mercredi, janvier 25

Des homosexuels peuvent-ils être prêtres ? (2ème partie)

Dans le dernier paragraphe de son article publié dans la Documentation Catholique (voir post du 14/01/06), intitulé "Des prêtres sereins avec eux-mêmes", Timothy Radcliff s'interroge sur la notion de paternité spirituelle: "les hétérosexuels sont-ils les seuls à pouvoir assurer une telle parternité ?" s'interroge-t-il. Oui, si on l'assimile à un modèle de masculinité. Mais dans ce cas, ce modèle ne serait pertinent que pour les fidèles masculins, et il faudrait alors envisager l'ordination de femmes prêtres. T.R. pense que tel n'est pas le sens de la paternité spirituelle.
Je pense que la "paternité spirituelle" s'exerce avant tout par le souci des personnes et par la prédication d'une parole fertile et féconde, et que rien de cela n'a quelque chose à voir avec une orientation sexuelle.
.
T.R. évoque ensuite les critères aidant à discerner la "maturité affective" requise des candidats prêtres, et souligne qu'"ils doivent s'appliquer de la même façon à tous les candidats, sans faire de distinction selon leur orientation sexuelle".

T.R. réfute l'idée que "les hétérosexuels et les homosexuels constitueraient deux espèces du genre humain", et que "là se trouve l'essentiel de notre identité. Il se trouve dans le Christ".Il pense aussi que "notre société est obsédée par le sexe, et l'Eglise se devrait de présenter l'image d'une acceptation saine et non coercitive de la sexualité". Il ajoute: "le racisme, la misogynie, l'homophobie, sont autant de signes que quelqu'un ne pourrait pas donner une bonne image du Christ".

T.R. conclut en évoquant de manière critique l'appel de l'Instruction du Vatican aux séminaristes à être vrais avec leur directeur spirituel:
si les critères que propose ce document sont interprétés dans un sens étroit qui signifierait qu'aucune personne gay ne peut être ordonnée, certains séminaristes ne pourraient se trouver dans une situation impossible. S'ils parlent ouvertement, ils peuvent ne ne pas être acceptés. S'ils le ne font pas, ils sont dans la duplicité. Le danger est alors que les plus honnêtes puissent abandonner, laissant les moins sincères continuer, et nous formerions alors une sacerdoce immature, mal à l'aise avec lui-même, et davantage susceptible de perpétuer des abus
.

Puisse la voix de Timothy Radcliffe être entendue dans l'Eglise...

4 commentaires:

Furyo a dit…

Je suis en train de lire son dernier bouquin...enfin un point de vue positif et neutre...intellectuellement honnète.
Puise t'il être entendu !

Anonyme a dit…

effectivement comme il est suggere,je croisquel on pourra envisager des pretres gay lorsque dans les memes emps pourront etre envisagees des ordinations de femme...il sagit du meme combat de liberation contre un meme modele social et religieux dominant qui n pas d autre but que de se reproduire identique a lui meme a l infini...tres loin de l aventure evangelique...les activistes gay et les mouvements de liberation feminins l avaient compris en 68 ou ils avaient lies leur mouvements de contestation...comment une institution qui ne reconnait aucun droit d agir aux femmes pourrait reconnaitre en son sein un quelconque droit aux homos...encore une fois c est une machine a faire des skisophrenes
y a des jours ou j ai envie de retourner dans la rue mais pas avec des plumes partout et de la musique disco par derriere
xtian
xtian

dominique a dit…

Très intéressant. Je suis en accord avec ce que dit monsieur Radcliff mais en même temps, je crois que cela ne pèse pas lourd au sein de l'église romaine. Tant que Rome n'acceptera pas de se réformer dans ces dogmes dépassés, dans sa vision de ce que doit être le monde et qu'elle ne reconnaîtra pas que le fait de suivre sa Tradition n'est pas une panacée, la réelle inclusion des femmes, et des personnes homosexuelles au sein de l'église et du sacerdoce ne demeurera qu'une utopie pleine d'espérance déçues.

Ichtus75000 a dit…

Merci à toi Jean-Marc de nous rendre accessible des paroles aussi fortes.
Personne, jusqu'à présent, dans la hiérarchie de l'Eglise catholique n'a osé les contester : serait-ce qu'il exprime tout haut ce que beaucoup pensent tout bas ?!... On peut toujours l'espérer ! lol

Une erreur est survenue dans ce gadget