jeudi, juin 23

Fier d'être un gay épiscopalien !


Il y a des jours où je suis particulièrement fier d'être épiscopalien, c'est-à-dire membre de l'Eglise Anglicane des Etats-Unis (et ce bien qu'habitant en France!). Par exemple mardi dernier, l'Eglise Episcopale était appelée à justifier devant le Conseil Consultatif Anglican ses récentes actions, en particulier la consécration en novembre 2003 d'un evêque ouvertement gay. Au total 7 interventions, dont celles de l'Evêque Président Frank Griswold et le Révérend Susan Russell, présidente de l'association gay épiscopalienne Integrity. Un livret fort intéressant de 135 pages a été remis à cette occasion (téléchargement PDF).

Ce que j'en retiens c'est que l'Eglise Episcopale ne regrette pas d'avoir consacré un évêque gay. Au contraire. Elle va même jusqu'à dire que l'Esprit Saint souffle sur les gays et lesbiennes de l'Eglise, au même titre qu'Il a soufflé sur les Gentils de l'Eglise Primitive dans Actes 10-15. Elle revendique donc la pleine inclusion des gays et lesbiennes en son sein.

Morceaux choisis:
"Dieu nous a ouvert les yeux sur des actions divines que nous ne savions pas reconnaître auparavant".
" il n'est pas possible d'être guéri de quelque chose qui n'est pas une maladie. Ce n'est pas l'orientation sexuelle qui doit être guérie mais l'orientation théologique".
"Je crois que Dieu a créé certaines personnes pour aimer le même sexe, et d'autres personnes pour aimer l'autre sexe. Il est tout à fait clair que Dieu aime la diversité. Il suffit de regarder le monde".
"Le péché est de refuser de voir et de regarder l'amour de Dieu dans les personnes qu'Il nous a données et qui sont différentes de nous-mêmes. Les gays ont payé un prix élevé pour cela, et je crois que Dieu nous conduit vers un nouveau lieu".

2 commentaires:

Cole a dit…

Je trouve tes morceaux choisis très touchants. Il me parle de l'amour de Dieu envers moi. Tu as raison d'être fier de ton appartenance à l'église Épiscopalienne. J'aimerais en dire autant de mon église Catholique mais ça c'est une autre histoire pour ne pas dire une histoire sans fin...

Jean-Marc a dit…

Les anglicans sont aussi très ouverts au Québec, non ?

Une erreur est survenue dans ce gadget