jeudi, janvier 26

Interview pour le Monde

Les gays chrétiens sont un sujet à la mode. Après la Vie et Tetu, c'est au tour du Monde de s'y intéresser. J'ai été interviewé aujourd'hui par Xavier TERNISIEN qui va rédiger un article sur ce sujet (il devrait paraître la semaine prochaine). Mon ami Aelred a aussi été sollicité à cette fin.

J'ai raconté à ce journaliste comment je vivais ma vie de gay au sein de ma paroisse anglicane, où j'ai créé un groupe gay et lesbien il y a un peu plus d'un an. Selon lui, notre approche est singulière par rapport à d'autres associations comme David et Jonathan ou Devenir Un en Christ, ou des groupes qui se réunissent à l'église des Bancs Manteaux. Il est vrai que les membres de notre groupe sont tous des homos qui s'assument comme tels et qui ne sont pas confrontés à une Eglise au discours pour le moins ambigu.

Nous avons aussi discuté de mon passé de charismatique au sein de l'Eglise catholique romaine, notamment de la communauté du Chemin Neuf. L'occasion pour moi de mesurer le chemin accompli. Je me rends compte combien je suis nourri par mes échanges fraternels avec d'autres LGBT dans mon église. Je crois qu'il est essentiel pour un gay chrétien de ne pas rester isolé avec ses questions.

J'ai aussi parlé de mon ami Eric Louis en lui montrant son livre, du Carrefour des Chrétiens Inclusifs qui organise chaque année une retraite gay (cette année à Lyon pendant le WE du 1er mai), ou encore de mon frère Jean-Michel qui a créé une communauté catholique dans le sud de la France avec une option préférentielle pour les "homosensibles".

Xavier TERNISIEN m'a aussi confié que les témoignages personnels sur mon blog l'avaient touché. Ce n'est pas le premier à me dire ça. Jean Vilbas lui aussi m'a dit ça il y a deux jours. Pour moi, c'est assez naturel de me livrer ainsi. Peut-être à cause de mon passé de charismatique ?

Et vous qu'en pensez-vous ? Aimez-vous que je vous livre des trucs perso sur moi ? Est-ce que cela vous inspire ou vous gêne ? Dois-je aller plus loin ?

15 commentaires:

XT a dit…

Les nouvelles vont vite...

;-)

Anonyme a dit…

ni me gene ni ne m inspire ni me trouble simplement et je crois que c est bien le but d un blog (plutot qu une introspection maladive.).quand tu parles par exemple de ton passe catho charismatique,beaucoup d emotions me reviennent a l esprit et m aident a mieux me comprendre de meme quand tu parles de D.jonathan...ce combat sans issue n est plus le mien..pas plus que m integrer de force dans une communaute dont toute une frange fondamentaliste m a rejette et bafoue avec mepris et haine...mon dernier pasteur(par chance ceux que j ai connu etait souvent plus ouvert que la moyene paroissiale...)m a dit:comment te situes tu maintenant que tu es devenu un electron libre...et bien madame le pasteur je me situe bien mal...et j en reviens a ton blog...un chretien ne peut pas etre longtemps un electron libre,c est cet isolement qui nous tue a petit feu mais de facon tres sure...par exemple maintenant je suis totalement incapable de prier... je lance des cailloux dans un puits tres profond et tres vide...la seule trace qui reste de cette presence jadis si forte en moi ...c est la place vide...comment continuer alors a exister ,travailler ,aimer...il n y a plus rien d atteignable seul...alors oui je le dis simplement et que tes chevilles n en gonflent pas parce que de toute facon cela te depasse:ton journal m est salutaire et savoir que d autres homos chretiens peuvent conjuguer ces deux mots sans discordances majeures et en avancant ensemble...cela me fait chaud la ou je n ai plus grand chose
amicalement ton frere en christ
XTIAN.jonas

brunolyrique a dit…

Cher Jean-Marc, continue sur ton blog à être toi, naturellement et simplement. C'est ton blog et tu en fais ce que tu veux. Pour moi qui aies une foi différente et une vie différente, il est une source importante de réflexion où les échanges se font dans le respect de chacun, c'est cela qui compte. Ni trouble, ni gêne, et quand je ne suis pas d'accord, ça m'oblige à réflechir et à clarifier mes propres pensées et conviction.
Vive la communion des Saints que nous sommes tous appelés à devenir!

Jean-Marc a dit…

To XTIAN.jonas

Peut-être le désert intérieur que tu vis est-elle une étape nécessaire voulue par Dieu pour te permettre de te débarasser de certains illusions qui te rassuraient à bon compte. Et si tu n'arrives pas à prier, sache que d'autres prient pour toi, à commencer par Jésus Lui-même.

Anonyme a dit…

il me semble que souvent nous nous regardons le nombril avec
une spiritualité un peu élevée...
et que ce combat quotidien fait de nos trippes n'apparaît que rarement.je crois que cela aiderai
énormément d'avoir + de témoignages perso. si nous cachons des situations c'est que la foi n'est
pas encore descendu jusqu'à nos
enfers. en tout cas, un grand merci pour tout ce que tu fais,
dans le secret du web, et de dieu
tu verses un belle huile parfumée
sur les blessures et tu gueries les tiennes.

catholorenzo a dit…

ton frère Jean-Michel? tu as déjà parlé de lui quelque part? je serais certainement heureux d'en entendre parler plus longuement... je t'embrasse

Furyo a dit…

J'aime bien ton blog comme il est...par contre j'apprécierai un peu plus de personnel, ne serait-ce que pour pouvoir entrevoir ta démarche...moi, ca m'aiderait en tous cas...

Jean-Marc a dit…

To catholorenzo

Un peu de patience car la Communion Béthanie va bientôt avoir son blog

Jean-Marc a dit…

J'ai décidé d'accepter qu'une photo de moi soit publiée dans l'article du Monde. Ca veut dire que je prends le risque d'être reconnu par des collègues et clients. Le coming out complet en somme ! Je suis heureux et en même temps anxieux. J'ai prévenu aussi ma famille. Ma mère n'est pas très heureuse car elle ne parle pas de mon homosexualité autour d'elle. Par égard pour elle, mon nom de famille ne sera pas mentionné.

Ben a dit…

Continue comme cela...
Ton blog, et tu le sais, me ravit.
Et pourquoi pas de touches plus personnelles, bien que nous puissions déjà en lire ?
Amicalement,
Ben

REALITY a dit…

C’est assez « tendance » en ce moment chez ceux qui ont créé un blog de connaître plus exactement ce qui plaît à nos lecteurs et ce qu’ils attendent de nous. C’est donc une bonne question.
De fait, à la différence d’un site classique qui ne fait que présenter et proposer un produit ou des idées, un blog invite lui à l’échange et aux partages et c’est ce qui en fait tout l’intérêt. Le seul risque pour « plaire à tous prix » - et il n’est pas moindre - serait d’en ôter les composantes les plus distinctives a commencé par les traits trop marquants de notre personnalité et qui sont sans doute le fruit tantôt de nos excès tantôt de nos pudeurs (assurement de nos passions), mais c'est ce qui en fait toute la valeur. Personnes n’échappent aux imperfections de la condition humaine. Et ceux-là même que nous ne considérons pas - car nous les trouvons « impudiquement narcissiques » comme je l’ai lu sur un autre blog - peuvent pourtant susciter chez d’autres lecteurs une affection touchante voir même une sympathie. C'est encourageant !
Que faut-il faire alors ? Doit-on ce taire et ne parler que sous le couvert de la vertu de prudence afin de pas « tomber » dans cette espèce de vulgarité du fait que les limites de l'impudeur seraient inconnu de certains ? Mais qu’est-ce que l’impudeur ? Qu’est-ce encore que la pudeur ? Qui peut s'en arroger l'avantage ? Ou commence la vulgarité ? Jusqu’où doit-on se confier ? L’impudeur c’est quoi ou plus précisément : où commence telle ? Les « saints » auraient sans doute beaucoup à nous apprendre sur le sujet notamment ce bon François d’Assise ou la petite Thérèse de Lisieux.
Que dire aussi de l’audace. Ah l’audace, délicat l’audace ! Je pense soudainement à Gainsbourg le chanteur à qui certains prêtaient du fait de quelques provocations, la plus méprisante des indifférences tandis que d’autres louaient sa sensibilité. L’amour est mal aimé comme dirait quelqu’un !
Et que dire de Verlaine, le poète admiré de beaucoup et qui dans le recueil « Sagesse, Amour, Bonheur » (nrf – Poésie/Gallimard) traduit la plus délectable poésie faite de ferveur mystique et d’élans dépouillé et souvent sublime. Les esprits les plus fins le reliront sans cesse. Seront-ils les mêmes pourtant ceux qui mettront 4,90 euros dans cet autre recueil de Verlaine infiniment plus « hot » que sont les fameux poèmes érotiques célébrant les amours masculines ? (Verlaine « Hombres » chez H§O poche). Quoi ? Verlaine à oser écrire de telles saloperies clameront peut-être les mêmes ? Et bien moi cela ne me choque pas. Je pense à Julien Green qui dans son journal disait : « Un ami très proche, Jacques Maritain, aurait pu m’aider à mieux m’aimer si j’avais pu me confier à lui, mais discuter de choses sexuelles avec un être aussi visiblement désincarné me paraissait impossible. ».
Oui, c’est quoi quelqu’un de bien ? … « Juste quelqu’un de bien » comme le chante Enzo Enzo !
Moi Verlaine je l’aime ! S'il était là aujourd'hui, son blog - si tenté qu’il en eût créé un - seraient couronné des plus folles audaces et des plus folles sagesses !
Et si par-delà les mots, par-delà nos peurs de l’autre dans sa différence et je ne parle pas seulement de l’homosexualité, nous apprenions en surfant d’un blog à l’autre à ne pas idéaliser l'un mais à l’aimer, nous apprenions à ne pas stigmatiser l’autre mais à le recevoir – dans sa différence et avec ses blessures - et ainsi, peut-être, le comprendre ? Ce serait une chance pour tous. Pas facile c’est vrai et je suis bien loin, bien loin de vivre ce que mon cœur désir en disant cela.
« Et vous qu'en pensez-vous ? Aimez-vous que je vous livre des trucs persos sur moi ? » Et bien oui cher Jean-Marc, grandement oui même, car ton blog me plaît, m’enchante, me donne envie de virer la béquille qui m’accompagne depuis trois mois maintenant. Oui, parle-nous de toi car je sais que tu ne chercheras rien d’autre en te racontant que nous donner à travers ton expérience de vie l’essence même de ta quête spirituelle, de ton combat pour l’acceptation de la condition homosexuelle avec ce caractère plus sensible qui transpire plus que tu ne crois dans ton blog et qui fait qu’on y revient chaque jour.
Ton prénom se compose de Jean et de Marc, deux belles figure de l’Evangile, et il m’est avis qu’ils te bénissent en ce moment même à l’approche de ton « coming out » dans le Monde - quel panache quand même, un coming out dans le Monde !
Je te dis bonne chance donc et t’assure de ma pauvre prière pour toi et les tiens.
Je te laisse avec cette pensé de Jean Cocteau : « Ce que les gens te reprochent, cultive-le, c'est toi. »
Bien amicalement,

François.

Eric Louis a dit…

Je veux vraiment remercier Jean-Marc, car par son intermédiaire, j'ai répondu hier moi aussi à une interview du Monde ! Je suis heureux que les journalistes s'intéressent à cette question. Et je crois que les blogs ont une réactivité qui permet vraiement à ce sujet des chrétiens homosexuels d'avoir tout de suite plus de teneur, car il s'agit de personnes qui s'expriment, il y a réellement du fond au délà de tous les préjugés. Bravo Jean Marc en tout cas pour tout ce que tu fais, merci à chacun d'être ce don de Dieu que vous êtes chacun dans votre unicité. C'est si riche de partager tous ensemble.

Jean-Marc a dit…

Merci à tous pour vos encouragements ! Rendons gloire à Dieu de nous offrir les blogs comme moyen de témoigner de Son amour.
Je viens d'apprendre le lancement de Netizen (http://www.pointblog.com/netizen), une nouvelle revue consacrée aux blogs. A quand un prochain article sur les blogs gay chrétiens ?

REALITY a dit…

Oui effectivement ! J'ai acheté vendredi dernier le n°1 de "NETIZEN" consacré à la révolution des blogs et je dois dire que cela paraît prometteur. Le dossier sur "Quand les blogs secouent la politique !" est sérieusement fait. Vraiment à découvrir !

Jean-Marc a dit…

Finalement, le Monde ne fera pas de photo de moi, mais d'Eric Louis. Je suis content pour lui, et ma mère est rassurée :)

Une erreur est survenue dans ce gadget