pauvres, aux samaritains, aux romains, aux chrétiens d'origine non-juive...

Ont toujours du batailler ferme et que mêmes les Apotres Pierre et Paul se sont empoignés au nom de l'"universalité".

L'unité de la chrétienté est "dans le futur", pas dans la passé et elle n'existe que si chaque chrétien a le désir, dans le monde imparfait ou il existe et agit ...d'actualiser les paroles du Christ dans le monde réel.


Je regrette l'attitude des orthodoxes et je souhaite qu'ils sortent de leur attitude de cette attitude de ségrégation.

Une erreur est survenue dans ce gadget