jeudi, novembre 17

José Manteron, prêtre et gay, ne regrette pas son coming out

En 2002, le prêtre José Mantero faisait son coming-out à la une du magazine gay espagnol Zero. Suspendu par l'Église, il n'a plus le droit de donner les sacrements. Pourtant, il ne regrette rien. «Ce qui est malheureux, déclare-t-il à Têtu, c'est qu' il existe encore des obstacles à franchir pour que l'homosexualité soit vue comme quelque chose de normal, et le principal obstacle, c'est l'Église catholique.» Le prêtre revient aussi sur le document du Vatican qui interdit expressément le sacerdoce aux homosexuels. «S'ils ont l'idée d'excommunier tous les prêtres gay, il n'y aura plus personne pour célébrer la messe!»

Malgré tout, José Montero est convaincu que l'Église finira par accepter l'homosexualité: «Elle ne fonctionne pas par années, mais par siècles. La démarche des prêtres qui ont révélé leur homosexualité va aider à ce que l'Église évolue. Notre influence est notable puisque le débat sur l'homosexualité est réouvert au sein même du Vatican.»

José Monterro est par ailleurs l'auteur d'un livre "Le quart obscur de l'Eglise", dans lequel il dénonce les lobbies homosexuels au sein de l’Église et les communautés religieuses où l'homosexualité serait tolérée et, d'après lui, acceptée

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget