lundi, septembre 10

"Ô mort, où est ta victoire ?" (I Cor15 : 55)

C'est aujourd'hui la journée mondiale de prévention du suicide. Savez-vous qu'un million de personnes se suicident chaque année dans le monde ? La plupart d'entre nous connaissent quelqu'un dans leur entourage qui a mis fin à ses jours, ou a tenté de le faire. Pour ma part, j'ai été marqué par le suicide mon père il y a 10 ans. Stupeur face à l'incompréhensible. Il avait peur de manquer alors qu'il semblait ne manquer de rien et avait a priori tout pour être heureux. Qui sait ce qui se passe réellement dans le coeur d'un homme ? Dieu seul sonde nos coeurs et nos âmes.

J'ai connu plusieurs autres personnes qui ont choisi de mourir. Je me souviens d'un ami chrétien suisse qui était engagé comme moi dans un GBU (Groupe Biblique Universitaire) à Strasbourg, alors que j'étais étudiant, et qui allait commencer son ministère de pasteur. Ou de ce secrétaire général d'une association de lutte contre le suicide (!) où j'étais bénévole. Tous deux ont trouvé la vie insupportable.

Je me souviens aussi d'Olivier, moine au sein d'une communauté charismatique qui avait réussi à le persuader que son homosexualité était une maladie. Il avait tenté de mettre fin à ses jours mais, in extremis dans des circonstances incroyables, en a réchappé. Un vrai miracle ! J'ai eu le privilège de l'accompagner quelque temps et d'être son ami. Un vrai bonheur que de voir quelqu'un revenir à la vie. Aux dernières nouvelles, il avait quitté cette communauté mortifère et filait le parfait amour avec un garçon avec qui il s'était installé.

Aujourd'hui, le suicide touche beaucoup de jeunes, et particulièrement les jeunes gays. Un tiers des moins de 20 ans font une TS, et le taux est 5X plus élevé que chez les hétéros. C'est donc un vrai fléau. Qu'est-ce qui pousse tous ces jeunes à refuser la vie ? Il semblerait que l'homophobie y soit pour beaucoup. Il faut une sacrée force pour se sentir bien dans sa peau quand on vous fait sentir que vous n'êtes pas dans la norme. Se sentir différent des autres alors qu'on se cherche encore et qu'on construit sa personnalité est souvent une épreuve. C'est encore vrai en 2007 alors que l'homosexualité est plus visible et mieux acceptée. Et c'est particulièrement vrai dans certains milieux chrétiens, où les gays sont rejetés ou alors acceptés à condition de ne pas s'assumer et de se cacher. La culpabilité peu alors favoriser le passage à l'acte.

Bien sûr, il y a d'autres raisons au suicide, peut-être plus spirituelles. Nous vivons dans une société nihiliste, éloignée du Dieu révélé en Jésus-Christ, où le respect de la vie est souvent bafouée et où la recherche du plaisir prime sur tout le reste. Il n'est pas étonnant que ceux qui n'ont pas de relation avec ce Dieu d'amour soient parfois tentés par l'irréparable. Même les chrétiens peuvent y succomber ! L'influence de la culture de mort se fait sentir dans tous les milieux. A croire que Satan n'a pas dit son dernier mot ! Certains me trouveront peut-être pessimistes. Rassurez-vous, je crois fermement que Dieu aura le dernier mot. Il l'a d'ailleurs déjà eu sur la Croix ! La mort et Satan y ont été vaincus, et le jour viendra où la victoire de Dieu sera connue de tou(te)s !

En attendant ce jour béni, prions donc pour tous ces homosexuel(e)s qui ne voient plus d'espoir dans leur vie. Qu'ils trouvent sur le chemin quelqu'un qui leur redonne de l'espérance et, par dessus tout, qu'ils découvrent Celui qui est la Vie même. Soyons attentifs autour de nous vis-à-vis de ceux qui nous lancent des SOS que nous ne prenons pas toujours au sérieux. Il suffit parfois de peu de chose pour que Dieu fasse de nous des relais de Son amour !

3 commentaires:

Eric a dit…

Jean-Marc,

j'ai ete fort impressione de tes paroles au sujet de la suicide, en especial a cause de la mort de ton pere--comme cela a du te porter la douleur, a toi et a ta famille.
Dommage que la traduction du post est peu correcte, car j'aurai aime l'envoyer aux pasteurs de ma paroisse, qui sont tres peu acceuillants aux gays.
J'ai une demande pour toi: une amie francaise qui ne connait bien la bible m'a prie une bonne introduction au Nouveau testament en francais. J'en ai cherche sur la seine avec peu de succes. As-tu des suggestions d'ou je pourrais chercher?

Merci, ton "Fan" a Michigan.

Jean-Marc a dit…

Je ne connais pas d'introduction au NT. je recommande "La Bible expliquée" qui est un gros livre incluant à la fois la Bible en français courant (Ancien et Nouveau Testament) et beaucoup d'explications. L'idéal pour un débutant ! Et pas cher compte tenu de l'épaisseur du bouquin.

Jean-Marc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Une erreur est survenue dans ce gadget