mercredi, avril 19

Débriefing de Carême (2ème partie)

J'avais choisi de prendre des congés pendant le Carême, de manière à les vivre comme une retraite où je puisse disposer de temps pour prier et lire la Bible. J'en ai aussi profiter pour prendre soin de mon corps que j'avais quelque peu délaissé ces temps-ci. J'ai donc repris sérieusement le sport et une alimentation saine. C'est fou comme le corps, l'âme et l'esprit peuvent être reliés pour le meilleur ou le pire ! Généralement, quand on agit sur un des éléments, cela influence les 2 autres. En tout cas, je me sens incroyablement mieux depuis que je me suis repris en main. Je suis sur un petit nuage...

Je suis rentré de congés le lundi qui suivait le dimanche des Râmeaux que, à défaut d'église anglican à proximité, j'avais pu vivre au sein de la petite paroisse catholique romaine du village où j'étais. Le Jeudi Saint a été un moment fort. J'ai participé avec quelques paroissiens à un repas "Agape" dans mon église.Nous avons mangé en silence, comme dans certains monastères. C'était impressionnant. Puis, nous avons fêté le dernier repas du Seigneur avec le rituel du lavement des pieds. Dans mon église, nous nous lavons mutuellement les pieds les uns aux autres, en signe de l'attitude de service à laquelle Dieu nous appelle. C'est un rituel très beau. Il m'aide à me rendre plus humble, et à prendre conscience aussi de l'incroyable amour de Dieu qui s'est abaissé jusqu'à se faire notre serviteur. Cette année, Dieu m'a fait une petite surprise. Il y avait dans l'assemblée un garçon très mignon. Je l'avais bien sûr repéré (!) mais, heureusement, il était loin dernière moi, ce qui m'a permis de ne pas être trop déconcentré pendant le service. Au moment du lavement des pieds, je me suis avancé pour me faire laver les miens par un fidèle. Puis, quand ce fut mon tour de laver les pieds, quelle ne fut pas ma joie de voir que c'était ce charmant garçon qui s'était avancé vers moi. Je ne pense pas qu'il faille en tirer une conclusion hâtive, mais j'avoue que j'ai pris un soin particulier à laver les pieds ce jour là ! En plus, il m'a fait un grand sourire à la fin :) J'arrête là car vous allez encore me traiter de midinette ! Je ne connais rien de ce garçon et j'ignore si je le reverrai un jour. Ca n'a pas d'importance. Seul l'instant présent était important à ce moment là !

5 commentaires:

Benoît a dit…

Incorrigible!!!! Eh oui! bah! nous sommes tous un peu midinette, non?
Et puis tu as vécu de belles choses en présence du Seigneur.
Je suis surpris par contre que des laïcs aient procédé au lavement des pieds, j'ignorai que ça se pratiquait.
Heureux de te voir revenir dans une telle forme!
A bientôt

Ben a dit…

Dans les communautés "Foi et Lumière", qui rassemblent des personnes handicapées avec leurs parents, leurs amis, c'est un rite fréquent...
Et pendant quelques siècles, le lavement des pieds était un sacrement.
C'est vrai que c'est un geste qui bouleverse, tant de laver que de se faire laver.
Je te comprends si le garçon, en plus d'être un frère, était mignon...
Mais le plus important, n'était-de pas la rencontre spirituelle que vous avez vécue ?

Jean-Marc a dit…

To Benoit

Je pense que c'est spéficique à l'Eglise anglicane, où la différence clerc/laïcs est moins marquée. De par notre baptême, nous sommes tou(t)s ministres et prêtres, donc appeler à servir les autres à la suite du Christ. Lors du lavement des pieds, ce sont l'évêque puis le prêtre (donc les ministres ordonnés) qui commencent par laver les pieds, puis les laïcs.

To Ben

Oui, c'est un geste bouleversant, et ce quelque soit la personne à qui on le fait. Une année, j'avais lavé les pieds d'une dame considérée comme trs conservatrice sur la question gay, et cela m'avait aussi beaucoup touché...

Anonyme a dit…

malheureusement il y a bcq d'églises ou il est impossible d'effectuer le lavement des pieds
parce souvent au dernier moment les fidèles refusent...alors que le rite est tellement riche.M.Zundel à fait sur ce thème des conférences remarquables
pourquoi jésus se met à genoux devant nous.je suis souvent troublé par tel ou tel visage 'mignon' raison de plus de me tourner davantage vers la beauté éternelle.
Je crois qu'à rome pour la première fois le pape a lavé les pieds de laîcs...

Benoît a dit…

Cher Jean-Marc,
Je voulais seulement dire ma surprise devant le lavement des pieds effectué par des laïcs dans une ECR ou tu étais.
Quant à ce geste, il est à la fois symbolique, réel et très fort. Là où j'étais jeudi Saint, le célébrant a lavé les pieds de 12 personnes. C'est un geste que je trouve très beau, plein de sens...et qui se vit dans le silence de l'amour. Vivre les gestes mêmes du Christ nous aide à comprendre tout son amour.
Bien à vous

Une erreur est survenue dans ce gadget