lundi, avril 24

Dieu parle encore...

"God is still speaking": tel est le slogan qu'a choisi l'Eglise Unie du Christ (United Church of Christ ou UCC) pour se définir. Cette dénomination protestante libérale (d'inspiration réformée) créée en 1957 compte 1,3 million de membres et 6000 congrégations aux Etats-Unis. Elle se caractèrise par son ouverture aux minorités telles que les gays et lesbiennes, mais aussi les personnes de couleur ou handicapées. Bref, tous ceux et celles qui ont souvent du mal à trouver leur place dans les églises traditionnelles !

En 2004, des spots TV destinés à promouvoir l'UCC avaient fait l'objet d'une controverse. On y voyait un "videur" à l'entrée d'une église excluant notamment les gays et lesbiennes. Cette année, un nouveau spot met en scène des "sièges éjectables" dans une église fréquentée visiblement par des gens bien propres sur eux. Et devenez qui est ejecté: une femme seule avec un enfant qui pleure, un couple de pédés, un handicapée ! On y voit aussi un couple très wasp reculer dans leur banc lorsqu'arrive une "marginale". Le spot se termine par la visualisation d'un texte: Dieu ne rejete pas les gens. Nous non plus. Puis on voit une groupe de personne, dont des gays, personnes âges ou handicapées.Une voix dit alors : Eglise Unie du Christ, qui que vous soyez et où que vous soyez sur votre chemin, vous êtes ici le(la) bienvenu(e).

Cliquez ici pour voir ce spot. Sachez qu'il a été rejeté par la plupart des réseaux de télévision (hors câble) aux Etats-Unis! Ca vous surprend ?

1 commentaire:

Philip a dit…

Je n'ai qu'un mot : "GENIAL" !
Mais je constate avec tristesse que le mot "inclusif" est largement méconnu du grand public.
Les médias mettent l'accent sur les travers de telle ou telle religion et ne se privent pas de tirer à boulets rouges sur les églises évangéliques (dont certaines, fondamentalistes, le méritent bien !)mais jamais ou presque on ne souligne en la matière de belles initiatives, de belles idées. Une Eglise véritablement INCLUSIVE. En voilà une belle idée qui mériterait d'être adoptée dans notre cher vieux pays ! Même chez les Réformés, je crois qu'en la matière il y a du chemin à faire. Mais il y a un début, un frémissement. Le fait que la Sainte Cène soit ouverte à quiconque a envie d'y prendre part, simplement, sans distinction de confession, de croyance etc. relève d'une démarche inclusive. On voudrait que cela soit proclamé plus ouvertement. Ouvrir les bras, comme le Christ, ce n'est pas s'affaiblir, bien au contraire.
Cordialement Philip

Une erreur est survenue dans ce gadget