lundi, janvier 23

Dossier de Tetu sur les chrétiens gays


Tetu consacre dans son numéro de février un dossier très intéressant de 8 pages intitulé "le chemin de croix des homos cathos". On y trouve de nombreux témoignages montrant la diversité des réactions des gays catholiques aux récentes positions de l'Eglise catholique romaine (cf post sur l'Instruction du Vatican). Alors que certains, tels ceux des associations David et Jonathan, ou encore de Devenir Un en Christ, ont choisi de rester catholiques côute que coûte, d'autres préfèrent se tourner vers des églises plus inclusives (tel votre serviteur cité dans ce dossier), voir d'en créer une, telle la MCC. Tous ont la même conviction: Dieu les accepte tels qu'ils sont. Certains choisissent cependant la voie de l'apostasie en se faisant radier des registres de baptême de l'Eglise catholique romaine. Je trouve ça triste même si je les comprends.
Puisse ce dossier interpeler des gays et lesbiennes et les inciter à rejoindre une église où ils sont à la fois accueillis tels qu'ils sont et acteurs de la vie de leur église, et où ils puissent nourrir leur foi.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

rester catholique coute que coute...je connais bien DJ j y ai eu des responsabilites et y ai rencontre de gens de reelle valeur et de reelle souffrances aussi...apres des annees de "homo-catho" cette skisophrenie evidente j ai du faire appel a un therapeute qui m a scie avec cette simple phrase "demandez à un ane de voler et vous aurez plus de chance de reussir" depuis je regarde ces combats de plus loin et avec beaucoup de compassion...pour m etre tourner ensuite vers l eglise reformee(je sais c est de l entetement mais j avais decide depuis le plus jeune age de donner ma vie a dieu) et bien la non plus cela n a pas marche...je dirais meme sous des apparences de democratie cela a ete une des experiences les plus douloureuses de ma vie...etre d un seul geste balaye,ecarte,insulte par ceux qui se disaient mes freres et soeurs ...jusqu a ce que l evidence de ce que je n avais jamais cache leur explose au visage...alors oui tu as de la chance d avoir rencontre cette eglise inclusive( ca rappelle six feet under dans les premieres series)et d haibiter dans une grande ville...ce n est pas tant la solitude qui est dure..elle est aussi notre richesse comme dirait jean genet...non crst le total complet terrible "isolement"dans ce que l on est en profondeur et qui devrait nous mener a cette joie complete promise par le christ...au lieu de ça...plus rien qu un immense vide et une foi qui s y meurt parce que plus nourrie de rien...alors oui tu as beaucoup de chance et tant mieux pour toi...que dieu te soit en aide...
xtian

Philip a dit…

Bonsoir Jean-Marc et Christian,

Cela fait un bon bout de temps que je ne me suis pas manifesté sur ton blog.
Le témoignage de Christian est intéressant et très éclairant sur ces gens qui n'ont que "l'Amour du Christ" à la bouche et qui, face au "pédé" de service redeviennent bien vite ces "sales mômes", tortionnaires plus ou moins actifs, qui du haut de leur "normalité" écrabouillaient à la récrée le "petit" réprouvé, ostracisé à défaut de pouvoir être réduit à une norme rassurante, bref, domestiqué. Ils redeviennent ces "chères têtes blondes" au regard d'acier qui ont "cassé" jadis du "gros", du "disgracieux", de la "lopette" etc.
Ils se disent les défenseurs des "valeurs" chrétiennes. Ils ne sont que les "kapos" d'un vaste asile d'aliénés se prenant pour des bien portants, de morts se prenant pour des vivants. Ils sont "vides" et sans prise de conscience, repartiront "vides". La recherche spirituelle est une longue marche solitaire. Laisser derrière soi les chapelles pour ne retenir que l'essentiel. Nous sommes tiraillés par des aspirations parfois antagonistes. Il appartient à chacun de faire sa synthèse. J'ai parfois du mal à me lever le matin, à affronter une nouvelle journée. Mais souvent, je garde la saveur d'un rêve inéffable et je "sais" qu'un jour il me sera donné de gravir une dernière fois la Montagne du Mystère. Les clameurs des gardiens des "valeurs" chrétiennes, musulmanes ou autres se seront finalement éteintes. Il n'y aura plus que ce ciel d'été indien, le bruissement des peupliers et le chemin.
Philip.

Furyo a dit…

Quel dommage de ne pas avoir accès à une telle Eglise...j'y aurai surement participé sans pour autant quitter l'Eglise catholique...

Je sais, c'est paradoxal...mais c'est sentimental et c'est une question de principe : ne pas abandonner le terrain aux aigris, homophobes, étroits d'esprits et autres empécheurs de vivre la foi...

Une erreur est survenue dans ce gadget