jeudi, janvier 4

Quelle place pour Marie dans la foi chrétienne ?

Le 1er janvier, l'Eglise catholique romaine fêtait Marie Mère de Dieu. Il faut se rappeler que ce titre (Theotokos) en grec lui a été donné dès 431 lors du Concile d'Ephèse pour affirmer la divinité du Christ et s'opposer ainsi aux thèses du nestorianisme.

J'avoue n'avoir jamais eu beaucoup d'affinité pour la dévotion mariale, même du temps où j'étais catholique romain. Je me suis souvent méfié de ce que je prenais pour une projection du besoin humain d'avoir un père et une mère, dont Dieu et Marie seraient les archétypes. Pour moi, Dieu inclut à la fois les dimensions paternelles et maternelles. Bien sûr, Marie est un modèle de foi et de soumission à Dieu. Mais, lisant la Bible, je n'y vois pas de justification à l'invocation de Marie. Jésus y est présenté comme étant le seul intermédiaire entre l'homme et Dieu.

J'essaye cependant d'aller au-delà de mes réticences personnelles pour comprendre pourquoi Marie occupe une telle place dans la vie de tant de chrétiens...dont mon chéri ! J'ai commencé à lire un document très intéressant que je vous recommande: "Marie, grâce et espérance dans le Christ" , émanant de la Commission internationale anglicane - catholique romaine (ARCIC). Ce texte ne fait pas autorité mais il fournit des pistes intéressantes.

Au-delà du discours théologique sur Marie, j'aimerais recueillir vos témoignages. Pourriez-vous m'expliquer si Marie occupe une place spéciale dans votre foi, et en quoi elle vous aide éventuellement à vous rapprocher de Dieu ?

16 commentaires:

Flajuben a dit…

Euh... tu souhaites qu'on le fasse ici, sur ton bloc-note ? (:-))

Jean-Marc a dit…

Ben oui :)

Georges a dit…

Cher J-M,

J'ai les mêmes affinités que toi.

Le fait qui m'a poussé à faire le pas vers une Eglise catholique de la Réforme, ce n'est même pas ma gaieté, mais précisément j'en avais ras le bole du culte marial.

J'ai écrit un long article là-dessus:
http://apologia.scriptmania.com/cgi-bin/framed/2890/blankes-dames.html

Placer encore une fois Marie en tête de l'année civile, c'en est trop! Le 1er janvier, c'est la fête de la Circoncision du Christ.

Je crois que la bonne voie est la voie moyenne: anglicane et luthérienne. Le BCP la nomme "the Blessed Virgin" et "Our Lady", sans pourtant lui adresser des prières.

Jean-Marc a dit…

Georges, le lien que tu donnes est inactif.
Je ne sois pas sûr qu'il existe une seule bonne voie qui serait représentée par une confession. Je pense que nous avons chacun à nous apprendre mutuellement.
Dans le calendrier liturgique épiscopalien/anglican, nous fêtons le Saint Nom le 1er janvier.

Flajuben a dit…

Durant la cérémonie de la circoncision, l'enfant est nommé officiellement. La tradition de fêter le St Nom de Jésus le 1er janvier est donc très logique :-)

Jeff a dit…

Cher Jean-Marc,pour moi,Marie tiens une place importante dans ma vie spirituelle.Elle n'est pas une "déesse",mais celle qui à été à l'écoute de Dieu et disponible à sa parole qui s'est faite chair en elle.
N'oublions pas que le Christ lui-meme,nous l'a donnée pour mère,au pied de la croix:"Mère,voilà ton fils...Fils,voilà ta mère...A partir de ce moment,le disciple la prit chez lui..."
Le disciple,c'est chaque chrétien et nous prenons Marie chez nous.J'aime la contempler à l'Annonciation,la Visitation,la Nativité...A Cana...Au pièd de la croix...Au Cénacle à la Pentecôte...Marie est la "Grande Silencieuse",mais néanmoins trés présente...En tout cas,je peux en témoigner dans ma vie personnelle,elle m'a beaucoup aidé.
Au fait tous mes meilleurs voeux pour 2007...Et surtout du travail.Tu peux compter sur ma prière,pauvre,mais sincère.
Cordialement.
Jeff.

Flajuben a dit…

Bon, maintenant que qqn s'est lancé avant moi, je veux bien y aller :-D

Mes parents ont tjs eu une gde dévotion envers Marie... alors, pour moi, c'est assez naturelle qu'elle occupe une place de choix dans ma vie spi.

Marie est celle qui nous précède dans la foi. Alors, si je mets ma main dans la sienne, je suis sure de prendre le plus court chemin pour aller vers Jésus.
Comme St Jean, je l'ai pris chez moi et j'essaie de tout vivre dans son regard de fille bien-aimée du Père.

Ma relation avec Marie s'est bcp développée quand j'ai commencé à suivre les Exercices ignatiens.
Parce qu'elle est celle qui a accueilli la Parole fait chair.

En bref, je dirai que Marie est un raccourci vers le Christ.
Je pourrais sans doute aller au Christ sans passer par elle... mais en lui prenant la main, je vais plus vite !

XTIAN a dit…

pour moi les choses sont simples j ai infiniment de respect pour tous les "traceurs-suiveurs" du Christ et leur exemple éclaire ma route...mais je n ai absoluement aucune dévotion pour aucun"saint"
d aucune sorte...l'idée d un médiateur nécessaire ne colle pas avec ma vision de ce qu'est peut être Dieu:un total étranger à notre compréhension et totalement proche .insaisisable et n'attendant que notre "oui père" sans nom humain et sans image,qu'il n est point besoin de prier sinon pour dégager en nous même cet espace où il souffle à nos oreilles enfin ouvertes d incibles paroles d amour
xtian

Georges a dit…

D'acc avec Xtian.

Essaie ce lien:
http://apologia.scriptmania.com/blankes-dames.html

Mais bien sûr, ne clique pas dessus, mais copie le lien dans une nouvelle fenêtre.

Marie n'est pas notre mère. Je me rappelle un truc. Le jour avant que Dom Lambert Bauduin fasse ses voeux monastiques, le maître de novices lui a dit: "Dorénavant, St Benoît sera votre père, et la Ste Vierge votre mère." Don Lambert lui a répondu: "Mon Père est Dieu, et la mère est l'Eglise."

Nous vénérons Marie et les saints, mais nous ne devons pas les "prier" pour autant. Des détails: dans mon article sur mon site www.apologia.scriptmania.com

Furyo a dit…

J'ai un avis bien à moi...
Je prie Marie tout les soirs ou presque....c'est comme parler à une amie, c'est aussi passer un peu de temps avec celle qui a su la première suivre NSJC...un exemple d'amour pour moi.

Jean-Marc a dit…

Pour ce qui est de prier Marie, je suis partagé. En principe, nous ne devrions invoquer que Dieu. Mais quelqu'un me disait un jour que je demande bien à d'autres chrétiens de prier pour moi. Pouquoi cela ne s'appliquerait-il à pas à Marie aussi ? Si il y en a une qui est auprès de DIeu, c'est bien elle, non ? Peut-on séparer la terre et le ciel au point de refuser de demander la prière à ceux qui sont passés de l'autre côté ? Pour l'instant, je m'y refuse car je ne vois pas de telles pratiques dans la Bible. A vous de me convaincre !

Flajuben a dit…

A ta place, je demanderai à Jésus de te convaincre :-)

Après tout, c'est Sa mère !

aelred a dit…

Bonjour Jean Marc, heureux de te revoir parmi nous.
J'ai écrit un post sur la Théotokos dans mon blog que je vous invite à aller lire. http://abbapere.hautetfort.com
Je crois que comme souvent catholiques comme protestants se laissent aller à des considérations partisanes qui du coup esquivent la réalité du mystère et ne participent pas d'une bonne entente entre chrétiens. je te remercie Jean-Marc d'essayer d'adopter une position de recul pour examiner la piété mariale. Si elle laisse parfois le champ libre à des dévotions hérétiques chez certains, la piété mariale ne doit pas pour autant être esquivée. Elle doit se comprendre à la lumière de la communion des saints , du royaume terrestre et du royaume céleste. Marie est la première de cordée dirai-je dans l'Eglise qui avance vers son Salut. Et comme tout ami dans le Christ, elle est à nos côtés. On prie avec elle et elle prie pour nous. Ne demandons nous pas à nos frères et soeurs de la terre de prier pour nous ? Alors pourquoi Marie qui est auprès du Père ne pourrait-elle pas prier pour nous ?
En outre, il faut contempler Marie et l'action du Seigneur en elle. Elle nous apprend par sa maternité et son amour pour le Chrits à ressentir l'amour maternel de Dieu. Elle représente l'Humanité aimée de Dieu qui comme elle est appelée à devenir mère du Christ. " Qui fait la volonté de Dieu est MA MERE dit le Seigneur !". à très bientot . Aelred

Flajuben a dit…

Tiens, je viens de lire ça :
"L'Ecriture Sainte nous dit: "Louez le Seigneur en ses Saints". Si le Seigneur mérite notre louange pour les Saints auxquels il a donné de faire du bien et d'opérer des miracles, combien plus faut-il le louer pour Celle par qui Il a voulu se faire homme, car c'est là un prodige admirable plus que toutes les autres merveilles."
(Saint Aelred de Rievaulx :))

Jean-Marc a dit…

Merci de me rappeler que c'est aujourd'hui la fête de Saint Aelred, patron des gays !

Anthony-J a dit…

Cher jean-Marc,
My apologies, I do not speak French! Allow me first to congratulate you on your wonderful superb web page. It is a constant delight to me.
I am a Roman catholic priest, now 66 years old, living in Ireland.I so admire your work in all that you do.
Mary, as mother of Jesus is important to me as the woman of God's word, she is the faithful witness. I am sure that she had a difficult time trying to understand this strange son of hers. Her faith inspires my faith. her not understanding at timesa helps me in my times of doubt. Bhuw she was there where jesus needed her most, at his time of death evenb though she could do nothing, but her presence says it all.
I often think that the story of the Prodigal Son is part of the life of jesus and in fact it was the return of the son to the mother
in his own life after leaving home is the actual event that Jesus used as a story.
My love an dbest wishes to you and to all myt brithers and sisters who visit these pages.
Anthony-J.

Une erreur est survenue dans ce gadget