jeudi, janvier 18

L'amour est au coin de la rue !

Cela plus de 8 mois maintenant que ma vie a pris un nouveau tournant. En effet, j'ai rencontré mon chéri le 14 mai. C'était à l'occasion de l'anniversaire de l'association Devenir Un En Christ à Tigery. J'ai tout de suite été séduit par son charme, mais aussi sa gentillesse. Il se dégageait quelque chose de spécial de lui, un je ne sais quoi qui le rendait unique à mes yeux. Et quand l'ai plongé mon regard dans les siens, d'un bleu azur, j'ai craqué. Peu de temps après nous nous sommes revus, et aimés tout de suite. Aujourd'hui, je me sens uni à lui comme jamais. Je l'aime et il m'aime. J'ai toute confiance en lui et je sais que c'est réciproque. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, mais je sais que Dieu ne peut que faire fructifier l'amour que nous semons.

Depuis que je vis cette relation amoureuse, je rencontre de plus en plus de couples gays et lesbiens. Est-ce le "syndrome de la femme enceinte" qui voit des femmes enceintes partout ? Peut-être. J'aime ces échanges avec d'autres couples. Leur expérience m'intéresse, car je me sens débutant en amour (je ne parle pas de sexe!). J'ai besoin de m'enrichir du témoignage d'autres couples gay chrétiens. C'est d'autant plus important pour moi que la fidélité et l'engagement dans la durée sont des valeurs peu valorisées dans notre société. Je rencontre des gays chrétiens qui me confient être désespérés de ne pas rencontrer de gays partageant ces valeurs. Et pourtant ils existent, je les ai rencontrés ! Nous avons tous besoin de modèles. Puissent les couples gays chrétiens être des foyers de lumière reflétant la gloire de Dieu !

Pour ma part, j'ai envie de faire de mon couple quelque chose de beau, d'épanouissant, qui nous transforme et nous rendre meilleurs . Bien sûr, je suis sans doute idéaliste en disant cela, et je me rends bien compte que je ne suis pas toujours à la hauteur de cet idéal. J'essaie de faire de mon mieux, avec toutes mes imperfections, mon péché (= ce qui rate sa cible) et mes peurs. Je vois heureusement les progrès énormes que j'ai réalisés dans ma vie. Dieu a eu pitié de moi et m'a libéré de bien des addictions . Puisse-t-il m'aider à me laisser toujours plus remettre en cause et bousculer par l'amour que je vis avec François !

Vous vous dites peut-être que j'ai bien de la chance d'avoir rencontré mon âme soeur ? Vous êtes désolés de ne pas avoir rencontré le prince charmant ? Laissez moi vous dire que l'amour est parfois au coin de la rue. C'est parfois quand on s'y attend le moins qu'on fait la rencontre de sa vie ! Prenez l'exemple de Joe et Jason,, deux jeunes et beaux garçons américains. Ils se sont rencontrés en attendant un bus le 8 octobre 2000. Jason était avec une copine. Joe n'avait pas pu prendre le taxi habituel car il n'avait pas de monnaie sur lui . Au lieu de rester plongé dans un magazine, ou isolé du monde par son iPod (je sais de quoi je parle !), il a échangé quelques mots aimables avec ce qu'il croyait être un couple. Quand le bus est arrivé, Joe s'est placé à l'avant et le "couple" à l'arrière. Puis, à l'arrêt de Bermont, Joe est descendu. Jason aussi, mais pas sa "copine". Et là quelque chose s'est passé. C'est comme s'ils avaient envie de marcher ensemble. Jason a finalement dit "bonne soirée" à Joe en lui touchant amicalement le bras. Puis, Joe est parti. Mais, il avait l'impression que Jason continuait à l'observer. Alors, il s'est retourné et est allé vers lui pour se présenter. Ils ont discuté et plaisanté. Joe lui a demandé si la fille dans le bus était sa petite amie. Jason a répondu que non, et ils ont rigolé. Après environ une heure à discuter à l'arrêt de bus, Joe a proposé de continuer la conversation autour d'un diner. C'est ce qu'ils furent pendant 2h et demi. Ils se découvrirent tant de choses en commun ! Puis, ils durent se résoudre à se séparer. Il était 2h du matin ! Mais la chimie fonctionnait toujours ! Et 6 ans plus tard, après bien des tumultes, Joe et Jason s'aiment plus que jamais et viennent d'acheter une maison en commun ! Pour Joe, cette rencontre à un banal arrêt de bus a été une bénédiction. Il le vit comme un don spécial qui les a aidé à prendre soin l'un de l'autre.
Il en tiré 2 leçons que je vous propose de méditer:
1) Soyez prêts à rencontrer les gens dans le métro ou le bus (ou tout autre lieu). Sinon, vous pourriez bien manquer un nouvel ami ou une possible rencontre amoureuse.
2) Si vous trouvez l'amour, même si c'est à l'arrêt d'un bus, persévérez !

Joe aurait pu continuer son chemin. Il a choisi d'aller à la rencontre de Jason. Il s'est montré ouvert et a pris le risque de se voir éconduire.
Plein de gratitude pour ce qui lui est arrivé, il a choisi de demander à son compagnon d'être son compagnon pour la vie par la voie de la presse. Après avoir raconter l'histoire que je vous relate dans le Chicago Tribune, il termine par ce message destiné à Jason:
" Je n'ai jamais su que j'avais toujours eu besoin de toi. Tu es mon refuge. Tu me soutiens avec ton intégrité. Tu es vraiment mon complément. Ma vie serait incomplète sans toi. Ceci est ma manière à moi de te faire officiellement ma déclaration. Jason, veux-tu être mon compagnon pour la vie ?"

Et maintenant, je vous propose de regarder cette belle vidéo(6mn). On y voit Joe et Jason entourés de leurs ami(e)s. Jason n'a pas lu l'article du Chicago Tribune . Joe lui donne le journal pour qu'il lise l'histoire et la déclaration d'amour. Sortez vos mouchoirs ! Puisse ce témoignage vous aider à resté ouvert à l'amour qui n'attend parfois que votre disponibilité à y répondre !


PS: si ce sujet du couple gay vous intéresse, venez écouter Eric Louis donner son témoignage sur ce sujet le 28 janvier prochain lors de la réunion du groupe Lambda à la Cathédrale Américaine de Paris.

12 commentaires:

Yann a dit…

Bonjour,

Est ce que je peut citer integralement le passage sur Joe est Jason sur mon blog (avec ton URL bien sur)?

Merci.

Jean-Marc a dit…

Quel est ton blog ?

Yann a dit…

yanncecile.org/

Jean-Marc a dit…

Pas de problème, Yann, tu peux citer le passage sur Joe et Jason en précisant la source et en mettant ce passage en italique.

Ben a dit…

"Aujourd'hui, je me sens uni à lui comme jamais. Je l'aime et il m'aime. J'ai toute confiance en lui et je sais que c'est réciproque. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, mais je sais que Dieu ne peut que faire fructifier l'amour que nous semons."

Je ne puis dire autre chose de ce que je vis aujourd'hui.
Avec J.(que j'ai rencontré aussi à DUEC), nous voulons accueillir cet amour de Dieu et faire de notre chez-nous un lieu aussi accueillant que l'est Jésus à l'égard de quelque personne que ce soit.
Pour moi aussi, il est important de connaître des couples gays chrétiens. Ils nous aident à avancer sur le chemin de l'Evangile.

Au fait, j'ai donc déjà vu François... Mais si je me souviens des visages rencontrés, j'ai souvent des difficultés à remettre un visage sur un nom...

Que Dieu vous bénisse et fasse grandir votre amour qu'il a déjà béni. En effet, j'ai cette certitude intérieure, que rien ni personne ne peut ébranler, que Dieu bénit nos amours.

Et encore : bonne semaine de prière pour l'unité, cette unité que nous vivons déjà en appartenant à des confessions différentes, mais unie en Christ.

georges a dit…

En pensant à vous deux, à Ben & J, je peux dire la même chose à propos de Nico & moi.

Que Dieu nous bénisse! Ou plutôt: que Dieu soit béni!

Jean-Marc a dit…

Oui, Ben, tu as dû rencontrer François.
Peut-être cette photo t'aidera-t-elle à t'en souvenir:
http://photos1.blogger.com/blogger/5164/397/1600/DSC01424.0.jpg

Jean-Marc a dit…

Il y a un problème pour lire le nom complet du fichier dans le commentaire précédent.
La fin est DSC01424.0.jpg

Ben a dit…

Effectivement, nous nous sommes croisés.
Merci, c'est très sympa et en plus la photo dit énormément. Je suis très touché.

benoit a dit…

L'amour au coin de la rue? J'aimerai y croire...j'y ai même cru il y a peu (trop long à expliquer ici, c'est encore plus incroyable que ce que tu peux imaginer), mais...vraiment, je le souhaite, mon espoir est très mince.
Puisse-tu dire vrai
Amitiés

Jean-Marc a dit…

J'aurais bien aimé, Benoit, que tu racontes ta rencontre. L'amour survient parfois quand on s'y attend le moins.

Anonyme a dit…

Personnellement j'ai rencontré mon ami à l'arrêt du tram . On s'est parlé, on est rentrés ensemble....
On vit sous le même tôit depuis 15 ans. Vous voyez que tout est possible....

Une erreur est survenue dans ce gadget