lundi, mai 15

DUEC: 20 ans déjà !


"Devenir Un en Christ" fêtait hier ses 20 ans à Tigery. J'y étais pour la journée du dimanche. Cette association catholique bien qu'indépendante de l'Eglise institution "accueille des personnes homosexuelles, des personnes vivant des blessures de la vie affective,mais aussi des parents, des époux, ainsi que ceux et celles qui souhaitent les accompagner, et ce dans une perspective évangélique." Sa visée est donc avant tout pastorale et elle propose un chemin spirituel d'unification en Christ. Elle n'a pas de position nette sur l'homosexualité et accueille aussi bien ceux qui l'assument et/ou qui la vivent en couple, que ceux qui prônent l'abstinence. D'où des tensions internes qu'elle ne dissimule pas. Armand, son président, en a fait état lors de son allocution du dimanche, et il semblerait qu'elles se soient exprimées assez franchement la veille. Bref, cette association semble connaître un tournant et évoluer vers une attitude d'avantage bienveillante envers ceux et celles qui veulent vivre ouvertement leur homosexualité et qui pensent même qu'il s'agit d'une bénédiction dans leur vie.

Ce dont je peux témoigner, c'est que j'ai participé à plusieurs des activités de DUEC et que j'ai toujours été bien accueilli. Je reste parfois mal à l'aise face à une volonté de ne pas prendre parti dans le débat sur l'homosexualité. Personnellement, je pense que toutes les opinions ne se valent pas. L'appel à la continence, par exemple, me semble très critiquable et risque de plonger ceux qui s'y réfèrent dans des souffrances névrotiques. Je ne comprenne pas qu'on puisse accepter ce type de position mortifère. Ou alors, la référence réaffirmée au cours de ce WE à la différenciation sexuelle, chère à Tony Anatrella, a le don de m'exaspérer. Tout comme ce que je ressens comme une critique du "communautarisme" et du militantisme gay. Comme si la lutte pour plus de justice n'avait pas sa place dans l'Eglise !

J'ai été aussi surpris de me faire agresser verbalement par un participant que je ne connaissais pas et qui a qualifié de grotesque mon intervention du matin. J'avais demandé à un membre de la Communauté du Chemin Neuf, propriétaire des lieux où nous étions et qui était venu se présenter leur communauté à DUEC, s'ils accueillaient aussi les couples homosexuels à leurs sessions Cana destinées aux couplesn et, sinon, s'ils envisageaient de le faire. Apparemment, il y a certaines paroles qui passent mieux que d'autres...

Malgré ces réserves, j'ai beaucoup de respect pour le travail de ceux qui sont engagés dans cette association. Il y a un réel chemin spirituel qui est proposé, même si la forme catholique peut gêner un schismatique/hérétique comme moi ! J'ai beaucoup aimé les temps de prière et l'Eucharistie très belle et joyeuse. La prédication était marquante. Le Christ est une référence constante chez DUEC. J'apprécie cet ancrage qui est la meilleure assurance vie qui puisse exister pour cette association. Puisse le Saint Esprit accompagner de Son Souffle cette association et lui inspirer la voie à suivre ! Et à ceux qui sont réticents face à DUEC, je leur dis: allez-y et voyez si cela vous convient !

3 commentaires:

Jean a dit…

Bravo Jean-Marc d'être allé !
Etant encore plus "hérétique" que toi, je n'aurais pas manqué d'être choqué mais il est temps de tisser des ponts ! et bravo pour la bonne question posée aux membres du Chemin Neuf : l'égalité des droits qu'il est juste de désirer vivre dans l'Eglise aussi (et peut être d'abord) n'est en rien "grotesque".

Jean-Marc a dit…

Oui, c'est ça, tisser des ponts même (et surtout) avec ceux et celles avec qui nous avons des différences mais qui sont nos frères et soeurs en Christ.

Eric Louis a dit…

Très heureux de t'avoir vu aux 20 ans de DUEC, Jean-Marc !

Il est toujours plus facile d'avoir un discours unique et simple, que d'acceuillir sans imposer de discours unique ! Et c'est là tout l'enjeu, car il permet à la liberté des enfants de Dieu de s'exercer. Et là je suis vraiment fier de DUEC pour ça.

Ce n'est pas une pirouette , c'est une réalité.

Bien sûr il y a une place pour ce qui te tient à coeur ! Il ne faut pas opposer les deux démarches !
Elle ne sont pas contradictoires mais complémentaires. Ne cherchons pas à sacraliser l'une ou l'autre, les deux sont importantes. Il est normal bien sûr que chacun, soit bien investi dans l'une ou l'autre et c'est vraiment la liberté de chacun, sans imposer l'une ou l'autre comme "vérité révélée" et meilleure que l'autre.

Il y a place pour ceux qui demandent justice concrètement et il y a aussi une place pour les gens plus spirituels que militants !

Je pense que l'on porte aussi témoignage à notre manière à DUEC.

Ceux qui choisissent la chasteté à DUEC le font en leur âme et conscience et sûrement pas parce qu'on le leur suggère !

Accepter son homosexualité est quelquechose de pas toujours facile et tout le monde ne prend pas les mêmes chemins. Certains, par leur âge, leur caractère, leur vécu en seront peut-être toujours incapable.

Mais si la fraternité vécue à DUEC, le message d'espérance et de non culpabilité peut les aider à sortir de leur ornière mortifère pour moi c'est là qu'est l'essentiel.

Un chemin d'espérance avant tout ! de croissance dans l'amour de moi même et des autres.

J'étais heureux que le président de David et Jonathan soit présent à notre eucharistie du dimanche.

Je pense que tu as bien fait d'interpeller la Communauté du Chemin Neuf, comme tu l'as fait. C'était un questionnement qui t'étais propre et qui peut contribuer à lancer des chemins de réflexion. Mais attention, la personne qui est venue te trouver après pour te le reprocher n'est pas à elle seule représentative de la centaine de personnes qui était là, ni de l'association d'ailleurs !

Une erreur est survenue dans ce gadget