dimanche, mars 23

Renaissance

Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Grâce à Lui, la mort et le péché ne peuvent plus avoir de prise sur nous si nous Le laissons agir en nous. Seigneur, aide-moi à te faire confiance pour que la puissance de ta Résurrection se manifeste dans ma vie.

3 commentaires:

Georges a dit…

Il est vraiment ressuscité!

Anonyme a dit…

Bonjour Jean-Marc,

C'est de nouveau Adonya. En regardant ton blog je me rends compte que tu es sincère dans ta foi et que d'une certaine manière tu aimes réellement Dieu.

C'est vrai que Dieu t'aime tel que tu es, Dieu aime les pécheurs mais pas le péché. Christ est venu nous délivrer du péché, celui qui lui a réellement donné sa vie et qui accepte et met en pratique sa parole, ne peut plus pécher. Christ a souvent dit aux pécheurs qu'il libérait des maladies ou des démons " va et ne pèche plus". Cela veut donc dire que les enfants de Dieu ne doivent plus pratiquer le péché. L'homosexualité est un péché, la Bible est formelle sur ce sujet.
Je suis désolée de te dire que tu es séduit par une fausse doctrine.
Je ne dis pas ça pour te blesser, mais c'est un avertissement amical que je t'adresse car la Bible déclare que les pécheurs n'hériteront pas du ciel.

Ton ami Jean m'a écrit pour essayer de me convaincre du contraire. Après avoir fait une recherche approfondie dans les écritures, je lui ai répondu. Voici le résultat de ma recherche que j'ai adressé à Jean. Je te demande de la lire et si tu veux nous en reparlerons (adonya.silo@hotmail.fr).




Bonjour Jean


Tout d’abord, je souhaitais préciser un point : je ne suis pas homophobe. Je n’ai pas de haine à l’encontre des homosexuels. Pour moi, un être humain reste un être humain, et en ce sens il est digne d’être respecté et d’être aimé.
Je trouve un peu dommage qu’on catalogue systématiquement ceux qui ne sont pas d’accord avec les homosexuels d’homophobes et de gens remplis de haine. C’est comme si tu avais une discussion avec un homme dont la couleur de peau est différente de la tienne, et que ce dernier te faisait un procès pour racisme juste parce que ton point de vue diffère du sien.

Quant à ceux qui incitent à « tuer du PD » comme tu le dis, et en plus au nom de Dieu, ils seront punis pour leur crime car la parole de Dieu demande de ne pas tuer (Exode 20 :13) et aussi d’aimer son prochain comme soi-même (Matthieu 22 :39, Romains 13 :9).
Voici ce que la Bible dit à leur sujet, je pense qu’on sera d’accord au moins sur ce point :

« Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton prochain ». Matthieu 7 :5.

« Ceux qui me disent Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » Matthieu 7 :21.

Et puisqu’on parle de la volonté de Dieu, je crois qu’il est important de savoir lire la Bible, de la méditer et accepter simplement ce qu’elle dit. Ce sera déjà un grand pas en avant pour recevoir le salut au travers du Seigneur Jésus-Christ.
Dieu ne change pas d’avis comme les hommes, son point de vue ne varie pas en fonction des modes et des mœurs évolutives sur Terre. Ce qui était hier un péché aux yeux de Dieu, l’est encore aujourd’hui.

« Malheur à ceux qui appellent le bien mal et le mal bien, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres… » Esaie 5 :20.

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Eternel » Esaie 55 :8 .

Le point de vue du Seigneur sur l’homosexualité :

 Avant la loi (décalogue etc…)

« Ils appelèrent Lot, et lui dirent : où sont les hommes qui sont rentrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions. Lot sortit vers eux à l’entrée de la maison, et ferma la porte derrière. Et il dit :mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal » Genèse 19 :5-6.
Le péché des sodomites n’était pas que l’homosexualité, je te l’accorde, ils étaient aussi violents comme l’indique la suite de ce passage. Toutefois, on peut noter que Lot appelle « mal » les intentions des habitants de Sodome qui voulaient « connaître » (d’autres versions de la Bible, comme celle du Semeur 2000, disent clairement « couchions avec eux »).

 Lors de la mise en vigueur de la loi :

« Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination » Lévitique 18 :22 ( Lévitique 20 :13 va dans le même sens).

« Pendant qu’ils étaient à se réjouir, voici les hommes de la ville, gens pervers, frappèrent à la porte, et dirent au vieillard, maître de la maison : fais sortir l’homme qui est entré chez toi, pour que nous le connaissions. Le maître de la maison se présenta à eux, leur dit : Non, mes frères, ne faites pas le mal, je vous prie ; puisque cet homme est entré dans ma maison, ne commettez pas cette infamie » Juges 19 :22 -23.

 Dans le nouveau testament, c'est-à-dire sous la nouvelle alliance, après la venue du Seigneur :

« C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté selon les convoitises de leurs cœurs ; en sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps ; eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge (…) C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commentant homme avec homme des choses infâmes… » Romains 1 : 24-27.

« Ne vous y trompez pas, ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu » 1 Corinthiens 6 :10-11.

« Il faut savoir ceci : la loi n’est pas faite pour ceux qui font le bien, mais pour les malfaiteurs et les rebelles, pour les gens qui méprisent Dieu et les pécheurs (…) les débauchés, les homosexuels, les marchands d’esclaves, les menteurs, les gens sans parole, et d’une manière générale, pour tous ceux qui commettent des actions contraires à l’enseignement authentique que vous avez reçu … » 1 Timothée 1 :9-10 ( version Semeur 2000).

Cher Jean, il y a quand même pas mal de passages qui qualifient l’homosexualité d’abomination, de péché et d’infamie. À l’inverse, il n’y en a pas un seul qui dit que l’homosexualité est une bonne chose. Dieu considère donc l’homosexualité comme un péché au même titre que l’adultère, la fornication (rapports sexuels hors mariage), le meurtre, le mensonge, l’égoïsme, la cupidité, l’avortement etc…Or la parole de Dieu est claire, celui qui pratique le péché est condamné à mourir.

« Voici toutes les âmes sont à moi ; l’âme du fils comme l’âme du père ; l’une et l’autre sont à moi ; l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » Ezéchiel 18 :4.

« Car le salaire du péché c’est la mort… » Romains 6 :23.

Si ça peut te rassurer (si je peux me permettre l’expression) Dieu ne condamne pas QUE l’homosexualité, mais la pratique du péché en général (mensonge, adultère, meurtre, violence, cupidité, homosexualité, fornication, hypocrisie, occultisme etc…°). Donc toute personne qui pratique le péché, se retrouvera dans le lac de feu et de souffre. En effet, la Bible parle d’une autre réalité, celle de l’enfer, le lac de feu et de souffre (le purgatoire n’existe pas).

« Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort » Apocalypse 21 :8.

Jésus-Christ disait qu’il n’était pas venu abolir la loi, mais qu’il était venu l’accomplir (Matthieu 5 :17). Aussi, la loi morale est toujours en vigueur, ce qui a disparu ce sont les lois cérémonielles autour du culte juif dans le temple. Or le temple a été détruit en 70 après J-C , il n’existe plus, donc les cérémonies qui y sont relatives n’ont plus lieu d’être. Les lois sociales qui étaient propres à la culture juive (lois sur la propreté, sur les aliments, sur la pureté etc…) n’est plus d’actualité également. La loi morale qui attrait à tous les impératifs de sainteté, reste en vigueur.

Dieu est certes amour, mais il est aussi saint et juste, cela fait partie intégrante de sa nature. Dieu est saint, je le répète, et les passages dans la Bible où Dieu nous demande d’être saints sont très nombreux, je ne citerai que ceux-là :

« Car je suis l’Eternel, qui vous ai fait monter du pays d’Egypte, pour être votre Dieu, et pour que vous soyez saints ; car je suis saint » Lévitique 11 :45.

« Mais puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints, dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : vous serez saints car je suis saint » 1 Pierre 1 :15.

« Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de
l’impudicité » 1 Thessaloniciens 4 :3.

Tu me diras, facile à dire, mais comment être saint ?

Comment être libéré du péché ?

La pratique du péché amène la mort. Il est important de noter que la mort, d’un point de vue biblique, c’est la seconde mort, c'est-à-dire l’enfer, le lac de feu selon notamment Matthieu 13 :50 et Apocalypse 21 :8.

Pour être sauvé il faut d’abord se repentir. Le premier pas indispensable de la repentance c’est d’accepter le diagnostique du Seigneur : nous sommes pécheurs.

« Car il n’y a pas de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » Romains 3 :23.
En effet, si nous refusons d’admettre notre condition de pécheur, c’est comme si on allait chez un médecin qui nous diagnostique une maladie et qu’on refusait de l’admettre et donc de se soigner.
« Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous » 1 Jean 1 :8.

Jésus-Christ disait ceci à propos de sa mission sur terre :

« Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin d’un médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs » Luc 5 :31-32 (Matthieu 9 :12 affirme la même idée).

On peut donc considérer que le péché est une maladie spirituelle qui entraîne une mort spirituelle. Tout homme est concerné par cette maladie, qu’il soit homosexuel ou non. Face à Dieu, il n’y a pas de petit ou grand péché.

Jésus a dit une autre chose intéressante au sujet du péché :
« En vérité, en vérité, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché » Jean 8 :34.
Le péché a un pouvoir sur la chair de l’homme si fort, qu’il le contraint souvent à faire ce qu’il ne veut pas forcément faire.
« Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi » Romains 7 :20 (Les chapitres 6, 7 et 8 de l’épître aux Romains développe de façon très claire le sujet de l’esclavage au péché).

Donc pour répondre à la question comment être délivré du péché, il faut :

 Une repentance sincère qui passe par la reconnaissance de son état de pécheur.
Le roi David (qui avait commis un horrible meurtre) avec mis en application ce principe d’humilité et de bonne foi pour obtenir le pardon de Dieu. Le Psaume 51 en est une parfaite illustration.
La repentance implique un renoncement complet et définitif au péché. Et là est toute la difficulté pour beaucoup. En effet, si les conséquences du péché sont désastreuses pour le salut de l’âme, il n’en est pas moins que sa pratique procure du plaisir à la chair.

 Accepter le salut par la foi en Jésus-Christ. Cela implique qu’on accepte que Jésus-Christ soit notre Sauveur et Seigneur.

• Jésus le Sauveur implique qu’on accepte le salut par la foi en son sacrifice expiatoire à la croix. Il faut croire qu’il est mort à la croix et ressuscité le 3ème jour. Par ce simple acte de foi, Dieu efface nos péchés, et fait de nous de nouvelles créatures libérées de l’emprise du mal.
« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Ecriture : quiconque croit en lui ne sera point confus » Romains 10 : 9-11.
« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » Ephésiens 2 :8-10.
« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » 2 Corinthiens 5 : 17.
« Rendez grâces au Père, qui nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour » Colossiens 1 :13-14.

• Le Jésus Seigneur implique qu’on lui cède complètement notre vie et qu’on le laisse devenir le maître incontesté. Comme il nous a rachetés, nous lui appartenons, il devient le seul roi de notre vie. Tout cela implique qu’on obéisse et qu’on mette en pratique sa parole.
« Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous » Jacques 4 :7.
« Il avait sur sa cuisse un vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » Apocalypse 19 :16.
« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu » 1 Corinthiens 6 :20.
« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements » Jacques 1 :22. (Lire également la parabole de la maison bâtie sur le roc et celle bâtie sur le sable : Matthieu 7 : 24-27).
Pour être libéré du péché et de ses conséquences, il faut une réelle conversion et appliquer la parole de Dieu. Pour être agréable à Dieu, il faut accepter de se remettre en question, laisser le Seigneur nous changer. À aucun moment, Jésus-Christ encourageait ses disciples à continuer à vivre dans le péché. Au contraire, il demandaient d’eux la perfection et la sainteté (Matthieu 5 :48). Jésus-Christ est vivant, il est le Dieu Tout-Puissant. Il opère encore des miracles, il guérit encore les malades, délivre toujours les possédés. Comme il a vaincu la mort et le péché, quiconque souhaite réellement renoncer au péché, reçoit du Seigneur, par son Saint-Esprit, le pouvoir de triompher du péché (Galates 5 :16-26).

« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront les serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris » Marc 16 :17-18.

Le crois-tu?

Que Dieu te bénisse.

Jean-Marc a dit…

Adonya,
Je ne partage évidemment pas ton interprétation des textes bibliques que tu cites.
Je te recommande de lire les 7 études bibliques que tu peux télécharger ici:
http://gayanglican.free.fr/Promesse.htm

Une erreur est survenue dans ce gadget