dimanche, octobre 14

Interview de Mgr Whalon, évêque épiscopalien pour l'Europe

Le 26 septembre 2007 s'achevait à la Nouvelles-Orléans une rencontre des évêques de l'Eglise épiscopale (branche américaine de la Communion anglicane) appelée à se prononcer sur les nominations d'évêques gays et les bénédictions d'unions de même sexe. Un moratoire a finalement été décidé, afin de ne pas provoquer la rupture entre les anglicans du monde entier, mais seule la prochaine Convention Générale de 2009 pourra prendre une décision définitive, les évêques n'ayant pas le pouvoir d'engager l'ensemble de l'Eglise. Plusieurs associations gays anglicanes (dont Integrity) se sont réjouies que les évêques ne ferment pas définitivement les portes à la perpective de consacrer des candidats gays et de bénir des couples homosexuels. Voici l'opinion de Mgr Whalon, évêque en charges des églises épiscopaliennes en Europe: interview dans La Croix.

Dernière minute: Mg Whalon sera l'invité du groupe Lambda le 09/12/07 sur le thème: "les anglicans au bord du schisme "?

4 commentaires:

Dieu nous aime... chrétiens et gay a dit…

"Nous sommes allés trop vite sur la question homosexuelle", jolie phrase de Monseigneur Whalon ! Belle façon d’abandonner les gays à la discrimination et de la justifier ! Et quelle hypocrisie !
Et comment des associations gays peuvent elles se réjouir de ce congrès et de la frilosité de ces responsables qui ont accepté le dictat des homophobes.
Je constate une fois de plus le masochisme des gays chrétiens toujours prêts à trouver des excuses à leurs persécuteurs !
Rien n’avancera tant que les gays ne seront pas prêts à assumer ce qu’ils sont même si cela mène à la rupture. A vouloir toujours être conciliant, nous donnons des armes à ceux qui veulent nous éliminer !
Mais ces déclarations n’ont rien d’étonnantes de la part d’institutions religieuses qui depuis des siècles nous culpabilisent et veulent diriger nos consciences !
Ces institutions n’ont plus rien à nous dire.
L’Église est à réinventer. Celle de la diversité acceptée.
Christian

Jean-Marc a dit…

"Nous sommes allés trop vite sur la question homosexuelle" est tirée hors de son contexte. Ce n'est pas l'essentiel du message de Mgr Whalon, qui souligne (regrette ?) que l'enseignement de l'Eglise reste conservateur malgré les prises de positions libérales en faveur des LGBT.
Quand aux conservateurs, certains sont si mécontents de la position des évêques épiscopaliens (pas de repentence ni de renoncement aux consécrations de gays et bénédictions d'unions de même sexe)qu'ils n'hésitent pas à menacer de boycotter la prochaine conférence de Lambeth:
http://www.kendallharmon.net/t19/index.php/t19/article/6916/

Jean-Marc a dit…

N'oubliez pas de participer au nouveau sondage sur l'Eglise épiscopale!

Georges a dit…

Je suis d'accord à 100% avec Christian.

À la limite, ça ne me dérange pas de prier pour le schisme, plutôt que pour "l'union de tous".

C'est la honte! Des évêques hérétiques peuvent bel et bien rester au sein de la Communion et faire tout ce qu'ils veulent, mais GR ne le peut pas...

Honte aussi à Walhon!

Dis, JM, tu fais exprès d'ignorer le mail que je t'ai envoyé il y a qqs jours? (J'imagine que tu as même bloqué mon adresse peut-être...)

Une erreur est survenue dans ce gadget