mardi, juillet 8

Bientôt des femmes évêques en Angleterre !

L'Eglise d'Angleterre bouge. Le Synode Général, réunissant évêques, clergé et laïcs, a voté hier une résolution ouvrant la charge épiscopale aux femmes (ce n'est que depuis 1994 qu'elles peuvent être ordonnées prêtres). La décision a réjoui les libéraux, mais provoqué stupeur et colère chez les conservateurs, dont 1300 membres du clergé avaient menacé de quitter l'Eglise anglicane. Des discussions ont eu lieu avec l'Eglise catholique romaine qui pourrait leur servir de refuge.

Déjà confronté à la menace de schisme des Eglises africaines suite à l'ordination d'un évêque homosexuel aux Etats-Unis, Rowan Williams aura décidément bien du mal à maintenir l'unité de la Communion Anglicane lors de la prochaine Conférence de Lambeth qui débute dans quelques jours. Prions pour que l'Esprit Saint inspire les évêques qui y participeront et que l'Eglise se montre plus prophétique que désireuse de maintenir une unité institutionnelle à tout prix.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Jean-Marc,

Croyez vous que la séparation pourra être évitée ? Manifestement, les sujets de division semblent se multiplier au sein de la communauté anglicane depuis quelques années.

D'ailleurs, je me demande pourquoi cette querelle de l'homosexualité prend tout un coup un telle importance au sein des anglicans. Je lisais dernièrement que cette division surgissait au sein même de l'église d'angleterre, entre évêques et clergé "de terrain".

Bien à vous,

Emmanuel

Jean-Marc a dit…

La séparation existe déjà dans les faits. Je me demande même si son officialisation ne serait pas souhaitable. Cela permettrait par exemple à l'Eglise épiscopale d'aller plus vite et plus dans la pleine intégration des gays et lesbiennes dans l'Eglise.

Anonyme a dit…

Et surtout à la communion anglicane de hâter sa délquescence et sa dispariton totale. De même pour l'église d'Angleterre! Déjà, les catholiques pratiquants sont plus importants en nombre que les anglicans pratiquants dans ce pays. Savez-vous ce qu'est le péché contre l'Esprit, le seul qui ne sera pas pardonné? C'est déppeler le "bien" "mal" et le "mal" "bien". On ne touche pas impunément à des domaines sacrés de la Révélation.

Jean-Marc a dit…

Le nombre est-il un critère de vérité ?

Anonyme a dit…

Bonjour Jean-Marc,

Bien que n'appartenant pas à la communion anglicane, je reste soucieux des difficultés actuelles: n'y a t'il pas un risque de voir une frontière s'installant entre les églises du nord, exercant dans le monde occidental, riche et les églises du sud ? Il y a tellement de séparation au sein de la communauté chrétienne ! Ce n'est jamais réjouissant de voir de nouvelles divisions. D'autant plus que les séparations perdurent et que les rapprochements sont si difficiles.

Et je me demande si c'est vraiment la question de l'homosexualité qui est à l'origine de cette dispute ? Ou si il y a un malaise plus profond ?

Bien à vous
Emmanuel

chloe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Georges a dit…

Dieu merci! S'il y avait eu des femmes évêques plus tôt, la situation ne se serait pas dégradée...

Une erreur est survenue dans ce gadget