vendredi, octobre 26

Mon coming out au boulot !

C'est énorme: aujourd'hui au boulot j'ai fait mon coming out auprès de mon manager ! Au cours de notre réunion hebdomadaire, pendant laquelle nous faisons le point sur les dossiers en cours, elle s'est mise à me parler de son chéri qui était obligé de partir travailler en Hollande pendant 6 à 12 mois, des difficultés que posait une relation à distance, qu'ils avaient préféré conserver jusqu'ici leurs appartements respectifs, qu'elle hésitait à partager un même appartement car c'est un vrai engagement, etc. Bref, de vraies confidences intimes. Et moi, je rongeais mon frein, car je ne pouvais pas partager avec elle avec autant de liberté de ma vie privée. Peur de dévoiler mon homosexualité en allant trop loin dans les confidences. Et du coup obligé de rester dans l'écoute plutôt que dans le partage. Puis , n'en pouvant plus, j'ai décidé de lâcher le morceau. La bascule s'est opérée quand j'ai fini par lui dire que je vivrai seul dans mon prochain appartement, que j'espérais vivre en couple d'ici un ou deux ans, mais que ça ne dépendait pas de moi . Elle m'a répondu que le choix d'attendre était typiquement féminin ! C'est alors que j'ai senti que mon heure était venue (je portais le désir de faire mon coming out depuis un moment): je lui ai répondu calmement que cela n'avait rien de féminim dans mon cas puisque cela concernait un garçon et non une fille ! Dans ma tête, je me disais: ça y est, je l'ai dit, je l'ai dit ! Incroyable, mais vrai ! J'ai senti que ma révélation était "juste" car je sentais une grande paix en moi (fruit de l'Esprit), prêt à assumer toutes les conséquences.
Mon manager s'est montrée très ouverte. On a parlé de coming out, d'homoparentalité, de nos chéris respectifs et de bien d'autres choses bien éloignées de l'objet de cette réunion :)

Cette expérience me semble énorme. C'est la première fois dans ma vie que je dévoile ainsi mon homosexualité dans un contexte professionnel (excepté à une collègue lesbienne rencontrée à Paris le jour de la Gaypride). Je suis fier de moi , heureux d'avoir eu ce courage (c'est un risque malgré tout) alors que je n'avais pas préparé mon coup. Je me sens en paix et joyeux car j'ai l'assurance que Dieu m'accompagne sur mon chemin d'authenticité. Quoiqu'il arrive, Il est à mes côtés. Avec lui, je ne crains rien. Puissiez-vous faire vous aussi l'expérience de ce bonheur de se savoir aimé du Père !

4 commentaires:

Eric a dit…

bravo, bravo, et encore archibravo, Jean-Marc.

"Vous connaitrez la verite, et la verite vous donnera la liberte."

Jean, ch. 13 (je crois!)

Thierry a dit…

Bravo Jean-Marc ! Tu sais, parfois quand ça n'est pas préparé, ruminé et angoissé, c'est tout aussi bien et c'est même mieux. Ca m'est arrivé aussi. Dans le contexte professionnel, c'est vrai que c'est courageux ; mais tu as senti que tu pouvais - et devais le faire ! Tant mieux, et encore bravo, c'est super !!

Seb a dit…

Félicitations !
Tu dois te sentir libéré !

Georges a dit…

Félicitations!

Tu dis: "c'est un risque malgré tout". Je crois que nos craintes sont de loin plus grandes que les choses qui pourraient arriver. De toute façon, il y a des lois, et le comming-out au boulot a ses avantages.

Une erreur est survenue dans ce gadget