vendredi, août 9

Le pape François et Justin Welby sont-ils gayfriendly ?

Pendant les JMJ de Rio qui ont rassemblé des millions de jeunes catholiques dans une grande ferveur, le pape François n'a pas une foi évoqué la morale sexuelle, preuve que sa priorité n'est pas là. Poussé par sa passion pour la nouvelle évangélisation, il appelle les chrétiens à approfondir leur relation avec Dieu et à se lever et à quitter leur zone de confort pour porter l'Evangile à la suite de Jésus. Dans l'avion qui l'a ramené vers Rome,  au cours d'une conférence de presse improvisée, et interrogé à propos des prêtres homosexuels, il a eu cette parole incroyable: « Si une personne est gay (NB: c'est la première fois qu'un pape emploie ce terme)et cherche le Seigneur et qu’elle est de bonne volonté, mais qui suis-je pour la juger ?". Plus loin, il ajoute: « il ne faut pas marginaliser ces personnes pour autant, elles doivent être intégrées dans la société » et encore "Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, non, nous devons être frères".
Voici un extrait de ses propos:



Ces propos ont reçu un accueil chaleureux des chrétiens gays.

Autre signe d'espérance: les propos de Justin Welby, archevêque de Canterbury, à la tête de l'Eglise (anglicane) d'Angleterre et chef symbolique de la Communion anglicane. Dans un long discours tenu il y a quelques jours dans l'église charismatique New Wine, il affirme : "Quelque soit notre attitude vis-à-vis des questions sur la sexualité, quelle que soit notre position à ce sujet, nous ne pouvons pas prétendre que notre attitude à l'intérieur de l'Eglise vis-à-vis des personnes gay ait toujours été juste . Nous ne les avons pas aimées comme le Christ nous aime, alors qu'est là notre référence. Certains d'entre nous les ont aimé. Beaucoup les ont aimé, avec beaucoup de puissance. Mais, soyons honnêtes, beaucoup ne les ont pas aimées". Ce n'est pas la première fois que Justin Welby fait amende honorable. Il y a quelques mois, il disait que l'amour qu'il avait pu voir dans certaines couples gays était un exemple pour lui.

Certes, ni l'évêque de Rome ni l'archevêque de Canterbury n'en sont à accepter le mariage gay, et il peut probable qu'ils le fassent prochainement, ne serait-ce qu'en raison de leur rôle de leader mondial,  mais il est encourageant de constater qu'ils appellent à aimer et ne pas juger les gays. C'est un bon début. Espérons que cette nouvelle attitude vis-à-vis des homosexuels se traduise par des changements dans les textes officiels et surtout dans les comportements sur le terrain parmi les leaders et fidèles chrétiens.

1 commentaire:

Georges a dit…

Justin Welby est un homme d'affaires, pas un vrai pasteur. Rowan Williams était un homme de lettres, mais pas un vrai pasteur non plus. Il faut qu'une femme noire lesbienne arrive sur la chaire de Cantorbéry, pour que les choses s'arrangent. Quant aux impies d'Afrique, il faudra leur apprendre la leçon sans ménagements.

Une erreur est survenue dans ce gadget