vendredi, octobre 27

Les français déboussolés ?

Pour le magazine "Famille chrétienne", qui publie aujourd'hui le 1er volet d'un dossier en 6 numéros "Du mariage homosexuel à l'homoparentalité", les français seraient déboussolés et n'auraient rien compris aux enjeux liées aux revendications homosexuelles. Ils n'utiliseraient plus leur raison et seraient victimes "des lobbies gay" (ce terme revient à plusieurs reprises). Selon Marie-Joëlle Guillaume, qui signe l'édito, "une minorité agissante de barbares à demi-savants a beau jeu, dans ces conditions, de trancher de tout sur la scène médiatique sous l'influence des lobbies". Rien de moins !

Difficile en effet pour ces chrétiens conservateurs d'admettre l'évidence: l'opinion française se montre de plus en plus ouverte au mariage entre personnes de même sexe, et même à l'adoption d'enfants par des couples homosexuels . Selon un sondage Ipsos réalise par "Famille chrétienne" sur un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population française, seule une courte majorité (53%) pense que le mariage ne devrait exister qu'entre un homme et une femme, et ce pourcentage tombe à 34% quand on interroge les moins de 35 ans. Selon Tony Anatrella qui commente le sondage, ceux-ci sont victimes du conformisme, manquent de sens critique, et "les jeunes souffrent dans leur formation d'un manque de culture littéraire ce qui leur permettrait d'élucider, de comprendre et de situer la complexité des sentiments humains".

Pire pour "Famille Chrétienne", 58% des français (et 77% des moins de 35 ans!) pensent qu'il fait permettre aux couples homosexuels de se marier civilement. Ce pourcentage est d'autant plus élevé que le niveau d'études des personnes interrogées est élevé (ce qui est d'ailleurs contradictoire avec l'analyse de Tatatrella). Par ailleurs, 44% des femmes pensent qu'il faut permettre aux couples homosexuels d'adopter des enfants. Pourquoi ? Parce qu'elles seraient victimes du "marketing gay" et "marquées par le féminisme radical (...)qui rejette l'homme aux frontières et de la famille". Les hommes sont eux moins favorables à l'adoption (31%), car ils seraient "plus rationnels (sic) et moins sensibles aux discours de propagande du lobby gay". Les femmes et les gays apprécieront !.

Pour analyser ce sondage, la magazine a fait appel à Tony Anatrella (prêtre et psychanalyste), Xavier LACROIX (théologien), Elizabeth Montfort (présidente de Demina Europe), Jeam-Marc Nesme (député-maire et coordinateur de l'Entente Parlementaire) et Jean-Marie Andrès (vice-président de la Confédération nationale des AFC). Tous parlent d'une seule voie. Mais puisqu'il fallait bien donner la parole à un homosexuel pour garder un minimum de crédibilité, "Famille chrétienne" donne la parole à un "trentenaire pacsé, journaliste dans une grande rédaction parisienne" et dont nous ne connaîtrons évidemment pas le nom (c'est bien connu dans l'Eglise, un homosexuel doit vivre caché). C'est d'ailleurs le plus virulent contre les fameux "lobbies gays", qualifiés d'"agitateurs professionnels qui utilisent les supposées minorités pour saper les valeurs d'une société qu'ils se sont jurés d'abattre". Selon ce pacsé, "il est hors de question de singer une institution que je regarde comme sacrée et qui ne s'adresse pas à moi. La nature montre que le mariage ne concerne qu'un homme et une femme". Qu'on se le dise !

Suite au prochain numéro...

3 commentaires:

Benoît a dit…

Ou "Anatrellette, le retour!". Je n'en attendais pas moins de ce brave homme. S'il y a bien une chose que je ne supporte pas, ce sont les gens qui sont sûrs d'eux parce qu'ils croient détenir la vérité. C'est tellement facile de se réfugier derrière des théories déonnectées de l'humain.
Je n'ai personnellement aucune prétention: je cherche, avec l'aide de l'Esprit Saint à vivre ma sexualité, en l'occurrence homosexuelle, lui demandant de la vivre d'une manière qui ne lui déplaise pas...
Je pense par ailleurs que nous, homosexuels chrétiens, devrions, face à cette offensive et à toutes les autres, passer à la vitesse suprérieure au nivei de la visibilité dans l'Eglise et non plus en dehors, même dans des placards forés.

Bien à toi

Benoît a dit…

il faut lire "placards dorés" bien sûr. Avec mes excuses

Aelred a dit…

"j'apprécie" la remarque toujours aussi lucide d'Anatrella sur le manque de culture littéraire des jeunes...ce qui viendrait expliquer leur mauvaise résistance au virus homosexualité. Je ne pense pas être dépourvu de culture littéraire (en étant en prépa littéraire , ce serait fâcheux) et pourtant, Mgr Anatrella, je suis homo. mieux , le plus grand génie de notre littérature, j'ai nommé mon cher Marcel Proust, était homo. il nous a livré la plus brillante analyse du sentiment humain dans A la recherche du Temps perdu. Il n'est pas le seul : Oscar Wilde, André Gide, Federico Garcia Lorca et bien d'autres... alors je renverrais Mgr à ces classiques et lui conseillerais la lecture d'A la recherche du Temps perdu....Aelred (blog Abba père)

Une erreur est survenue dans ce gadget