vendredi, novembre 3

Investiture du nouveau "Primat "de l'Eglise Episcopale

Demain 4 novembre 2006 est un très grand jour dans l'histoire de l'Eglise Episcopale, et plus largement de la Communion Anglicane, puisqu'il verra l'investiture de la Très Révérende Katharine Jefferts Schori comme 26ème Evêque Président (= Primat) de l'ECUSA (Episcopal Church of the United States of America), à la suite de son élection en juin dernier par les représentants laïcs, clergé et évêques réunis lors de la 75ème Convention Générale à Minneapolis. Elle sera ainsi le pasteur en chef des 2,4 millions de membres de mon Eglise qui compte 16 pays et 110 diocèses. En tant que représentante de l'ECUSA, elle sera l'interlocutrice privilégiée dans les relations oecuméniques, et rejoindra les 38 aux Primats des Provinces anglicanes pour tout ce qui touche au bien commun et à la réconciliation au sein de la Communion Anglicane.
Pour la première fois de l'histoire de l'Eglise, c'est donc une femme qui est investie d'un tel pouvoir
, équivalent à celui d'un pape dans l'Eglise catholique romaine, bien qu'il soit plus symbolique que réel en raison du règles de fonctionnement démocratiques de l'Eglise Episcopale.

Ne manquez pas cette investiture qui aura lieu à la Cathédrale Nationale de Whashington et qui sera retransmise en direct samedi 4 novembre sur Internet. Pour suivre plus facilement, vous pouvez télécharger le bulletin de service (PDF 32 pages).
Mieux encore, si vous habitez Paris ou les environs, rendez-vous dans la salle paroissiale de la Cathédrale Américaine (23, avenue George V) de 16h30 à 19h où la retransmission sera projetée sur grand écran (pop corns non fournis!). J'y serai avec mon chéri. Nous sommes très honorés par cette investiture car il se trouve que Katharine Jefferts Schori sera parallèlement l'évêque du quasi-"diocèse" (on appelle ça une Convocation)dont font partie les Eglises Episicopales en Europe.

Et surtout priez pour notre nouvel Evêque Président qui n'aura pas la tâche facile. Dores et déjà certains Primats ont refusé la perspective de collaborer avec elle parce que c'est une femme et que ses positions sont jugées trop libérales, notamment sur la question homosexuelle (elle a autorisé les bénédictions d'unions de même sexe dans le diocèse du Nevada dont elle était évêque).

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget