mardi, avril 23

Le CCI et la Maison Verte ont-ils perdu les "pédales" ?

Devinette: qui est l'auteur de cette citation:
Bois ceci est mon sperme. Mange, ceci est ma queue. Viens, mon cardinal ! Bande ta crosse et arme ton goupillon. Jouis ! Jouis, dans mon cul, dans mes mains, dans mon cœur, viens. Je veux sentir ta goutte couler en mes reins, Dieu nous pardonne
Et de celle-ci:  
Jésus n'est pas mort pour mes péchés.
Les Femen ? Charlie Hebdo ? Act up ?  Des anarchistes, libres penseurs ou une associations d’athées militants ? Vous avez tout faux ! On peut lire ces propos blasphématoires  (le 1er détourne d'une manière scandaleuse les paroles de Jésus lors de l'institution de la Sainte Cène et le 2ème nie le fondement même de la foi chrétienne) sur le blog "Habemus papouille 2013". Il s'agit d'une initiative stupéfiante du pasteur Stéphane Lavignotte avec le soutien du CCI (Carrefour de Chrétiens Inclusifs) dont il est l'un des leaders , et de "Se réclamant du  christianisme social" , un mouvement nostalgique du marxisme et de la lutte des classes qu'il a fondé récemment. Utilisant un humour de second degré, ce blog d'une bonne facture artistique est une véritable offense à la foi chrétienne. Ayant bénéficié d'une excellente médiatisation (Mediapart, Yagg, page Facebook, etc.), il ridiculise les symboles les plus sacrés pour chrétiens : pape (pour nos frères catholiques), Eucharistie, le Notre Père, figure de Marie, etc. Le christianisme social y est présenté comme le parti d'Habemus Papouille et le CCI Comme son syndicat, avec des liens pointant vers leurs blogs respectifs?

Si j'en parle, c'est que Stéphane Lavignotte et le CCI se positionnent en France comme les porte paroles des chrétiens inclusifs. Ils sont à l'initiative d'une multitude d'actions, particulièrement ces derniers mois pendant le débat sur le "mariage pour tous", visant à défendre les droits des personnes LGBT. Ils ont été largement médiatisés. Alors qui sont-ils vraiment ?

Stéphane Lavignotte est le pasteur de la Maison Verte, une paroisse protestante qui s'affirme inclusive, mais aussi militant écologiste, blogueur, chroniqueur sur Mediapart, etc. Ses prises de position sont d'extrême gauche (il ne cache d'ailleurs pas sur son blog qu'il milite au Front de gauche), et très clivantes, ce qui pose question de la part d'un pasteur censé conduire des brebis aux opinions différentes, et réunir plutôt que diviser. Sa vision des personnes LGBT (mais aussi de tous les exclus tels que les sans papiers, les musulmans, les roms, etc.) est très largement inspirée par la théologie de la libération: elles sont vues comme les victimes d'un système oppressif dont elles ne peuvent se libérer que par la lutte.
Cette théologie a souvent été accusée d' instrumentaliser la foi à des fins politiques et parfois considérée comme hérétique, car privilégiant la lutte (y compris armée pour certaines théologiens de la libération) au détriment de la nécessité d'un Dieu qui vient sauver l'homme pêcheur. Il est vrai que, quand l'idéologie prime sur Dieu,  on n'est pas loin de l’idolâtrie.

Quant au CCI, il est présidé depuis 2010 par Marina Zuccon, suite à la démission de son président provoquée par un vif débat sur la vocation du CCI . En effet, Marina a voulu engager en avril 2010 le CCI  dans une voie radicalement militante et politique. Elle ne se satisfaisait plus d'un simple rassemblement de chrétien(nes) inclusifs lors d'une retraite annuelle. J'étais à cette époque membre du conseil d'administration de l'association des Amis du CCI ,  qui avait été créée dans le but d'organiser la retraite . J'y représentais le groupe Lambda de la Cathédrale Américaine à Paris (en tant que fondateur et leader), ce qui m'a permis d'être un témoin privilégié de ces remous. Au total nous avons été 3 membres à démissionner du conseil d'administration de l'association des Amis du CCI, et j'avais rompu le partenariat avec le groupe Lambda en raison de la nouvelle orientation politique .

Depuis l'été 2010,  Marina (au nom du CCI) et Stéphane Lavignotte se sont engagés dans ou ont participé à de multiples initiatives militantes et politiques, parfois au côté de groupes de croyants (DJ, M2F, Beith Averim) ou d'organisations militantes (LDH) et/ou LGBT(Inter-LGBT, Act up, OuiOuiOui, etc), y compris celles qui ont une posture violemment anti-chrétienne. Le récent débat sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe a accru leur visibilité grâce à de nombreuses activités souvent largement médiatisées: participation à toutes les manifestations en faveur du mariage (sous le collectif "Croyants unis pour l'égalité") , conférence de presse, soirée de prières ("pour déposer les
humiliations subies et la colère" ), tribune dans Libé et nombreux articles dans la presse, co-animation d'une retraite chez les soeurs du Cénacle, etc.

Leur positionnement est clairement à l'extrême gauche, avec des revendications qui ne font pas l'unanimité au sein même de la gauche  modérée. Par exemple, la revendication de la PMA pour toutes les femmes de plus de 26 ans, et même celle d'un débat en vue d'une GPA encadrée. Ces positions ont été présentées au nom du CCI lors d'une audition récente au Sénat, à l'initiative de la sénatrice EELV Helène Lipietz.

Les positions radicales Stéphane et de Marina (au nom du CCI) expriment-elles celles des chrétiens inclusifs qu'ils prétendent représenter ? Il est permis d'en douter. Elles ne sont pas soumises à un vote majoritaire et reflètent  l'opinion d'une minorité agissante d'une dizaine de personnes qui se co-optent, crée des partenariats et sait mobiliser les médias (Stéphane est un ancien journaliste). D'ailleurs, il est paradoxal qu'on ne voit jamais aucun gay s'exprimer au nom du CCI ! Personnellement, en tant que chrétien gay engagé dans une paroisse inclusive, je ne me sens pas du tout représenté par eux. Je défends le droit des personnes LGBT à être heureuses, à voir leur unions reconnues, mais je pense que seul Dieu apporte le bonheur suprême et le salut, et que tout ne peut pas être justifié au nom du principe de l'égalité. Il faut discerner le bien du mal, certes en tenant compte des particularités des situations, mais en privilégiant toujours l'amour de Dieu et la dignité de la personne humaine. Pour un anglican, les choix doivent tenir compte à la foi de la Bible, de la Tradition et de la Raison. Les positions des activistes LGBT ne sont pas toujours recevables pour un chrétien, même inclusif. Il y a du bon à prendre, et du mauvais à jeter. Jésus ne nous appelle-t-il pas à être dans le monde sans être du monde ? Le but ultime d'un disciple du Christ n'est-il pas de glorifier Dieu ? A ce titre, l'initiative "Habemus papouille 2013" n'est pas digne de chrétiens.

Je vais même aller plus loin : selon moi,  tant Stéphane que le CCI confondent idéologie/politique et foi, et n'annoncent pas le vrai Evangile: mise en avant systématique de la lutte pour les droits, pas d'appel à la repentance et à la transformation pour les personnes LGBT (le seul péché semble être celui de l'homophobie) , le salut vient de la lutte pour l'acquisition de droits et non de la conversion au Christ , le royaume espéré est d'origine terrestre, l'Eglise est systématiquement attaquée et présentée sous un angle négatif (cf les pancartes "l'Eglise est homophobe" dans les manifestations) et non comme le véhicule (certes imparfait) de l'annonce de l'Evangile, victimisation systématique des personnes LGBT, etc. 

En conclusion, je pense que la Maison Verte et le CCI sont un danger pour les chrétien(e)s LGBT car ils peuvent les éloigner  de Dieu et les empêcher de reconnaître Jésus comme Seigneur et Sauveur !





9 commentaires:

Unknown a dit…

Bonjour Jean-Marc,
ta façon de présenter les choses est tronquée et ne fait pas montre d'une grande honnêteté.
Cette citation est extraite du blog
http://blog.papouille2013.com/

Un blog que nous avons fait pour soutenir la candidature de notre candidate noire lesbienne et africaine pour succéder à Benoit XVI. Il y a avait des textes "à la manière de" Prévert, Desnos, Chavez, Renaud, DSK etc et Jean Gené dont la citation est extraite, ce que tu ne dis pas. Ce n'est donc pas ce que nous pensons, mais ce qu'aurait pu écrire Jean Genet s'il était vivant et qu'il avait écrit un texte de soutien.
C'est une exercice classique en littérature. C'est aussi clairement satirique, de l'humour... Mais j'ai l'impression que cela t'échappe. Le texte a été écrit pas Cécyle Jung (d'ailleurs elle le signe) qui est une écrivaine lesbienne membre de DJ.
Pour le reste de la présentation, c'est une vision haineuse et biaisée du CCI et du Christianisme social qui fait violence à la réalité de ce que nous sommes et de l'histoire de son évolution.

Unknown a dit…

Ma signature n'est pas apparue. C'est donc Stéphane Lavignotte qui a signé le précédent commentaire.

Par ailleurs, la campagne de la Papouille n'est pas une initiative ni du CCI, ni du Christianisme social, ni de La Maison Verte et ne les engage donc pas.

Unknown a dit…

Bon après, je vais arrêter, parce qu'il y à peu prés une approximation voir un mensonge par ligne et ça me prendrait trop de temps (par exemple, nous n'avons pas pris position pour la GPA mais pour que le débat puisse avoir lieu...). Mais qu'entends-tu quand tu nous reproches le fait que nous ne faisons " pas d'appel à la repentance et à la transformation pour les personnes LGBT" ?

Jean-Marc a dit…

Stéphane, tu as dû lire trop vite mes propos. J'ai écrit que tu étais à l'initiative de Habemus Papouille 2013 AVEC LE SOUTIEN du Christianisme Social et du CCI (comment qualifier autrement le fait qu'il soient respectivement mentionnés comme le parti et le syndicat avec un lien qui pointe vers leurs blogs ?). Concernant la GPA, j'ai écrit que vous revendiquiez débat. C'est ce que j'ai pu lire sur le site du CCI. IL n'y a donc ni mensonge, ni haine dans mes propos, même si je comprends que cela ne te plaise pas.
Enfin, si le CCI veut annoncer l'Evangile aux personnes LGBT (slogan de leur blog), il devrait les appeler à se repentir pour se tourner vers Dieu et se laisser transformer par Lui, et non les conforter dans une position de victime

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean-Marc a dit…

Je précise que je supprimerai tout commentaire non signé.Assumez vos propos !

Pauline a dit…

Bonjour Jean-Marc,

J'espère que tu vas bien. Je pense que oui car en lisant ce post, je me dis que tu es en très grande forme!

Je n'ai aucune envie de rentrer dans le débat. Du moins, pas à l'écrit. En revanche, le bout de phrase suivant m'a rendue perplexe:

"mise en avant systématique de la lutte pour les droits, pas d'appel à la repentance et à la transformation pour les personnes LGBT (le seul péché semble être celui de l'homophobie)"

Pourrais-tu, s'il te plaît, élaborer sur les motifs de la repentance des personnes LGBT et sur ta vision de la transformation qu'elles doivent opérer?

A bientôt

Jean-Marc a dit…

Pauline,
Nous sommes tous pêcheurs et privés de la gloire de Dieu (Romains 3:23). Seul Jésus peut nous sauver et nous rétablir dans la communion avec Dieu. Pour cela, il faut se repentir de son péché, l'accepter comme Seigneur et Sauveur, et se laisser transformer par son Esprit.
Ce n'est pas propre aux personnes LGBT bien sûr, donc je ne vois pas de motif particulier de repentance qui serait commun à toutes les personnes LGBT. C'est à chacun de voir dans son coeur ce qui l'éloigne de Dieu. Ce qui me semble dangereux, c'est de se focaliser sur les manquements de autres (par exemple l'homophobie) car cela nous empêche de voir ce qui dans nos comportements et pensées ce qui nous éloigne de Dieu. En tant que chrétiens, notre but n'est pas la lutte pour des droits, mais de nous laisser guider par Jésus dont nous sommes les disciples et les amis.

Anonyme a dit…

Travailler à l'avènement du royaume de Dieu, c'est lutter pour l'égalité des droits et contre toute injustice, qu'en le faisant au plus petit c'est au Christ qu'on le fasse. Allez dire le contraire à Martin Luther King, à Mandela et à Gandhi. Le travail de l'Evangile est là, retroussons nos manches pour suivre le Christ sur ses chemins d'espérance. Antoine Delage

Une erreur est survenue dans ce gadget