vendredi, mai 19

La figure d'Agar et l'homophobie

Le mercredi 17 mai avait lieu la 1ère célébration intereligieuse contre l'homophobie organisée par l'IDAHO.

A cette occasion, Jean Vilbas, de l'Eglise MCC Montpellier, a prêché sur le figure d'Agar à partir de Genèse 21:9-20.

Extrait:

Agar n’est pas que victime, loin s’en faut: elle est aussi une femme libre et libérée, libre parce que libérée ! Elle parle à nos consciences de croyantEs lgbt ou amis et son histoire nous redit : c’est du Dieu miséricordieux qui ne l’a pas laissée mourir, qui a vu et entendu le cri de son enfant, qui a pourvu une source pour les désaltérer qu’elle tient sa liberté, celle que nul ne pourra lui ravir. La figure d’Agar nous lance un défi : celui de la confiance en un Dieu bienveillant et libérateur qui, au-delà de ce que toutes celles et de tous ceux qui prétendent parler en son nom, sauve de la crainte, de la honte et du désespoir, un Dieu qui restaure la dignité. Notre présence ici ce soir atteste que nous avons déjà au moins fait un pas de confiance.

Agar nous invite enfin à nous considérer comme bénis : le renversement des perspectives opéré dans la Bible par les béatitudes ou les bénédictions n’est ni un renoncement fataliste face aux adversités ni une illusion poursuivie pour s’échapper de l’épreuve. Marginalisée, rejetée, abandonnée, Agar est soutenue par la promesse qui accompagne l’enfant qu’elle a porté ; et au cœur même de l’épreuve, elle fait la rencontre du Dieu libérateur. Mais la bénédiction est au-delà et en deçà de la promesse et de la délivrance : tout simplement dans la présence du Dieu qui l’accompagne ! Qu’il nous soit donné de réaliser cette présence, de la découvrir dans tous les moments de nos vies : là où son évidence éclate et nous fait tressaillir de joie, là où tout semble aussi nous crier son absence.

Ne nous méprenons pas toutefois : il ne s’agit pas en citant ces trois termes de les ordonner chronologiquement ou de les hiérarchiser ! On peut découvrir brutalement l’homophobie et en devenir victime alors qu’on se croyait dans un environnement libre de tout préjugé ! Et les actes libérateurs de Dieu dans nos vies se font souvent imperceptiblement et dans la durée. Les expériences de l’oppression, de la libération, de la bénédiction se mêlent et se répètent dans la vie d’Agar et plus souvent encore, je crois, dans les nôtres. Agar qui échappe à nos classifications, Agar libérée de la situation qui l’opprimait, Agar en marche vers sa liberté, Agar nous permet de réaliser en ce jour que nous sommes béniEs ; que le Dieu devant lequel ne subsiste nulle frontière, qui établit sa demeure dans le désert et qui fait jaillir de celui-ci des sources d’eau vive dit du bien de nous parce que nous représentons toute la diversité de l’humanité qu’il a créée et qu’il aime.

Téléchargez la prédication complète

3 commentaires:

Ben a dit…

"Jean Vilbas, de l'Eglise MCC Montpellier, a prêché sur le figure d'Edgar à partir de Genèse 21:9-20."
Tiens, Edgar : je ne connaissais pas ce personnage biblique...
Etait-il séduisant ?
A part cela, cette prédication me semble bien intéressante. Je la lirai prochainent dans sa globalité.

Jean-Marc a dit…

Ca devait être en effet un lapsus révélateur :) J'ai corrigé l'erreur.

jean a dit…

Il reste un Edgard sur la page du cci et 2 Adgar au début du 2e paragraphe cité sur chaque site ! Mais merci d'avoir mis cette prédication en ligne !
Bises
Jean

Une erreur est survenue dans ce gadget